RP Francophone League of Legends
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Rencontre d(u 3ème)e type magique (PV Luxanna Crownguard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Le Bleu
Messages : 49
Date d'inscription : 07/10/2016
Age : 19
MessageSujet: Rencontre d(u 3ème)e type magique (PV Luxanna Crownguard)   Sam 26 Aoû - 1:39

Ma dernière venue à Demacia était pour une rumeur concernant la présence d'une pierre dotées de forces magiques proche de son territoire, c'était malheureusement faux, je pensais y avoir perdu du temps à cause d'idioties

Les mages qui connaissent les effets de la pétricite la redoutent, certains ne veulent pas espérer pouvoir battre quelqu'un en possédant, d'autres préfèrent démontrer leur puissance en détruisant ce matériau par pur force magique. Je n'ai vu personne ayant la capacité de pouvoir en détruire une, mais je pensais que cela était effectivement possible, quand je m'étais rendu à Demacia je connaissais en partie les pouvoirs de cette pierre, je ne connaissais la pétricite qu'à travers certains écrits et cette matière était très mal détaillée, la nation élitiste qu'est Demacia est très renfermée sur elle même et n'a aucun contact officiel avec l'extérieur, cela expliquait pourquoi personne ne connaissait exactement en quoi était fabriquée la pétricite.

En essayant de descendre de la montagne qui était l'origine de la rumeur, j'avais aperçu au pied de celle-ci une bataille qui allait commencer, alerté par les clairons et cors des deux camps, les drapeaux confirmaient l'appartenance des troupes. Une bataille entre Noxus et Demacia, les noxiens étant en surnombre, mais les démaciens tenaient bon et résistaient aux assauts de leur ennemi, mais rapidement rejoint par des mages, les troupes Noxiennes reprirent le dessus. Les combats étaient d'une violence sans égale, je m’apprêtais à partir, mais quand je vis le symbole de Demacia, la statue nommé Galio haut dans le ciel, j'étais figé à l'état de pierre en le voyant fondre sur les mages de guerre. Je ne peux vous dire à quel point j'ai été surpris de voir la statue se mouvoir avec aisance. Sa résistance aux sorts destructeurs était si incroyable qu'il me vint en tête l'idée que la statue était entièrement faite de pétricite, je n'arrivais cependant pas à émettre une hypothèse expliquant le fait que cette statue puisse se mouvoir, en revanche, je ressentais une infime partie de ma réserve magique s'échapper de moi depuis que le colosse était arrivé sur le champ de bataille. Ma venue en Demacia m'avait finalement permis d'apprendre des choses sur la pétricite. Je me dépêchais de rapidement descendre de la montagne en évitant à l'aide d'un grand détour la sanglante bataille et quittai les lieux sans but précis.

La statue m'avait vraiment impressionné, mais c'est surtout sa résistance à la magie qui m'avait surpris. Je connaissais le potentiel absorbant de la pétricite sur la magie, mais ce que j'avais vu sur le champ de bataille dépassait de loin les idées les plus folles que j'ai put avoir concernant ce matériau.

Après être resté pendant plusieurs jours à Palclyff, je m'étais posé plusieurs questions. "Que se passerait-il si de la pétricite et une rune tellurique étaient mis en contact? Est-ce que la pétricite a le pouvoir d'absorber toute la puissance d'une rune tellurique?" Toutes ces questions méritaient d'être posées, la pétricite aurait pu m'enlever un poids qui pesait sur mes épaules depuis plusieurs centaines d'années. C'est pour répondre à ces questions que je suis parti à Demacia, je pensais ironiquement que la pétricite, étant le pire ennemi pour un mage, allait peut-être devenir un précieux allié dans ma quête.

J'ai mis quelques semaines à rejoindre le territoire Demacien, le plus dur était d'y entrer, plusieurs fois j'ai dû avoir recours à ma magie pour ne pas me faire repérer par les gardes postés dans des tours en hauteur. Les routes principales étaient protégées par de grandes portes en bois avec un mur en pierre très large l'entourant, avec des gardes chargés de surveiller l'entrée. Je dû passer par de petits chemins dans la forêt, loin des routes principales, mais restant tout de même patrouillé par de petits groupes de soldats, me forçant à traverser la forêt en suivant le chemin de loin, marchant sur les feuilles vertes cachant un potentiel trou et les branches pouvant révéler ma présence, à chaque fois que j'entendais une patrouille arriver, je lançais un sort me permettant de créer une bulle de silence pendant un court instant, je pouvais m'y cacher et ne plus faire aucun bruit. Après avoir marché pendant quelques jours dans la forêt et après avoir usé une bonne partie de mes forces magiques, je ressentais une puissante magie, qui devenait plus grande au fur-et-à-mesure que je m'en approchais, quittant finalement le chemin des yeux, me servant de l'aura magique que je ressentais comme guide. De la magie en Demacia, ce n'était pas sans intérêt car il est normalement impossible d'y trouver de la magie, la nation s'était formée pendant les guerres runiques qui avaient traumatisés les colons, la magie n'y est certainement pas bien accueillie.

