RP Francophone League of Legends
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Tout Ashe dans une fiche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 24/01/2017
MessageSujet: Tout Ashe dans une fiche   Mar 24 Jan - 19:32



Ashe



› Sexe › Féminin
› Race › Humain
› Origine › Freljord
› Allégeance › Clan d'Avarosa
› Profession › Reine de Freljord
› Devise › We are one people.

GENERALITES


Physique - Ashe a définitivement tout pour elle, on ne peut le nier. Elle n'est pas très grande, mais elle est mince et gracile. Elle se déplace d'un pas altier, elle a toujours eut ça dans le sang. En revanche, elle ne regarde personne de haut, même si sa stature, ses responsabilités et ses ambitions semblent témoigner du contraire.

Ashe est une freljordienne de pure souche : son corps même revêt la couleur de la neige, comme les hermines ou les renards de la contrée. Entièrement. De sa peau ivoire à ses cheveux longs d'une blancheur extrême. Tout est blanc. Sa peau, habituée au froid, rougit très peu. C'est presque une poupée de cire au visage délavé. La seule touche de couleur naturelle est ses yeux : un bleu qui oscille entre le doux ton du ciel dégagé et celui de la glace pure, mais c'est encore très pâle. Elle se maquille peu, voire pas du tout. Un peu de couleur à ses lèvres, et cela suffit.

Elle porte généralement de longues robes de fourrure épaisse de couleurs diverses : vermeil, azur, sapin. Tout y passe, pourvu qu'il y ait le colorant adéquat. Son rang lui permet de profiter des plus beaux vêtements de Freljord, qu'elle affectionne particulièrement. Les couches s'entassent, et ne sont jamais de trop : les robes saillantes brodées sous les larges capes doublées d'hermine, les châles de peau de renard, dont les queues pendent autour de ses épaules fragiles, les chaperons de laine de poros aux motifs sibyllins. Mais ce n'est pas que la femme de cour. C'est aussi la guerrière, aux apparats aussi élégants qu'efficaces. Elle porte des armures de cuir matelassé souples, afin de se déplacer sans entrave en temps de guerre. Des bottes épaisses, sanglées, et une longue cape bleue, surmontée d'un capuchon, sur laquelle est finement brodé le blason d'Avarosa, complètent la panoplie. Certains disent l'avoir déjà vu se promener habillée en une robe courte et légère, ouverte à la poitrine, d'un bleu nuit. Malgré les tenues chaudes que la jeune reine porte, des rumeurs circulent sur le fait qu'Ashe ne ressente même pas le froid. En somme, tout ses efforts vestimentaires ne seraient que le fruit d'un vilain défaut, la coquetterie. Mais c'est une reine aux ancêtres légendaires, il est donc normal que bon nombres de rumeurs circulent à son sujet ...

Mental - Ashe n'est pas une jeune femme compliquée : elle va droit au but quand il le faut, et son esprit aiguisé est aussi précis que ses tirs. Elle est plutôt du genre à réfléchir avant d'agir, même si parfois, elle se contredit elle-même en suivant ses idées saugrenues et dangereuses, au grand dam de sa garde rapprochée. ... Je crois que cette phrase a résumé le reste de ce qu'est Ashe : une suite d'actions qui vont simplement révéler toutes les contradictions et les hésitations qui sommeillent en elle.

Elle n'est pas du genre extravertie, et cherche simplement à faire son devoir : c'est le blason du bien, à tel point que s'en est agaçant. Elle est gentille, douce, généreuse, sage et courageuse. A croire qu'elle a toujours été conçue pour mener un peuple.

Mais en dehors de l'image qu'elle a, et qui est tout à fait légitime, Ashe va plus loin que simplement être un symbole. Elle reste humaine, avec ses dégoûts et sa haine, sa jalousie et son égoïsme. C'est un être dont le sens du devoir va au delà de son propre bien être - elle n'aurait pas épousé Tryndamere autrement. Ce ... " sens du devoir" est parfois poussé très loin, et autant nous connaissons tous la bienveillante Ashe qui a offert une partie des récoltes à un clan rival, autant l'Ashe glaciale qui parle sèchement à ses conseillers et son époux car ils vont contre ses propres idées, et dont les sentiments semblent être totalement annihilés, reste méconnue.

Elle est tiraillée par ces deux facettes, tantôt irréprochable, tantôt solitaire et frustrée par ce monde de conventions et de responsabilités. Elle est actuellement consciente que beaucoup de choses reposent sur ses épaules, et elle est fière d'être où elle est à présent, mais comme surement toute personne importante, elle rêve de s'échapper en silence dans la nuit froide et de partir à la chasse au reine, se contentant alors de simplement vivre pour elle. De tout laisser tomber et s'éloigner des conflits qui la fatiguent profondément. Fuir. Mais c'est lâche. Alors elle reste sur son trône, à gérer futilités et affaires d'état, oscillant entre sincère fierté et réel ennui.

Même si Ashe est ambivalente, si une chose reste bien profondément ancré en elle, c'est bien son aversion pour la violence inutile.

Lieux de vie - Ashe vit dans le chateau de glace

RELATIONS ET LIENS


Alliés

Tryndamere - Mon cher et tendre... Ce surnom affectueux qui sert de masque devant l'assemblée. Tout n'est que stratégie dans ce mariage. Cela a toujours été le cas. Que dire de plus, sinon que parfois, il m'arrive même de te mépriser, presque autant que te désirer ? Nous sommes deux inconnus sur le trône, comme dans le lit. Mais je ne laisse rien voir, parce que c'est mon devoir.

Anivia - Cet oiseau mythique guide mes pas. Je lui fais entièrement confiance, car c'est la voix de la sagesse. Le cryophenix est un signe de bon augure pour moi, il me défend comme reine légitime, et me conforte dans mes choix, mon combat. Je sais que ce que je fais est juste, et justifié. Tout ce qu'on fait actuellement, ce n'est pas rien. On se bat pour notre liberté, je le sais. Je le sens.

Braum - Héros des freljordiens, je suis honorée de l'avoir à mes côtés. Comme tout ce qu'on a déjà pu entendre de lui, Braum est définitivement la bonté incarnée. Il a la stature d'un gardien, et c'est pour cela qu'il me guide. C'est un de mes meilleurs généraux.

