RP Francophone League of Legends
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Garen Crownguard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 1
Date d'inscription : 25/07/2017
Age : 23
MessageSujet: Garen Crownguard   Lun 9 Oct - 18:17



Crownguard Garen



› Sexe › Homme
› Race › Humain
› Origine › Démacien
› Allégeance › Démacia
› Profession › Commandant du Détachement Hardi
› Devise ›  "Peu importe le nombre, je ne céderais pas."

GENERALITES


Physique - Garen est ce qu'on peut appeler un modèle physique pour tout aspirant soldat. Grand, atteignant les alentours du mètre quatre-vingt dix, sa carrure ne fait que suivre sa taille : imposante. Rare sont les personnes qui l'ont vu sans son armure, qui rajoute à sa prestance et à son air imposant. On peut deviner sous ses protections de plate anti-magie, un corps sculpter pour la guerre.

Son visage ne fait qu'accentuer cette impression. Carré, fort, et la plupart du temps accompagné du plus simple glabre, lorsqu'il peut se le permettre.  Des cheveux bruns et court, sobre et militaire décorent le haut de son crâne, et deux yeux bleu siègent au dessus d'un nez droit. Sur sa pommette gauche, les plus observateurs peuvent discerne une cicatrice fine, légère, avec le bon angle de vue sous la lumière. Une marque qui est un mystère pour beaucoup, et dont il ne parle jamais.

L'ainé Crownguard porte presque exclusivement son armure. Les seuls personne l'ayant probablement vu sans, étant sa famille et ses plus proches amis. Autrement, il ne se sépare pas de ce miracle d'acier, colorée de d'or et de bleu. La seule qui semble plus finement ouvragée encore, est celle du prince lui même. Deux épaulières en plaque marquées du symbole de Demacia, un plastron du même acabit, rejoint par des manches en maille bleu. Des fioritures de tissus embellissent le tout, mais la plus importante reste cette écharpe bleu, qu'il porte aussi en guise de cape grâce à sa longueur et sa largeur.

Un pantalon en cuir doublé autour des jambes, recouvert part un tissu bleu bordé d'or venant décorer le tout, donnant sur des bottes de plates recouvrant ses jambes jusqu'aux genoux. Ses mains sont gantées de plate elles aussi, ses doigts laissé libre et habillé de cuir afin de lui laisser une aisance parfaite pour le combat, tout en conservant une protection maximum, sans le gêner.


Mental - Garen est l'exemple Demacia par excellence. Un soldat parfait, pour qui le devoir et l'honneur passent avant tout. Il aime sa cité plus que tout, et n'a toujours agit que pour cette dernière, afin de la protéger, elle et son peuple.

Il s'agit d'un homme déterminé, droit et juste, qui a le sens du sacrifice. Aussi, il fait passer son devoir et ses obligations avant ses envies personnelles. Plus d'une fois, ces convictions lui ont valu des doutes, lui ont donné des moments difficiles à traverser, mais jamais ces passages de sa vie ne l'ont empêcher d'avancer. Il a toujours gardé la tête haute, même dans les moments les plus sombres, et veut être une source d'inspiration pour le peuple de Démacia. Un exemple, un modèle.

Il est aussi un ami fidèle et digne de confiance, une épaule sur laquelle on peut s'appuyer sans hésiter, aussi bien dans le calme des discussions et des confidences, que sur l'enfer du champ de bataille, au plein cœur de la tourmente. Il ne laisse jamais personne en arrière, ce qui le pousse à souhaiter de lui même et trop souvent des autres la perfection. Ainsi, il est un mentor dur et strict avec les siens. C'est ainsi qu'il veut être, une force inflexible, qui ne laisse jamais paraître une once de faiblesse, de fatigue, ou encore de douleur.



Lieux de vie - Demacia, bien qu'ils soient souvent amené à quitter la cité et à vivre au grès de ses missions. Lorsqu'il est en ville, il passe ses nuits de sommeil à la résidence Crownguard au sein de la cité, ou bien dans les baraquements de cette dernière dans de plus rares cas.

Il lui arrive en de rares moments de l'année de retourner à Haut Lac d'Argent, la ou il est né et a grandit.