Je continuais de traverser la forêt jusqu'à finalement ressentir deux sources magiques, l'une était très forte et se situait dans le village, qui apparaissait à mes yeux au moment où je quittais la forêt, l'autre était moins puissante et semblait être loin à l'écart du village, ça ne pouvait être une coïncidence que je trouves deux puissances magiques dans un village à Demacia. Le soleil allait laisser sa place à la lune et il n'y avait pas de meilleur moment pour que je passe inaperçu aux yeux des habitants, je décidais de me concentrer sur la source de magie la plus puissante.

J'attendais à l'écart jusqu'à ce que l'obscurité assombrisse chaque recoin du village puis fermais ma cape, interdisant à ma peau d'être vue par un villageois, et je baissais ma capuche, dévoilant une petite partie de mon visage, ne laissant sortir que ma barbe. Je me dirigeais vers l'origine de la magie sans trop de mal, les villageois étaient certainement déjà rentrés chez eux, je pouvais marcher en toute tranquillité sans surveiller chaque recoin. L'origine de la puissance que j'avais ressentie plus tôt  semblait être la personne qui venait d'entrer dans une auberge, je faisais de même et constatais dans la salle éclairée par la faible lumière des bougies presque éteintes que les tables étaient vides, je tournais la tête vers ma droite et regardais ce qui semblait être une jeune femme en armure légère se diriger vers le comptoir où même l'aubergiste n'était pas présent.

Je m'arrêta net et dit à la jeune femme: Bonsoir, puis-je vous parler?

Je la vit se retourner, un peu surprise de me voir, ce qui se comprenait, après tout je suis un inconnu vêtu d'une cape cachant mon corps et encapuchonné. Je m’asseyais sur le banc à ma gauche, l'invitant à faire de même.

Ne vous inquiétez pas, je ne vous ferais aucun mal, je veux juste discuter un peu, ça ne durera pas très longtemps, insistais-je.

C'est drôle, très souvent quand je promets que je ne vais pas beaucoup parler la discussion se termines par les ronflements de la personne avec qui je discutes. Il est vrai que j'aime beaucoup parler, mais n'est-ce pas une qualité plutôt qu'un défaut? J’espérais quand même que cette discussion ne se termine pas de la même manière que les autres.


Dernière édition par Ryze le Mer 28 Mar - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 33
Date d'inscription : 21/05/2016
MessageSujet: Re: Rencontre d(u 3ème)e type magique (PV Luxanna Crownguard)   Ven 3 Nov - 10:42

Congés, un terme qui ne m’étais que très vaguement familier, entre les voyages découlant de mon statut de Chevalier rayonnant, l’aide que j’exerçais d’une par car les illuminateurs étaient un ordre charitable, d’autres part parceque qu’à force j’y avais pris gout en quelque sorte, et les visites régulières à tels, tels ou tel membre de la parentèle ou des amis Crownguard, parceque ma mère continuait de nourrir certains espoirs quand à un rôle de protectrice des terres que je pourrai jouer un jour… Mais, je venais de rentrer d’une mission hors de Démacia qui s’était avérée plus aisée que prévue et disposais donc d’une légère permission pour rentrer un peu dans ma famille et me reposer.

Légère car on m’avait néanmoins annoncé qu’il y avait des rumeurs sur un village au nord-est qui était la proie de quelques phénomènes à priori anormaux, si je pouvais y passer sur le chemin de Haut-Lac d’Argent ?
Je n’avais même pas pris la peine de soupirer ou de souligner que Haut-Lac était à l’ouest et non à l’est et que par conséquent cela me rallongeais considérablement, si des choses étranges se passaient dans un village démacien, il restait de mon devoir de m’assurer qu’elles ne seraient pas fâcheuses pour ses habitants… Mais tous de même, je notais mentalement d’offrir un ouvrage sur la géographie à Kahina en guise de léger rappel.