Gragas - Malgré son ivresse quasi permanente, cet homme jovial est un allié fidèle à la compagnie fort agréable. Grâce à l'aide qu'il m'a offerte, je lui ai offert le glacier d'Avarosa où il séjourne régulièrement. C'est à présent un ami solide qui sait donner de bons conseils, et qui surtout relativiser. Malgré ses apparences rustres, c'est quelqu'un de très diplomate.

Nunu et Willump - Le yéti et le jeune garçon qui est sur son dos sont fort distrayants. Je ne les connais pas beaucoup, même s'ils font partie de mon propre Conseil. Ils permettent de représenter des minorités d'une part, et de l'autre, montrer mon ouverture aux autres espèces qui peuplent la toundra. En dehors de cette image politique, ils ont souvent tendance à repérer des problèmes que nous ne saisissons pas, à exposer une logique très détonante de la notre parce qu'elle est plus primaire, enfantine, mais en général, particulièrement fine et intelligente une fois la surprise passée.

Quinn et Valor - Une des meilleures escouades de Demacia, rien que ça. Je les ai rencontré lors d'une enquête sur les guerres civiles et la montée en puissance des veilleurs de glace et de leurs rites impies dans cette période de guerre civile. Quinn est très diplomate, voire même aimable. Je crois que Valor m'apprécie beaucoup, fait rare apparement.



Rivaux

Sejuani - Ma première rivale. Violente et sans pitié, sa mentalité m'échappe. Je ne comprends pas l'intérêt d'une force brute, il faut de tout dans un monde, aussi sauvage et cruel puisse-t-il être. Malgré tout mes efforts pour améliorer les relations, celle-ci répond avec une haine pure dont je ne comprends pas l'origine. Ses alliés, Olaf et Udyr, m'effraient.

Lissandra - Je n'ai jamais rencontré cette sorcière. J'en entends parler, ça et là. Mais les rapports que Quinn m'a laissé examiné m'inquiètent encore plus. Sa venue est un mauvais présage, et la corruption des glaces pures est imminente.


Autres

Olaf et Udyr - Les alliés de Sejuani m'effraient. Ce ne sont que des hommes, mais ce sont des combattants extraordinaires, qui valent au combat bien plus qu'une dizaine de soldats. Fort heureusement, ce ne sont que des individus.

Trundle - C'est le roi des trolls. Non seulement c'est une créature effrayante, mais en plus de ça, il est à la tête d'une communauté crainte par tous. Il a obtenu une arme de glace pure récemment, et j'ai déjà une petite idée de qui aurait pu lui offrir une telle masse...

Aatrox - Je n'en ai entendu parler que de la bouche de mon actuel mari. Extérieurement, je fais comme si ce n'était qu'un mythe, qu'un monstre issu des divagations de Trydamere lorsqu'il agonisait. Mais les frissons qui me parcourent l'échine dévoilent que j'y crois plus que je ne veux le faire paraître.



I'M AN ADC


Lorsqu'Ashe se bat, c'est qu'elle y est forcée : elle n'aime pas user de violence gratuitement. Plutôt pacifique de nature, c'est paradoxalement qu'elle se retrouve à la tête d'un des clans qui ravagent par la guerre civile la nation de Freljord. Fatalement, elle sait que c'est la seule solution qu'elle puisse employer pour parler à Sejuani. Lorsque les troupes se font face, elle n'hésite pas à être au front, et à les guider grâce à son faucon. Son arc de glace pure, arme légendaire de son ancêtre Avarosa, est surement l'unique instrument de son courroux. Il génère des flèches enchantées qui mordent de froid et entravent les mouvements de chaque ennemi touché. Chacun de ses tirs gelés peut être piégé : tantôt elle peut envoyer une large salve capable de toucher cinq hommes alignés, tantôt elle peut concentrer son tir en une rafale glacée. Son piège le plus redouté est une flèche de cristal qui interrompt sa course qu'une fois qu'elle a trouvé une cible, la désarçonnant.
Mais en dehors de ces combats "officiels", Ashe préfère rester cachée et observer l'ennemi, éviter tout combat à cause de son physique relativement frêle. Elle reste dans l'ombre et préfère généralement les missions d'infiltration, se faufilant d'un pied leste comme un félin dans la pénombre.
Elle porte néanmoins un poignard subtil sur elle, et sait en user : si elle n'est pas la force brute incarnée, ses nombreuses altercations lui ont appris que ne pas être préparée à se battre au corps à corps pouvait être mortel. Son arc même - à son grand regret - a déjà servi à parer les coups et contre-attaquer d'un bon revers. Un simple contact avec l'arc pour le commun du mortel gèle lourdement la zone infectée.

Comme on si attendait d'une reine - malgré son sexe et sa stature générale - Ashe cache plus d'un tour dans son sac, même si elle est spécialisée dans l'utilisation des armes légères et de l'infiltration.


HISTOIRE OU POST RP


/!\ Histoire pas encore terminée /!\

The Peace requires a Steady Hand

Prologue

La plaine qui s'étend sous ses yeux est vide. Mais comment vraiment dire si c'est une plaine ? Comment vraiment dire si c'est vide? Le blanc, pureté absolue, s'étale ici sinistrement dans un présage de mort. Incertitude et menace. Voilà ce que l'endroit annonce. Le vent balaie la couche superficielle de neige, dont quelques poussières s'écrasent sur les obstacles verticaux. Leur présence est à la fois rare et surprenante. Des nimbes se forment autour d'eux, leur donnant des airs de juges divins qui viennent exercer leur fonction suprême. Les ombres illuminées se détachent progressivement du décor glacial, et s'approchent du spectateur pétrifié, qui a su discerner dans le voile épais la forme gracile d'un poignard à la lame torturée. La victime, pétrifiée par la peur, recherche en vain un signe, une aide... Elle recule maladroitement tout en faisant face aux exécuteurs, et trébuche. Les mains se resserrent désespérément sur la neige froide, qui mord sans pudeur ses doigts, et qui avale sa tête, ses fesses, ses pieds. Oui, elle l'aspire toute entière. Elle tend vainement son bras droit devant son visage, pour le protéger d'un coup qui semble imminent. La peur est telle que la pauvre rambarde tombe d'elle-même tandis que le premier rôle de cette piètre scène d'exposition fait son apparition – les larmes. Il tombe sur la neige, et comme de l'huile, il embrase un gigantesque feu. Miroir aux formes étrange, il nous présente encore ces plaines désertiques et blanches, où rien ne pousse. Un point noir au milieu brise la monotonie du tableau. Les cris stridents et la foule épineuse qui apparaissent dans la danse sensuelle de cette silhouette lumineuse sont encore moins amicaux que les précédents ennemis. Pourtant, comme une boule de cristal dans laquelle on veut pénétrer pour explorer les recoins de l'univers illustré, on a envie d'y plonger la main, de caresser les contours – si seulement ils pouvaient exister, si seulement ils pouvaient être nets! Dans ce nouvel œil, un autre feu brûle au milieu de l'agitation. Le combustible de ces flammes n'est pas identifiable, et rien ne l'est vraiment d'ailleurs. Des corps ? Du bois ? Une voix grave et éraillée surgit de la clameur générale, et la fend d'une violence inouïe. On ne comprend pas ce qui est époumoné : une victoire ? Une menace ? Un ralliement ? Peut-être tout à la fois. Tout se trouble.
Les cheveux blonds, longs et emmêlés, recouvrent partiellement un visage typiquement scandinave. La masse capillaire brille, probablement parce qu'elle est grasse. On peut même trouver un peu de terre encore accrochée aux mèches éparses parfois collées sur la peau. Son front est large, un peu creusé par des rides surement provoquées par des contrariétés fréquentes. Les sourcils broussailleux s'accordent désormais au regard perdu et vide de cet être, dont l'attirante couleur bleue claire a perdu de sa luminosité. Son nez, probablement droit à la base, a une petite bosse au milieu de l'arrête. Une blessure de guerre encore voyante, en plus des quelques autres cicatrices aux tailles diverses tout le long de son visage. Ses lèvres violettes, mordues par le froid, surplombent un menton volontaire. Dans l'ensemble, on peut dire qu'il est beau. Séduisant même. À la fois sauvage et loyal. Un loup aux pieds de sa reine. La description aurait bien continué pour présenter les muscles bien dessinés de l'homme, cachés sous une tunique de fourrure rudimentaire seulement... il n'y a plus rien. La peau pend lamentablement, et semble cacher modestement un trou béant et définitif. Des pouces effleurent ses pommettes. On sent la peau rude et bien moins élastique qu'elle n'aurait du l'être... "on" ? ... Bref moment d'effroi. Quelque chose tombe à terre. Un cri déchire le lourd silence.

Et déchire la nuit propice aux doux songes. Halètements d'un côté, grognement rauque de l'autre.
- "Ashe, que se passe-t-il ?"
La jeune femme reste silencieuse tandis qu'elle reprend son souffle.
- "Ashe ? ..."
L'homme laisse écouler un moment dans le silence, regardant sa femme désormais sous le choc. Il sait que dans cet état, il ne faut ni lui parler, ni la toucher. Il n'a jamais été très délicat ou très adroit, mais il a vite compris comment elle fonctionnait : simplement tout son opposé. Alors au lieu de lui montrer toute son inquiétude, de la prendre dans ses bras et de la secouer jusqu'à ce qu'elle se décide à enfin tout lui dire, à lui donner le nom du démon qui la hante pour qu'il aille le réduire en charpie, il attend. Il est assis, il la regarde, le clair de lune sublimant sa chevelure, et il attend. Il est frustré, bien sur. Mais il n'a d'autre choix que d'attendre, car il n'y a rien d'autre à faire. Son cri de détresse ne s'adresse pas à lui, ni même aux soldats qui viennent de pénétrer dans la chambre afin d'assurer la sécurité de leurs nobles dirigeants. D'un hochement de tête, il dit tout. Il s'excuse pour le dérangement, et assure que ce n'était qu'une fausse alerte. Encore. Et il attend. Mais quelque chose vient bouleverser son mode de fonctionnement habituel. La jeune reine pleure. Elle sanglote doucement, la tête cachée entre ses mains fines et délicates. La scène est déchirante. Toute le calme de l'instant présent est brisé par une tempête intérieure à laquelle il est contraint d'assister, sans n'avoir ni mots ni gestes pour y remédier. L'impuissance la plus totale. Il se sent imbécile, pataud, car il pense ici être l'enfant qui a besoin de guide, de réconfort. Car il ne sait pas quoi faire hormis la regarder pleurer. Ça ne lui était jamais arrivé. Ashe avait toujours eu des espèces de cauchemars qui la mettait dans un état d'agitation extrême dans son sommeil, et paralysie totale à son réveil. Mais jamais elle n'avait pleuré. Ou du moins autant. Elle semble s'étouffer dans ses pleurs. Il la regarde, et ne dit rien, simplement affligé. Un long moment se passe. Mais rien ne change. Ses mains caressent lentement les épaules dénudés de la fragile créature, puis en prennent l'emprise. Dans un élan sincère de compassion, il presse le corps frêle contre lui. Il entend le sanglot s'arrêter une demie fraction de seconde, puis reprend doucement. Il la laisse mouiller son torse nu de ses larmes salées, et attend. Tant qu'il la sent vivante, tout est ok. Il essaie d'être doux. Et il s'en sort plutôt bien. Et il attend ainsi. [/spoiler]

_______________________________

1. Départ

Les premiers rayons du soleil commencent à poindre, et nous pouvons enfin distinguer la pièce où le drame s'est déroulé. L'endroit est immense, surement à cause du plafond très haut. Très éclairé par les fenêtres à l'arc brisé qui cherchent à gagner plus d'espace que les murs, la lumière se reflète sur le sol clair. Le lit est contre le mur qui fait face aux larges portes en bois qui donnent sur le couloir des appartements royaux. Plusieurs armoires en chênes, massives, sont dispatchées contre les différents murs de l'endroit, et l'on aperçoit une deuxième sortie, qui donne en fait sur un balcon qui surplombe le vallon dans lequel est niché le château. Alors qu'on longe les cloisons au revêtement sobre, la raideur du pan est alors brisée par la souplesse d'un rideau qui sépare la chambre à coucher d'une petite annexe qui sert de bureau. Mais laissons-là l'exploration de la chambre royale. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, il n'y pas le fameux cliché du couple tendrement assoupis dans les bras l'un de l'autre, se réveillant doucement taquinés par les jets de lumières. Non, en fait la chambre est vide. Tout est bien ordonné, rangé. L'heure n'était pas à faire la grasse matinée. Non, l'heure est au royaume. L'heure est toujours au royaume.