J’arrivais assez tardivement, et avais remarqué plusieurs choses incongrues, à commencer par ce qui ne devrait pas se trouver à Démacia, la vague impression picotante due à la présence de magie. Je n’étais pas vraiment certaine de mon fait, la pétricite pour ainsi dire chevillée au sol de mon pays natal ayant tendance à atténuer considérablement mes sens dans ce domaine. Je n’avais pas pu chercher à en savoir plus en usant un peu de mes dons car des fermiers m’étaient plus ou moins tombés dessus au même moment et étaient rentrés avec moi au village, visiblement flattés et contents de la présence d’un Chevalier Rayonnant ici.
En discutant avec eux, puis le bourgmestre, j’apprenais à demi-mot que ce village était depuis longtemps un peu moins ‘normal’ que la moyenne des petits hameaux de ce genre. Il y avait parfois des lueurs inexpliquées dans les bois, et l’on pouvait retrouver dans les champs des traces d’une très vieille occupation, personne ne parlait de fantômes ouvertement mais j’étais passée devant le temple de La femme voilée en entrant et l’avais trouvé à la fois gros et très bien entretenu pour un petit agglomérat de maison typique de la campagne profonde.
J’avais donc promis de jeter un œil sur les phénomènes en question, ce qui soulagea très visiblement mes interlocuteurs, et encore plus l’idée que je ne demande pas d’accompagnateurs ou d’y aller sur le champ. On se fit un plaisir de m’indiquer l’auberge : le plus gros bâtiment en face de la salle commune où nous nous situions, jouxté par la forge et l’épicier, sur la place (à savoir le vague espace dégagé en terre battue traversé par la route et planté d’arbres et de bancs.) Je remerciais chaleureusement mes hôtes en souriant à l’idée qu’ils s’imaginent que je puisse me perdre dans un village qui tenait dans un mouchoir de poche, passais rapidement à l’écurie pour voir un Feu Astral nageant dans le bonheur et le foin en abondance et enfin ouvrais la porte de l’auberge déserte à cette heure.

A peine entrée dans l’établissement, je me retrouvais aux prises avec une matrone au grand sourire qui m’annonça qu’elle avait préparé ma chambre et me proposais un ragout bien consistant si je n’avais pas souper. Avec un plaisir non dissimulé je m’empressais d’acquiescer et elle disparut dans la cuisine aussi vite qu’elle était apparue non sans une légère remarque sur le fait que je devais avoir besoin de manger si je voulais grandir ou quelque chose du genre.
Je souriais face à ce maternage réconfortant et me dirigeais vers le comptoir pour m’asseoir sur l’un des tabourets hauts lorsque qu’une barbe sous une capuche vint s’adresser à moi avec des airs de conspiration qui m’incitèrent à la méfiance immédiate.
J’étais doublement surprise, d’une part que ce voyageur- il ne pouvait pas être du pays – s’adresse aussi nonchalamment à moi, mais surtout parceque sa présence puais la magie à plein nez ce qui n’étais certainement pas une bonne idée en plein milieu de la campagne démacienne.

*Si tu l’as sentie il a dû te sentir aussi…*

L’homme ne semblait pas me vouloir du mal, du moins c’était ce qu’il avançait, mais sa simple présence était synonyme d’ennuis et je ne pouvais m’empêcher de me demander s’il n’était pas la source des activités anormales récentes pour lesquelles on m’avait envoyé.

"Cela ne durera guère effectivement…"

Je m’approchais de lui en fronçant les sourcils et me penchais pour lui chuchoter d’un ton autoritaire, la main ostensiblement posée sur le pommeau de mon épée.

"Je ne sais pas qui vous êtes, mais puisque que vous annoncez de bonnes intentions je vais vous laisser le bénéfice du doute et vous donner cet avertissement : vous feriez bien de forcer votre discrétion, Démacia ne fait pas bon accueil aux gens de votre trempe, à votre place je partirai et rapidement, ce royaume n’est pas fait pour vous, estimez-vous heureux d'être tombé sur moi et pas un autre chevalier."

Je me relevais et retournais au comptoir ou venait de surgir la matrone, une pleine assiettée brûlante d’un ragout au lard qui attira les grondements de mon estomac.

"Et voici Lady Crownguard! Je vous laisse un petit pot de crème avec les rôts de pain à coté, vous voulez une bière ou un peu de cidr…." Le ton de notre hôtesse changea du tout au tout en avisant le visiteur. "Hola étranger, bonsoir, vous venez pour une chambre ? Je ne sers pas les gens dont je ne vois pas le visage !"

Je m’asseyais finalement sur le tabouret en scrutant la capuche, la main toujours sur le pommeau de mon épée.

"Monsieur allait partir, il devait juste me dire un mot."

"Ho, si c’est une de vos connaissances Lady Crownguard alors…"


La grande femme haussa les épaules et retrouva sa bonhommie pour me tirer une bolée de cidre que je n’avais pas demandé, mais qui du reste me conviendrait certes mieux que la bière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le Bleu
Messages : 49
Date d'inscription : 07/10/2016
Age : 19
MessageSujet: Re: Rencontre d(u 3ème)e type magique (PV Luxanna Crownguard)   Jeu 16 Nov - 21:10

J'ai souvent été très naïf quant aux réactions des personnes à qui j'adressais la parole, à partir du moment où je commençais à être très curieux. Cet état d'esprit me rendait tout excité, comme un enfant en manque constant de réponses, cela me faisait perdre mon sang-froid. C'est pour cette que je ne m'attendais pas à la réponse de la jeune femme qui me fixait comme si j'avais de mauvaises intentions. Mon envie de savoir, m'ayant fait perdre mon sang-froid, laissait place à une douleur au cœur. Sa réaction était tout à fait normale, elle ne savait pas à qui elle s'adressait. J'attendais quelques instants pour que la gérante s'en aille, avant de lui répondre.