Une autre salle. La même architecture gothique. Grande, immense, illuminée. Une table, avec plusieurs personnes regroupées tout autour, l'air solennel.
- " L'heure est grave, Votre Altesse.
- Je t'écoute.  
- Une terrible famine risque de s'abattre sur le peuple, Votre Altesse. Les réserves sont déjà à trois-quart vides, les récoltes ont été compliquées lors de la belle saison, à cause des nombreuses intempéries et du temps plus rude que d'habitude. À cause de ce même temps, nous avons perdu aussi une part des troupeaux. De plus, suit...
- Alors il faut se remettre à la chasse.
- Il n'y aura jamais assez pour nourrir tout une population.
- C'est vrai, mais tout ce qui peut être utilisé le sera. Nous sucerons jusqu'à la moelle les moindres ressources capable de faire obstacle à ce qui s'avère être un grand manque de professionnalisme.
Votre altesse ? ...
- Pourquoi les rapports n'ont-ils jamais fait mention de ces déficiences ? Il me semblait que les récoltes avaient été relativement bonnes.
- Parce qu'il s'est passé quelque chose après les rapport les plus récents votre Altesse.
- Continuez.
- ... Votre Altesse ...
- Quel est le problème ? Vous avez perdu la parole ?
- Mais votre Altesse est au courant, n'est-ce pas ? ...
- Si je savais ce dont tu parles, t'aurais-je convoqué de la sorte ? Te demanderais-je de poursuivre un exposé vain en mots qui nous ferait perdre notre temps ? Poursuis donc."

L'homme se tut un instant, et le silence de la salle se fut oppressant. Le regard froncé sur l'homme indécis, Ashe ne voyait que lui. Il hésita à reprendre la parole, mais le regard insistant de la Reine le força à continuer.

- "Votre Altesse, un grave incendie a été provoqué par une source inconnue la nuit dernière."

La jeune femme le regarda quelques instants, sans comprendre ces mots qui s'enchaînaient. Puis elle réalisa ensuite.

- "Quoi ?... Mais les réserves sont sensées être surveillées! Que s'est-il passé ?
- Les hommes de garde ont été conviés par des habitants à fêter je-ne-sais quelle fête paillarde.
- Et ils ont quitté leurs postes ?
- Non Votre Altesse, ils sont restés dignes de la mission qu'on leur avait confié et n'ont pas bougé. Mais ils n'ont pu céder aux insistances des fêtards et ont accepté de boire la boisson proposée. Cette dernière contenait des somnifères, ou quelque chose qui s'en rapproche.
- Quelque chose qui s'en approche ?
- Depuis leur réveil, les gardes sont malades, ma Reine.
- Je vois... "

Alors que jusque là le silence était roi, le rapport achevé fit l'effet d'une bombe à retardement sur le Conseil qui perdit vite son sang froid. Ashe, muette, les regardait tergiverser, batailler. Elle leva sa main au-dessus de l'assistance, la paume tournée vers cette dernière.

- "Assez. Le silence revint subitement. Avez-vous des idées ?"

Tous se turent, plongés dans une intense réflexion.
- "Faire plus d'importation ? Baisser le prix maximum autorisé des ressources vendues par les marchands ambulants, et baisser les taxes frontalières ? Demander de l'aide à une nation ? ...
Une foule d'exclamation s'ensuivit. Et demander de l'aide à qui ? Aux autres clans ?! À Demacia ? À - Noxus ?
- Nous ne pouvons pas nous immiscer de la sorte dans des conflits qui ne nous regarde pas.
- Demander de l'aide à l'un revient à s'allier, ou pire, à s'enchaîner à ce dernier!
- Nous leur redevrons quelque chose, forcément. "


- "À cette époque, même en baissant les prix des taxes, personne n'acceptera d'affronter la tempête pour revendre des ressources à quelques valors. Ça n'en vaut pas la peine, même si nous sommes prêts, nous, à faire des sacrifices... Préparez quatre hommes de la garde royale. Nous allons essayer de demander de l'aide à des nations moins touchées par l'hiver et plus opulentes. Peut-être voudront-elles bien nous prêter main forte ?
- En échange de quoi Votre Altesse ? De loups, de chênes ? Nous n'avons rien...
- Pas de contestation je vous prie...
- Mais Ashe... !
- ... Sortez je vous prie. J'ai besoin de m'entretenir seule avec le roi. "

Les gens obéirent calmement, non sans lancer quelques regards indiscrets par-dessus leurs épaules, comme si cela pouvait leur annoncer la suite de la discussion du couple royal. Les grandes portes fermées, il explosa littéralement.
- "Dis moi ce que tu comptes faire au juste ? Je suis bien curieux de voir ça. Tu vas aller frapper aux portes de Demacia ? De Noxus ? Aucune des deux n'est meilleure que l'autre. Pourquoi voudraient-ils nous offrir des ressources, ou même des foyers ? Nous sommes pauvres, nous n'avons rien matériellement. Et je ne te parle pas de notre influence, elle est...
- Je sais, Tryndamere. Freljord n'est encore rien qu'une terre désolée, déchirée entre trois fratries. - - Mais il faut essayer. Je partirai aussitôt que possible, car il est clair que nous ne pourrons pas tirer grand chose de ces terres sèches, qui nous ont jadis enfantés. Nous prendrons les chevaux les plus robustes, et nous parcourrons les montagnes. Nous devrions rentrer d'ici trois jours."

Tout en disant cela, elle s'approche d'une carte posée plus loin sur la table. Ce qui semble être un doux effleurement à première vue, n'est que le tracé du chemin qu'elle va parcourir le long de son doigt.

- "Tu fais un large détour ...
- Certains de mes hommes ont repéré un camp des Gardiens du Givre. On ne sait pas vraiment ce qu'ils font là, mais ils sont là. Je préfère éviter toute escapade périlleuse...
- Celle-là l'est déjà. Et tu veux partir seule, avec une escorte misérable de quatre soldats ?
- Je veux y aller discrètement. Le peuple ne doit pas savoir que je suis partie, sinon il croira que j'ai fuit.
- Mais tu ne fuis pas, bien au contraire !
- Les gens ne se préoccupent pas des vraies motivations, mais seulement de l'apparence. La reine qui part le lendemain où les récoltes qui devaient nous faire passer le premier hiver serein depuis des lustres, ça ne peut sembler être que fuite.
- Ils croient en toi.
- Cesse ces discours idiots et vains. Ils ne croient en rien, car ils ont besoin de choses concrètes qui n'apparaîtront pas par magie. Je serai prompte, alors tâche de bien veiller sur mo... notre royaume."

La jeune femme s'en alla sans un mot de plus. Il la regarda partir sans insister. Quand elle a quelque chose à l'esprit, elle ne s'en sépare plus. Elle n'arrive d'ailleurs pas à s'habituer à l'avoir pour roi. Ça l'amuse et ça le peine, mais ça viendra avec le temps, comme tout le reste...

Ashe partit à peine quelques heures plus tard. Elle parcourut les longues plaines glacées, et lors d'une escale pour ressourcer les chevaux, elle fit le point avec ses gardes.
- "Nous allons ici. Elle pointa un endroit de son doigt.
- Votre Altesse, pourquoi faire un détour tel ? Rien ne nous y menace.
- C'est vrai, mais ce n'est pas si loin de notre destination. J'ai besoin de m'y arrêter, même si nous devons y perdre trois heures de voyage. "

Encore une fois, le silence est de mise. C'est parce que c'est la Reine, mais aussi parce qu'elle sait ce qu'elle fait. Ces gardes ont une confiance totale envers elle, et personne ne peut lui être plus dévoué. La route reprit, sous le mauvais augure du vent et de la neige. La tempête ne fut pas aussi violente que prévue, et l'expédition arriva sans encombre.

- "Le glacier d'Avarosa...
- J'ai besoin de m'entretenir avec l'homme qui séjourne ici. Ne vous éloignez pas trop, je devrais être de retour d'ici une heure.
- Vous n'avez pas besoin de garde rapprochée ?"

Ashe considéra quelques instants le jeune homme blond.
- " Venez donc, un homme me suffira.
- Oui Votre Altesse."

Le temps s'écoula lentement. Alors qu'ils finissaient par perdre toute dignité à s'envoyer des boules de neige à la figure, la Reine et le jeune garde réapparurent.

- "Nous sommes invités au repas du propriétaire de ces lieux. Je n'ai pas pu refuser, alors profitez bien de ces tranquilles instants."

Les gardes se regardèrent quelques instants, presque ahuris et confus par leurs gaminerie face à a femme majestueuse, puis la rejoignirent vite, tout en gardant un semblant de sérieux. L'endroit était très pompeux et intimidant, mais personne ne témoigna de la décoration et des quelques statues à effigie du propriétaire. Un serviteur les guidait à travers de longs couloirs interminables, puis s'arrêta devant l'entrée de la salle à manger probablement. Les portes immenses devaient faire quatre fois la taille du garde le plus grand. Il poussa lentement les portes, qui s'ouvrirent sur une salle dont l'immensité valait celle que les portes avaient annoncé. Une table de banquet face à eux s'élançait jusqu'à l'autre bout de la salle. Sur le mur opposé, juste au-dessus de la table, un immense drapeau sur lequel figurait le symbole du clan Avarosa pendait le long du mur. Tout était démesurément grand.

- "Ashe ! Enfin, je pensais que tu t'étais enfuie.
Le rire cristallin d'Ashe fit rayonner son visage d'une joie sincère rarement aperçue.
- Jamais je ne m'enfuirai de la sorte ! Vois, je te rapporte les gardes que tu as convié au dîner. Messieurs, votre généreux hôte se nomme Gragas. "

LE fameux Gragas. Cet homme jovial et ivrogne, symbole de la décadence et de la démesure. Pourtant, il maîtrise l'art de la parole et quelque chose de noble émane de lui. Mais probablement pas du ventre rebondi qu'il arbore. Il aurait rendu service à Ashe, et leur amitié naissante s'était consolidée tant et si bien que pour lui manifester sa gratitude, elle lui aurait offert le glacier d'Avarosa. Alors voilà où il demeure... Tous s'installèrent d'abord gênés. Puis l'aisance presque insolente de Gragas les poussa à se décontracter. Les mets s'enchaînèrent sans que l'on puisse en voir la fin. Le vin coulait à flots dans les coupes. L'alcool aurait pu pousser à bien des vices, mais chacun su se contrôler et rester sobre en apparence. L'esprit effervescent, Ashe se leva alors, levant la coupe d'or et d'améthyste et remercia son hôte très chaleureusement. Mais il était temps d'arrêter les festivités.

- "Je reviendrai quand j'aurai la réponse du Roi Jarvan III. Avec un peu de chance, ce sera l'occasion de festoyer à un plus bel avenir.
- J'en serai très honoré, Ô ma Reine. Vos chevaux sont eux aussi revigorés, et ont été attelés. Voici de quoi subvenir pendant cinq jours pour toi et ta compagnie."
Il joignit le geste à la parole et lui présenta un sac débordant de gourdes en peau de rênes surement pleines de vin ou d'eau, ainsi que du pain blanc enveloppé dans du linge propre. Elle le remercia de nouveau, sincèrement embarrassée, puis enfin arrivée aux portes d'entrées, le salua solennellement. Les quatre gardes commençaient déjà à monter leurs chevaux quand elle s'approcha du petit groupe. Elle monta sur le sien sans difficulté, vu sa talle. En effet, les montures n'étaient pas particulièrement grandes, puisqu'elles faisaient jusqu'à 1m75 au niveau du garrot et celui de Ashe ne faisait qu'à peine 1m55. Leur robe et leur crinière longue et ondulée de couleur noire, particulières à la race, contrastaient fortement avec le milieu enneigé qu'étaient les terres de Freljord. Mais cette race noble était l'une des meilleures qui puissent exister en ces lieux pour des chevauchées de ce type. Fidèles à leurs maîtres, d'une endurance à toute épreuve, ils galopent sans cesse. Sur les longues plaines qui n'en finissent pas. Parfois, quelques forêts de pins viennent briser l'horizon monotone. Mais rien de bien intéressant. Au bout de plusieurs heures de chevauchées, le groupe dut s'arrêter pour les chevaux, épuisés. Ils ralentirent le pas à l'orée d'une forêt, où ils réunirent un peu de bois pour faire du feu. Ils rationnèrent les vivres, mais burent sans précaution. Une fois les gourdes vides, ils mettaient de la neige dans le récipient suspendu sous l'âtre, et reversaient le résultat liquide dans les nourrices. Il n'y avait pas particulièrement effusion de discussion. Ils se remirent en selle, bien que la nuit fusse tombée.