Finalement repartie en cuisine, en emportant au passage quelques bols sur les quelques tables à l'intérieur de l'auberge, je m’avançais vers la jeune femme qui débordait d'énergie magique, puis m'arrêtais à quelques pas d'elle, je relevais un peu ma capuche de sorte à lui révéler une partie de mon visage, devenu sévère par sa réponse, dévoilant aussi mes quelques tatouages runiques étincellants sur mon front. Je la fixais de mes yeux brillants d'un bleu clair et pris la parole:

-Jeune fille, si Demacia ne m’accueille pas pour ma nature, en quoi serait-ce différent pour vous? Vous dégagez une forte puissance magique, votre puits intérieur déborde de magie, et vous osez penser que je suis différent de vous? N'importe qui ayant un certain don pour la magie peut le voir. Par ailleurs je sais très bien où je me trouve, j'ai assisté aux débuts de cette nation et je connais le sort réservé à ceux de ma trempe, le banissement à vie.

Je fis une courte pause, mon visage s'était adouci,puis je repris, adoptant une voix plus rassurante:

-Je sais très bien que vous ne me connaissez pas, mais ayez confiance, je ne vous veux rien de mal, je suis juste très surpris de voir une telle chose en Demacia, ma curiosité m'a poussé à vous parler, c'est tout. Ma venue en cette terre est dû à la pétricite, je n'ai pas beaucoup d'informations sur cette...pierre? Je voulais tenter des expériences avec ce matériau, cela pourrait m'être d'une grande aide. J'ai aussi ressenti une source magique à l'écart du village, un être vivant en est l'origine, peut-être est-ce l'origine de votre venue.

Je savais très bien que ma demande paraissait étrange, que les expérience ,que je voulais tenter, pourraient sonner aux oreilles de la jeune femme comme une tentative de trouver des points faibles à la pierre. Je ne voulais simplement pas en dire plus, c'était trop imprudent. Ma curiosité revenait, plusieurs questions me venaient en tête, mais je préfèrais lui en poser une seule, je ne voulais pas l'en inonder alors que nous venions à peine de nous rencontrer. Je pris un tabouret et vint m'assoir près d'elle.

-Malgré mon grand âge, j'ai encore de nombreuses questions sans réponses, répondez à celle-ci je vous prie, je ne voudrais pas qu'une de plus reste sans partenaire. Comment se fait-il qu'une personne avec un aussi grand potentiel que le vôtre n'ai pas déjà quitté ce pays pour découvrir la magie, en avez vous peur?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 33
Date d'inscription : 21/05/2016
MessageSujet: Re: Rencontre d(u 3ème)e type magique (PV Luxanna Crownguard)   Lun 4 Déc - 14:31

J’avais commencé à manger, d’une part parceque j’étais tout simplement affamée et que l’assiettée brûlante devant moi contenant des lentilles avec un peu de miel et toutes sortes de délicieuses choses fondantes d’avoir cuits ensembles pendant des heures, mais surtout pour décourager l’indigent de rester encore ici, ce qui allait devenir dangereux pour lui comme pour moi vu la discrétion de paon en rut devant une femelle bien disposé qui semblait être la sienne.
Bien évidemment, comme l’oiseau du même nom dont le ramage ne s’apparentait fort heureusement pas au plumage sinon il aurait rendu aveugle en plus de sourd, sitôt la maitresse des lieux disparu avec un commentaire sur des brioches à la crème qui devaient lui rester du matin comme dessert- je doutais que mon estomac pu contenir tout cela- il revint à la charge avec l’obstination crasse d’un taureau devant un chiffon écarlate.
Quoiqu’en pense le sémillant indigo qui dévoilait devant moi toute la glorieuse coloration de sa carnation et l’éclat électrique de ses pupilles saupoudré d’arcanes, j’avais suffisant vue de contrées et de créatures étranges pour ne pas me laisser complètement démonter. Mon sourcil gauche se haussa alors que je contemplais dans l’expectative la créature humanoïde qui osait me faire la leçon.
Je commençais d’ailleurs à suffoquer sous l’outrage, tel un moulin à vent en plein ouragan il ne cessait de m’abreuver de sa verve avec l’impolitesse et l’indélicatesse d’une bande de noxiens ivres dans un bordel en pays conquis. Le pire, autant que je pouvais en juger de mes réactions, ne fut pas tant qu’il attaque mes propres contradictions, il était toujours désagréable qu’une personne extérieure mette le doigt dessus mais j’avais suffisamment longtemps médité moi-même sur la question pour ne pas me soucier du jugement inconsidéré et mal renseigné du premier sorcier raseur venu. Non, ce qui me mit hors de moi et répandit une lame de glace dure et acérée dans tout mon être furent ses références à la pétricite, ceci le condamna directement : il tentait de connaitre les secrets qui avaient protégés Démacia tout au long des siècles… je devais le tenir à l’œil et ou l’éloigner.