Le sommeil commençait à s'accaparer d'Ashe... Mais une brusque rafale la revigora d'une traite. Alors qu'elle leva les yeux sur l'horizon, les cheveux claquants sur le visage, elle s'aperçut de la nappe blanche épaisse qui l'entourait. Depuis la reprise du voyage, il y avait toujours eu un peu de vent mêlé à de la neige. Mais elle n'avait pas fait attention, et les rafales avaient augmenté en intensité. Autour d'elle, tout n'était que blancheur grisâtre... Ses soldats ?! ... Elle cria en vain leurs noms. Mais personne ne répondit, ou s'approcha d'elle. Elle continua à avancer, jusqu'à distinguer un promontoire. Elle pourrait s'y poser du côté protégé en attendant que la tempête se calme. Plus elle s'en approchait, plus elle semblait y voir un trou... Quelqu'un avait déjà creusé dans la neige afin de surmonter la tempête. Peut-être datait-il de quelques jours ?... Ashe savait que la prudence lui conseillait de ne pas s'en approcher, car il était surement habité. Vu les tempêtes fréquentes, il était peu probable qu'un trou ait résisté à la neige, et qu'il était récent. Mais sachant à la fois que c'était peut-être une de ces seules chances, et espérant qu'il s'agisse de sa garde rapprochée, elle s'en approcha. Elle descendit du cheval, un bras devant les yeux pour essayer de les protéger des multiples flocons qui l'assaillait, l'autre tenant les rênes de sa monture. D'ailleurs ... s'il s'agissait d'un garde, où était son frison ? Ashe doutait de plus en plus. Elle s'accroupit et jeta un coup d'oeil à l'intérieur. Avant qu'elle n'ait pu voir quoi que ce soit, quelque chose lui sauta à la gorge. La puissance du saut la projetta à terre, sous son attaquant, clairement en position de force. Elle lâcha un cri de stupeur, mais bien trop tardif. C'était un homme. Ses genoux étaient appuyés sur ses bras de telle sorte qu'elle ne puisse bouger. D'une main, il tenait sa gorge, de l'autre un poignard dont la pointe effleurait son nez. Complétement impuissante, sa respiration s'accéléra simplement.
Mais la pression qu'on effectuait sur elle baissa.
- " Ma Reine... Je suis désolé.
- Eirik ? ... "

Il se dressa aussi subitement qu'il lui avait bondi dessus. Il lui prit la main, la redressa, et l'épousseta même.

- "J'ai entendu des pas dans la neige, mais à à peine quelques centimètres du trou que j'avais creusé. J'ai cru qu'on en voulait à  ma vie et ...
- C'est assez. Je ne t'en suis pas rancunière, j'aurai probablement agi ainsi."

Leurs voix avaient peine à se frayer un passage entre les souffles dévastateurs. Eirik tenant toujours la main d'Ashe, il la guida et la fit descendre dans le tunnel de fortune. La différence de bruit fut flagrante. Ils purent enfin parler calmement.

- "Que s'est-il passé ?
- La tempête nous a tous surpris. Je me suis retrouvé séparé de vous, et des trois autres gardes.
- Où est-ta monture ?
- Je me suis fait attaquer par des lycans, l'un d'entre eux était immense. Peut-être aussi grand que nos montures ? ... Sa voix semblait brisée. Ce n'était pas une meute, mais probablement des jeunes affamés. Enfin, on essaie d'attenter à ma vie et je capte ces détails idiots! Bref... Je leur ai laissé mon cheval en pâture loin de là, mais je ne sais comment j'ai pu leur échapper... Courir dans la neige, sur une plaine aussi découverte. Je ne suis même pas sur que la tempête m'ait servi de bouclier... J'espère qu'ils ne m'ont pas traqué parcequ' ils étaient repus ...
- Tu ne sais donc pas ce que sont devenus les autres ?
- Non Votre Altesse."

Ashe resta silencieuse.

- "On peut vaincre des mercenaires, des bandits, mais pas des éléments. Avec un peu de chance, nous les retrouverons à Demacia, comme convenu. C'était une probabilité d'être séparés. Et c'est arrivé. Ainsi soit la volonté des anciens dieux."

Elle devait sembler impassible, rester forte pour montrer l'exemple, bien qu'elle fut inquiète. Ils se regardèrent quelques instants, elle sentant son inquiètude, lui sa solitude. Ils se blottirent naturellement l'uun contre l'autre pour se réchauffer, et tentèrent de dormir dans une position assise très inconfortable. Mais les yeux restèrent ouverts : un hurlement de loup, un souffle de vent plus violent que d'accoutumée, un renâclement de la monture... Rien ne pouvait les plonger dans les doux bras de Morphée. Leurs fourures leur tenaient extrêmement chaud, mais la neige les mouillait, et cela devenait pénible d'executer le moindre mouvement. Ils savaient mutuellement que l'autre était toujours éveillé lui aussi, mais ils n'échangèrent pas un mot. Ashe cru sombrer dans le sommeil pendant plusieurs dizaines de minutes, mais pas plus. En attente de la mort, les deux Avarosans pensèrent passer la nuit la plus longue qu'ils n'aient jamais passée. Mais lorsque les rayons du soleil traversèrent la mince entrée, ils se sentirent revigorés. Très difficilement, ils sortirent chacun leur tour, torturés par les courbatures et le froid qui s'était infiltré dans leurs vêtements par le biais de la neige. Le cheval, laissé dehors, n'avait pas bougé. Et ne rebougerait probablement plus. Il était en état d'agonie, couché sur le flanc. Gelé jusqu'à la moelle, son corps avait tenu bon toute la nuit, sans même avoir été rongé par les loups ou autres carnivores des lieux... Ils le contournèrent tout en le fixant. Ils entendirent une faible respiration. Ils se regardèrent, surpris de voir l'animal toujours vivant. La question désormais était : tentons-nous de le remettre sur place, ou bien l'achevons-nous, et continuons-nous notre route à pied ?
Il ne restait probablement plus que quelques heures à cheval, alors que continuer à pied allait les retarder d'un jour, peut-être plus si le temps refaisait des caprices. Il fallait essayer de le réchauffer, si le temps perdu à lui prodiguer des soins pouvait s'avérer payant. Ils le frictionnèrent, trempèrent le linge de rechange dans de l'eau chaude grâce au feu qu'ils avaient réussi à allumer tant bien que mal, et l'en essuyèrent. Ashe l'examina de plus près après que la petite couche de gel ait été enlevée.

-" Il a des gelures à l'extrémité de la patte postérieure. Elles sont assez graves.
- Des gelures ? ...
- Il lui faudra du temps pour s'en remettre. Il ne sera pas capable de marcher sans boiter avant un moment, et je ne parle pas de porter deux cavaliers...
- Un moment ? Ça représente combien de temps ? "

Ashe se leva pour examiner l'animal en hauteur, tandis que le jeune homme continuait à le frictionner au niveau de la patte gelée. Vers l’extrémité, c'était dur. Le cheval ne réagissait pas aux contacts à cet endroit, toujours tremblant.

- "Trop longtemps pour arriver à Demacia à temps."

Alors que le jeune blond était concentré sur la patte malade, le cheval eut un soubresaut soudain. Surpris, il leva les yeux vers la tête de l'animal. Une flèche la transperçait. Il tomba à la renverse, ridicule, puis regarda Ashe avec effarement, son arc de givre dans une main, l'autre effleurant la corde si fine qu'elle en était transparente. Son regard dur le transperça tel son projectile.

- "Nous n'avions pas le temps de le soigner. Tu aurais préféré le laisser mourir à petit feu dans le froid ?"

Ashe ne tînt elle-même pas compte du jeu de mots plus que de mauvais goût sur la situation. Elle rassembla les affaires une fois qu'elle eut compris qu'il n'essaierai pas de répondre quoi que ce soit qui fut justifiable à ses yeux, examina brièvement une carte qui était conservée dans une boîte métallique imperméable, puis traça net. Le jeune homme, encore bouche bée, se décida à réagir une fois que la silhouette élancée de la jeune femme s'éloignait progressivement. Désordonné, il remit tout ce qu'il trouvait dans son sac en boule, et la poursuivit en courant. Une fois à ses côtés, elle lui assèna un regard dur :

- "Je te croyais garde royal, pas pauvre adolescent perdu dans la montagne."

Il ne dit rien, à la fois honteux et énervé. Le chemin se poursuivit dans un silence étrange. Chacun des deux avait envie d'avoir un peu de contact, d'échanger quelques paroles pour briser le silence humain. Mais le premier qui ouvrait la bouche était le plus faible. Un jeu d'ego stupide et enfantin, auquel les deux concurrents mais aussi compagnons se livraient. Ils marchèrent, en ne faisant que très peu de pauses. Ils partagèrent des paroles brèves, comme : "De l'eau", ou encore "On marche toujours vers le sud-sud-est ?"... S'ils s'arrêtaient, ils ne reprendraient jamais : ils mangeaient donc et buvaient tout en marchant. Alors que leur périple venait à leur fin, Ashe remarqua une bifurcation de chemin. L'un descendait, l'autre montait. Elle proposa alors de prendre celui de gauche, promontoire idéal qui allait leur donner une bonne idée de ce qu'il leur restait encore à parcourir. Elle y courut même, presque impatiente de voir la grande cité lumineuse. Il la regarda s'éloigner, amusé, puis eut l'idée d'un nouveau jeu. Il se mit alors à courir à son tour, jusqu'à la rattraper. Il la dépassa, et dans un sourire arrogant, lui fit comprendre toute l'ampleur de cette compétition improvisée par son bon vouloir. Offusquée, Ashe redoubla d'effort. Ils atteignirent le petit sommet en même temps. L'endroit s’avérait être le bord d'une falaise, dont une partie semblait avoir été taillée pour faire un petit chemin (qui n'était autre que le chemin descendant de tout à l'heure). La vue offerte était superbe, et l'on voyait très nettement, comme Ashe l'avait supposé, la grande cité dans ses murailles impressionnantes. Tous deux n'avaient qu'une hâte, y parvenir.

- "Nous semblons arriver à la fin de notre mission...
- Non, nous semblons arriver à la moitié de notre  mission.
- Vous pensez que le roi Jarvan III acceptera ?
- Je n'en sais, à vrai dire, rien. Et c'est bien cette indécision qui m'a fait déplacer en personne en plein hiver, de ma ville jusqu'à celle des LIGHTSHIELD. Il nous faut reprendre la route. Il ne nous reste plus que deux heures je dirai."