"Comment osez-vous ?"

L’on dit communément de ma voix qu’elle est joyeuse, douce, voir que mon rire casserait les oreilles à toute une assemblée de sourd et malentendant, mais on fait rarement état du son coupant et plus dur que du diamant qu’elle peut prendre lorsque les gênes Crownguard prennent le dessus et qu’un millier d’ancêtres officiers crient à l’unisson et font bouillir mon sang. Nous étions pourtant dans un tel cas de figure. Je n’avais pas crié, je n’avais pas hurlé, je me contentais de parler proprement avec le calme froid d’un iceberg devant un paquebot prétendument insubmersible.

"Vous n’avez aucune idée de qui je suis de quel bois est faite mon existence, et vous vous permettez de me poser ce genre de questions en connaissant par ailleurs parfaitement les risques que nous courrons vous et moi à aborder ce genre de sujets ? Où vous croyez vous donc ? Dans une taverne confortable et tolérante de Piltover ?"

L’énervement je le sentais faisais grossir une boule de frustration et d’inquiétude qui pulsait dans mon corps comme une tornade lumineuse, mon ‘puit intérieur’ –quelle expression intime et ho combien gênante- pour reprendre les mots de l’homme se remplissait au point de menacer de déborder, je sentais de petites démangeaisons aux bout de mes doigts.

"Remettez cette capuche sur votre tête de minorité visible et partez avant que les ennuis ne vous trouvent. Je vous ai prévenue gentiment, dans votre intérêt, je ne souhaite pas non plus vous nuire mais ne me poussez pas à user de mon statut de Chevalier Rayonnant et à vous faire découvrir les effets de la pétricite pure, vous n’aimeriez vraiment pas."

En réalité c’était plus un bluff qu’autre chose, mon armure était en acier démacien, elle protégeait donc légèrement de la magie mais contrairement à la plupart des chevaliers rayonnants et autres hommes et femmes formés à combattre les forces maléfique de la magie, je ne me promenais jamais avec des morceaux de pétricite qui au mieux amenuisaient mes pouvoirs, au pire me filait la migraine au bout d’un moment. De toute manière si je tombais sur une créature réellement puissante et c’était le cas de cette qui insistait pour forcer la discussion avec moi, tel un amoureux trop pressé, ladite pétricite serait plus efficace sous force d’arme contondante à lui balancer à la tête que comme réelle cage arcanique… La tentation était grande.
La pulsation dans mes doigts devint plus forte un moment, je levais la main droite et serrais cette dernière dans un mouvement presque compulsif pour retenir mon petit caprice colérique. Une inspiration plus tard je plongeais mon propre regard bleu dans les pupilles de l’homme en face de moi qui s’était installé sur un tabouret comme si je l’avais autorisé à m’imposer ainsi sa présence.

"Je suis venue ici pour régler un problème d’ordre magique, je peux très bien faire d’une pierre deux coups, alors, partez et abandonnez votre intérêt très mal placé pour cette ressource, elle ne fait rien de bien aux créatures éveillées."

Évidement l’on pourrait arguer qu’il n’était guère prudent de ma part de lui enjoindre seulement de partir ainsi, car il pouvait simplement feinter la coopération et me laisser à mes imprécations, mais j’avais un moyen de vérifier si d’aventure il tentait une telle chose. Une autre solution eut été de l’affronter, mais je sentais sa puissance, une bataille ne serait pas nécessairement à mon avantage et surtout risquerait de blesser les braves gens de ce village ou de me faire découvrir… Je n’étais de toute manière pas en faveur des épreuves de force inutiles surtout avec un vieillard imbibé d’arcanes comme un alcoolique en phase terminale de mauvais Rhum bilgrate. Cela dit s’il était ivre de cette puissance cela pouvait expliquer son attitude illogique y compris pour son propre bien, ainsi que sa manière de m’aborder avec la délicatesse d’une tonne de brique dans un bol d’œufs-au-lait tiède… à moins qu’il ne soit simplement sénile ?
Malgré sa manie de mettre non seulement les pieds mais aussi les chaussures dans le plat et de poser des questions en faisant des phrases plus longues qu’une déclaration d’amour au bas d’un balcon à la pleine lune, ou peut être justement à cause d’elles, je ne parvenais pas, passé les premières réactions, à me sentir réellement menacée ou à le sentir réellement menaçant pour Démacia. C’était là une impression vague, diffuse, mais qui m’arracha un soupir en même temps que je relâchais la contraction de mon poing, jusqu’ici mon instinct dans ce domaine ne m’avait pas trompé... Mais il devait partir.