Sur ces mots, ils firent demi-tour docilement et continuèrent à avancer.
[center]
_______________________________




BEHIND THE SCENE




› Prénom ou Pseudo › Karinila / Threnody / Ecstasis ( sur lol )

› Âge › 20 ans

› Expérience RP › 6 ans de rp en ne comptant pas les multiples pauses :3

› Comment avez-vous connu Path of Valoran ? › A la base je sais plus, mais autrefois je rp sur PathofValoranV1 :3

› Autres ›  Blblblbl


Dernière édition par Ashe le Sam 18 Mar - 14:59, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kled de Riv %*£§$# !
Messages : 32
Date d'inscription : 26/09/2016
MessageSujet: Re: Tout Ashe dans une fiche   Mer 25 Jan - 1:08

encore quelqu'un qui vient jeter un froid :c

heureusement que j'ai de la fourure
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 125
Date d'inscription : 20/02/2015
MessageSujet: Re: Tout Ashe dans une fiche   Mer 25 Jan - 12:13

Bon retour sur PoV (c'était ToR avant :p)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 24/01/2017
MessageSujet: Re: Tout Ashe dans une fiche   Mer 25 Jan - 12:53

Merci les gens !
Bon, le message ne voulait pas trop trop un texte trop long ( beaucoup trop de trop ='3 ), du coup j'ai pas mis la suite que j'ai écris ( mais je l'ai fait, oui oui )
Je l'avais mis en spoiler à la base, mais comme c'est très long la lecture semblait franchement désagréable, déjà que le texte était bien étriqué par le format de la fiche de présentation, alors avec un spoiler en plus ! Si c'est trop gênant tant pis, je mettrais les spoilers mais voilà. ( ou au pire j'enlève le chapitre 2 voire même le premier sans problème et j'ouvre un post rp pour ça une fois que je suis validée, comme sur l'autre forum ^^ ~)

Me reste plus que quelques formalités et c'est bientôt terminé ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 125
Date d'inscription : 20/02/2015
MessageSujet: Re: Tout Ashe dans une fiche   Ven 27 Jan - 0:18

On attends les derniers détails avec impatience, honey ♥ (<= petite touche de miel pour t'attirer, histoire de pouvoir maltraiter ton perso après, mwahahaha)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 125
Date d'inscription : 20/02/2015
MessageSujet: Re: Tout Ashe dans une fiche   Jeu 2 Fév - 20:26

N'oublie pas de nous prévenir quand tu auras fini
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 24/01/2017
MessageSujet: Re: Tout Ashe dans une fiche   Ven 3 Fév - 17:57

Ca marche !
J'ai repris la fac du coup la fiche avance lentement mais surement ^^ ( j'vais pas la laisser trainer un mois non plus hein ! )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 24/01/2017
MessageSujet: Re: Tout Ashe dans une fiche   Sam 18 Mar - 14:58

Ashe a écrit:
'j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein ! j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !j'vais pas la laisser traîner un mois non plus hein !'

Bon voilà, ma fiche est officiellement terminée ! ( depuis le temps ).
Il me manquait juste le vava en fait, mais si je dis "procrastination", je pense que vous comprendrez mieux le pourquoi du comment =')
'Fin bref, voilà, c'est fini ! x)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Date d'inscription : 25/01/2017
MessageSujet: Re: Tout Ashe dans une fiche   Dim 19 Mar - 20:18

Oui j'ai la flemme de changer de compte alors je poste avec Natalia. Et alors ?

Ta fiche est toujours aussi agréable à relire même si ça a déjà été fait il y a un moment ♥

J'ai des petits doutes concernant la relation que les Avarosan ont avec les gardiens du givre, qui il me semble ne sont pas supposés être spécialement en mauvais terme (bon les trolls par contre...). Mais c'est difficile à dire vu que l'évent Freljord date et n'est plus forcément très à jour, donc il faudra simplement s'adapter lorsque plus d'informations arriveront ! Notamment j'ai des doutes sur le fait que oui ou non, les gens soient au courant que Lissandra est la sorcière des glaces ? Il me semble que non.

Visiblement, avec les nouvelles informations sur Demacia et Noxus qui font souvent face à des attaques de pillards de Freljord qui peuvent être en grande bande, ça n'a pas l'air si bien uni que ça encore, même si les Avarosan doivent rester le clan majoritaire sous la bannière de leur reine. Je ne peux que vivement t'encourager à bien suivre toutes les nouvelles sorties sur le site Univers, qui apportent des détails au fur et à mesure, que ce soit pour Freljord ou d'autres nations.

Pour le reste, je te revalide sans aucun soucis ♥ (comme ça on va pouvoir reprendre notre RP :3)

N'hésite pas à venir faire un tour sur discord, également !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 6
Date d'inscription : 24/01/2017
MessageSujet: Re: Tout Ashe dans une fiche   Lun 20 Mar - 21:08

Ah bah bravo la feignasse qui change pas de compte ! dixit moi u_u

Merci beaucoup pour tes conseils ! C'est vrai qu'il faut que je guette un peu le forum univers ( j'ai beaucoup aimé les textes sur Piltover et Shurima ) parce que l'event de la guerre de Freljord est oublié depuis un bon moment et du coup c'est un peu flou. :/ Ils sont en train de faire des changements un peu partout donc effectivement, je dois guetter un peu chez Demacia notamment.
De toutes façons par rapport à mon histoire, il y a quelques incohérences, notamment Freljord - Demacia en 2 jours ! Mais j'ai la flemme de corriger tout ça xD /PAN/
Quant à Lissandra, il me semble justement que son apparition dans l'ancienne League correspond à son apparition "publique" et à l'événement de la guerre de Freljord mais je réponds vraiment avec des bribes de souvenirs car je suis rentrée tard et j'ai deux / trois trucs à faire donc je relirai ça asap ^^

Merci pour la validation ! Tu veux qu'on fasse comme tu as fait avec Darius, un c/c de l'ancien RP sur ce forum ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 125
Date d'inscription : 20/02/2015
MessageSujet: Re: Tout Ashe dans une fiche   Mar 21 Mar - 0:50

Effectivement j'ai zappé le Freljord Demacia en deux jours... Après il peut être envisageable d'atteindre la frontière en peu de temps, mais pas la cité, c'est sûr !

Pour Lissandra justement, en l'absence de League, j'ai bien peur que sa vraie nature ne soit encore dissimulée, et que les gardiens du givre soient encore dans leur idée de prévenir de l'apparition de la sorcière.

Je te conseille de lire "L'éveil d'un héros", l'histoire qui met Galio en scène Galio, ou Freljord est citée.

Et pourquoi pas un c/c oui c'est encore le plus simple ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tout Ashe dans une fiche   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tout Ashe dans une fiche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tout est dans le poignet
» « Mets-toi tout nu, si t'es un homme... » (17.06.11 à 14h37)
» Beignets de tomates vertes / Le secret est dans la sauce
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» SOS POUR UN BOXER DE 6 ANS TOUT SEUL DANS UN PAVILLON DANS L

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Path of Valoran :: Personnage :: Présentations :: Présentations Validées-