"Je vais vous raccompagner jusqu’à la porte… il y a une étable dans cette auberge juste sur le côté, vous pouvez y passer la nuit car je ne suis pas dure au point de laisser un vieil homme sans toit par ce temps, je m’assurerai de votre départ demain… et que vous preniez bien la route qui mène à la frontière la plus proche. Suis-je claire Monsieur… ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le Bleu
Messages : 49
Date d'inscription : 07/10/2016
Age : 19
MessageSujet: Re: Rencontre d(u 3ème)e type magique (PV Luxanna Crownguard)   Sam 3 Fév - 18:06

Mon très grand enthousiasme envers la jeune femme était sûrement la conséquence du fait que depuis plusieurs siècles je vivais en solitaire. Je n'engageais des discussions sérieuses que très rarement car il n'existait que peu de personnes encore en vie que je pouvais toujours considérer comme ami, cela affectais certainement mes relations sociales. En constatant, plus tôt, que cette Demacienne possédait un grand puits de magie, j'avais perdu mon sang froid, ma curiosité avait rapidement pris le dessus sur ma raison et quand bien même j'étais en territoire dangereux, j'avais trop rapidement révélé ma nature. Ses réponses et réactions m'avaient réveillé de cette torpeur et avaient fait disparaître cette curiosité trop envahissante, cependant ces répliques me laissèrent un goût amer, en plus de cela je ne pouvais tout simplement pas partir comme si rien ne s'était passé. En essayant en vain de cacher ma frustration, je lui répondis :

-Appelez-moi simplement Ryze. En ce qui concerne votre proposition, j'ai parcouru un très long chemin pour venir à Demacia et je ne peux pas me permettre de gâcher un temps aussi précieux pour rien, donc navré de vous décevoir mais je ne partirais pas d'ici avant d'avoir étudié les pouvoirs de cette fameuse pétricite. D'ailleurs je ne crois pas que vous puissiez avoir de ce précieux matériau sur vous étant donné votre fort lien avec la magie. Sachez que je suis déçu de votre réaction, même s'il est vrai que la façon dont je vous ai abordé peut vous paraître étrange et insensée. Je m'en vais.

Je m'avançais vers la porte d'un pas décidé, recouvrant ma tête avec la capuche, puis ouvrais la porte et afin que la jeune Demacienne ne me suive pas, du moins pas de suite, murmurais un sort d'invisibilité temporaire, "Tanekhor", pour enfin sortir du village.

Mon approche pouvait effectivement paraître très étrange pour quiconque ne me connaît pas réellement, les personnes qui savaient encore qui est-ce que j'étais ou qui n'ont comme souvenir de moi que mon nom sont rares en Runeterra, mes ennemis étaient plus nombreux que ceux que je pouvais considérer comme ami. C'était tout de même assez évident que n'importe quel Demacien, même ayant un certain lien avec la magie, ne réagisse pas amicalement au premier contact avec un étranger doublé d'un mage.

La lune était cachée par des nuages, beaucoup trop denses pour que je puisse clairement voir quelque chose dans le village, ça n'était peut-être pas très malin de ma part de repartir pour faire des recherches en pleine nuit, mais je ne voulais pas attendre plus longtemps. Je me dirigeais vers la forêt pour pouvoir incanter un sort qui éclairera mon chemin, je ne voulais pas effrayer les villageois encore réveillés qui pourraient voir la scène et interpréter cela comme une attaque.

Finalement sorti du village, il ne me manquait plus qu'un peu de lumière pour continuer mes recherches, je collais l'extrémité de mes mains tout en gardant un petit espace entre mes deux paumes, puis je prononçais le sort: Pyrefig

Une petite flamme naquit à l'intérieur de mes mains toujours collées entre-elles, elle grossissait petit à petit jusqu'à être de la taille d'une pomme, une fois cela fait je dissociais mes mains, puis la boule de feu restait à voler autour de moi à hauteur de mes épaules.

Je pouvais enfin mieux voir, mais je n'avais encore pas d'endroits précis où aller pour mener mes recherches à bien, ce dont j'étais cependant sûr, c'est que j'avais ressenti quelques heures plus tôt une autre source de magie qui se trouvait assez loin du village, à l'Est. J'avais assez vite fait le lien entre la source magique que je sentais et la venue de la jeune Demacienne, peut-être était-elle chargée de remplir une mission, j'ignorais cependant la nature de cette tâche, je ne savais pas si l'être que j'avais ressenti plus tôt avait de bonnes ou de mauvaises intentions, mais c'était la seule piste que je pouvais suivre à ce moment-là.

Avant de commencer ma marche, je me concentrais pendant quelques petites secondes afin de retrouver la deuxième source magique constatée plus tôt. Je me mis rapidement en route en direction de l'Est afin de m'en rapprocher et de la retrouver, sans idées précises de ce que je pouvais rencontrer.


Dernière édition par Ryze le Sam 12 Mai - 13:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 33
Date d'inscription : 21/05/2016
MessageSujet: Re: Rencontre d(u 3ème)e type magique (PV Luxanna Crownguard)   Jeu 1 Mar - 14:09

Ryze, tel était donc le nom de la tête de mule idiote et inconsciente qui se tenait devant moi ! Qu’avais-je donc fait au monde pour qu’on m’accable sans cesse avec ce genre de fardeaux ? Il ne comprenait donc pas que je ne pouvais pas le laisser baguenauder comme une bombe ambulante en plein territoire démacien ? Et pour quoi ? Etudier la pétricite ! Bon sang, il risquait d’avoir une sacrée mauvaise surprise s’il se trouvait en présence d’une grosse concentration comme à Démacia même. Moi j’avais grandi sur ces terres, je connaissais et était habituée aux effets, mais même ainsi lorsque je revenais chez moi après des voyages dans des contrées qui n’était pas imprégnées jusqu’à l’os comme ma terre natale, j’éprouvais une sorte de suffocation alors que lentement mes pouvoirs s’évanouissaient partiellement dans le paysage.

*Sans parler de Galio…par la justice, je vais devoir le suivre…*

Je m’abstins de répondre, même si l’envie me démangeais de lui dire que si, précisément, j’en avais un peu sur moi intégré dans le métal de mon armure et qu’il suffisait de toute manière que je fasse quelques pas vers le temple de la femme voilée un peu plus loin sur la route pour en trouver un morceau… les sanctuaires démaciens protégeaient les âmes, mais il n’était également pas rare qu’ils contiennent aussi de quoi protéger les vivants.
Puisqu’il était décidé… autant le laisser partir, je savais pouvoir le suivre sans mal, et j’avais toujours un repas à terminer. Du reste, si confrontation plus sérieuse il devait y avoir, autant qu’elle se fasse loin du village et de ses innocents habitants.
Je terminais mon plat en discutant brièvement avec la matrone qui était revenue entretemps, elle m’en apprit un peu plus sur les étrangetés qui s’agitaient dans les bois et dans une zone de champs en jachère que les paysans avait renoncé à cultiver cette année à cause de la recrudescence de « trucs bizarres, des fois ça brille, c’est le mauvais œil ! ». Elle tenta de me dissuader d’y aller seule, craignant pour ma sécurité, quand je lui rappelais d’une voix douce qu’on ne m’aurait pas envoyé ici si on ne m’estimait pas capable de me charger de la situation, et que c’était de toute manière mon métier et mon devoir.
La pauvre femme sembla contrite et s’épancha en excuses envers le chevalier que j’étais, je dû la rassurer sur le fait que je n’en prenais pas ombrage et coupais court à tout cela en lui demandant de m’emballer les brioches crémeuses qu’elle m’avait promis pour dessert et de me fournir une gourde de thé… quitte à partir à la chasse au mage têtu, autant ne pas le faire sans quelques munitions.
Je sortais dans l’air du soir en me frottant les yeux, j’aurai aimé une bonne nuit de sommeil mais le sort en avait décidé autrement. Je passais dans la stalle de Feu pour récupérer mon sceptre que je positionnais dans mon dos à l’aide de sa lanière spéciale, mettais ma cape par-dessus le tout et partais d’un bon pas en direction des bois. Une fois à l’abri des regards, je fermais les yeux et laissais la magie m’envelopper de sa lumière tendre.
Un bref pincement de culpabilité me saisit d’aimer autant la sensation légèrement grisante d’user de mes dons, puis je souris dans les ténèbres qui deviennent soudain bien moins épaisses. Quand à ma cible, je pourrai le suivre les yeux fermés tant il est aisé à deviner.

*Et il se dirige vers l’est… he bien, ça fera d’une pierre deux coups…*

Je me mis en route avec circonspection, légèrement ralentis par mon désir de discrétion, je ne pouvais pas vraiment cacher le ressentit de ma présence, pas plus qu’il ne pouvait me cacher le sien, mais avec un peu de chance il serait trop concentré sur sa recherche de pétricite ? D’un abri ? A moins qu’il ne soit là depuis un moment et que ce soit précisément sa venue la responsable des phénomènes qui avaient amenés Kahina à m’envoyer dans ce village ? Ce Ryze était définitivement louche et/ou d’une maladresse à faire pâlir un bébé apprenant à marcher.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le Bleu
Messages : 49
Date d'inscription : 07/10/2016
Age : 19
MessageSujet: Re: Rencontre d(u 3ème)e type magique (PV Luxanna Crownguard)   Jeu 24 Mai - 12:22

En continuant à marcher vers la source magique ressentie plus tôt, peu avant l'entrée dans le village Demacien, je réfléchissais à quelques théories concernant la nature de la chose que je rencontrerais, je pensais surtout à un être vivant ou à un objet. Je pensais que cela pouvait être un animal ayant une nature magique, perturbant les alentours de par son caractère magique. Quoi qu'il en soit, je m'étais préparé, peut-être trop d'ailleurs, mais je ne savais pas à quoi m'attendre et un peu de préparation ne fait jamais de mal.

Je pensais surtout au fait que la possible créature que j'aurais pu rencontrer était de nature hostile, je me figurais donc logiquement plusieurs plans d'actions, mais en vérité c'était surtout pour m'occuper la pensée. Pendant que j'émettais plusieurs théories vis-à-vis de la nature de la chose rencontrée, ma troisième oreille, ou nez comme vous voulez, me fit ressentir une deuxième puissance magique située à une dizaine de mètres derrière moi, j'avais mis du temps à m'en rendre compte car j'avais  l'esprit vraiment trop occupé par l'endroit où je me dirigeais. La puissance magique derrière moi semblait vouloir se déplacer, discrètement, elle ne faisait que très peu de bruits, enfin je ne l'entendais pas se déplacer. Cependant elle ne devait pas savoir que vouloir se déplacer discrètement à quelques dizaines de mètres d'un mage millénaire avec un puits magique aussi grand était impossible, c'était comme si elle criait qu'elle me suivait. Je fis mine de ne pas y avoir fait attention et continua ma route, mais plus lentement.

Je remarquais aussi autre chose par rapport à la source magique vers laquelle je marchais, son puits magique variais, ça n'était pas de grosses variations magiques, mais le fait que cela soit possible était extraordinaire, je n'avais jamais ressenti ça auparavant. Plus je me rapprochais de la source, j'en étais à une centaine de mètres, plus je sentais que le puits magique de la chose grandissait, encore une fois ça n'était pas de gros changements, c'était vraiment très lent comme progression. J'étais stupéfait par ce que je ressentais, ma curiosité et mon excitation grandissaient au fur-et-à-mesure que je me rapprochais de la source, et là j'en étais vraiment très proche, elle semblait être située sur une surface plane au-dessus de la pente que je montais.

J'étais finalement arrivée à l'endroit où était située la source magique, et, alors que je m'attendais à trouver une créature horrible ou puissante ou alors un objet qui réussissait par je ne sais quel miracle à augmenter la taille de son puits magique, je me suis retrouvé face à une fleur d'une grande beauté, une plante au sol qui ne semblait pas hostile. Elle était réellement magnifique et était tout de même très grande. Cette fleur avait une composition assez normale, à la différence qu'elle se nourrissait de la magie qu'elle semblait absorber aux alentours. J'en avais fait une brève analyse, cinq pétales de couleur bleue marine éclatante, on pouvait observer la magie qui circulait dans cette fleur à travers des canaux dispersés le long des pétales qui émettaient une lumière plutôt bleu azur cette fois-ci. Le pistil de la fleur était lui aussi très grand et les anthères de la magnifique fleur étaient nombreuses, elles avaient une couleur bleue azur, exactement comme la couleur de la lumière qui était émise par les canaux sur les pétales bleues marines.

Je ne pouvais pas retenir mon enthousiasme plus longtemps et m'étais rapproché pour l'observer plus en profondeur, cette nouvelle plante méritait toute mon attention, car je n'avais jamais entendu parler de ce type de plante malgré mes mille ans d'existence, je voulais l'analyser plus efficacement, peut-être même faire des tests avec cette fleur, car je pensais que cette plante aurait pu avoir des propriétés très intéressantes. Après que je me sois suffisamment approché, une racine sortit doucement du sol et vint se coller à mon bras droit, je me doutais très bien de ce qu'elle faisait, elle puisait un peu de ma magie, cela ne me gênait pas vraiment, car elle ne puisait qu'une toute petite partie. Je voulus l'observer et l'analyser avec plus de détails, cette fleur était vraiment fascinante, toute ma concentration était vouée à l'étude de cette plante, si on ne m'avait pas dérangé j'aurais pu rester là à l'étudier pendant quelques jours, j'avais d'ailleurs complètement oublié la présence de la deuxième puissance magique qui me suivait depuis la sortie du village.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre d(u 3ème)e type magique (PV Luxanna Crownguard)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre d(u 3ème)e type magique (PV Luxanna Crownguard)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [3ème année et +] #Cours 1# Le sortilège de stupéfiction
» Sceptre Magique (Arme Magique) VALIDE
» MAG.01. La baguette magique
» Ce type d'insécurité pourrait être l’œuvre d’un groupe ...
» épée de type normande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Path of Valoran :: Valoran :: Royaume de Demacia :: Cités et villages-