RELATIONS ET LIENS


Jarvan IV - Son prince, mais aussi un grand ami. Il lui est fidèle depuis son plus jeune âge, non seulement par obligation familiale, mais aussi et surtout parce qu'il s'agit de la personne la plus respectable qu'il connaisse. Il le suivrait jusqu'en enfer, si il devait s'y aventurer.

Lux - Sa sœur, pour qui il aimerait éprouver un amour inconditionnel. La seule chose qui l'en empêche, sont ces doutes qu'il éprouve quant à sa nature, et à ces pouvoirs. Cependant, il s'efforce de ne voir en ces doute et idées que cela : des doutes et des idées. Rien de vrai. Ainsi, il est maladroit avec elle, mais sait qu'elle est une jeune femme droite et respectable.

Taric - Il était son ami. Son plus grand ami. Un frère d'arme. Il le voyait comme une figure montante, le plus grand héro que Démacia aurait pu connaitre, devenir l'homme que Garen voulait qu'il soit.. C'est ce qui rendit le fait de le voir dévier de sa voie de guerrier plus dur. Suite à une faute grave militaire, il dut le condamner, lui même, à la Couronne de pierre : en d'autres mot, à l'exil.

Xin Zhao - Le sénéchal est une source d'inspiration pour l'ainé Crownguard. Il ne cesse de boire ses paroles lorsque ce dernier parle stratégie, tactique et combat. Il n'a pas eu de nombreuses occasions de s'entretenir avec lui personnellement, mais il n'y en a pas besoin pour comprendre que Garen respecte énormément celui que l'on surnommait le Viscero.

Quinn - Alors que Garen ne croyait pas au potentiel de la jeune femme et de son compagnon à plume, cette dernière à su faire ravaler ses paroles au commandant du détachement hardi. Depuis, il la suit avec intérêt, et quelques remords quant à sa façon de l'avoir si vite jugé. Il la tient maintenant avec une bien plus haute estime, même si il n'a jamais eu l'occasion de s'excuser auprès d'elle et de Valor. Il n'apprécie certes pas sa façon d'agir, hors des règles, mais il ne peut qu'admettre que cela fonctionne, et de bien belle manière.

Shyvana - Il ne sait pas vraiment quoi penser d'elle. Il s'agit d'une alliée et d'une amie de Jarvan IV, et il lui fait ainsi confiance. Il aimerait en savoir plus sur elle, la trouvant bien mystérieuse et étrange. Il craint aussi que son tempérament flamboyant ne joue des tours à Jarvan et elle même.

Katarina - Sa rivale, sa Némésis. La Rousse a été la seule personne qui ai put l'empêcher d'avancer sur le champ de bataille. Elle n'est pas le mur, le mastodonte que l'on attend pour stopper Garen, mais elle n'en est pas moins efficace. Insaisissable, mortelle. Voila comment la définir. Leurs multiples rencontres sur le champ de bataille ne l'a jamais laissé indifférent, et pas une seule fois les lames n'ont pas parlés à leur place. Personne ne sait qui prendra un jour l'avantage et viendra à bout de son adversaire, et c'est un sujet qui fait débat dans bien des conversations.



I'm A Fighter


Style de combat : > A titre personnel, il ne possède pas de style vraiment particulier. Il se défend avec une grande épée bâtarde large, et sa manière de combattre tourne autour de cette dernière, qu'il manipule avec facilité comme si il s'agissait d'une simple lame. Mais il ne s'agit que de lui. Via son statut, il est plus que souvent amené à commander des hommes ou des troupes. Il est un combattant redoutable, mais aussi un stratège versé dans l'art de la guerre.

Ainsi, il mène ses troupes comme un seul homme, les poussant à se dépasser et à se protéger les uns les autres. La victoire doit être la seule option, et chacun doit défendre ses camarades comme si ils n'étaient qu'un. "Le meilleur moyen de vaincre un ennemi est d'abattre l'homme à ses cotés", est un proverbe assez explicite.

POST RP


La tête de l'accusé roulait au sol, alors que l'énoncé de la sentence faisait écho aux cris de la foule. Des acclamations, presque à l'unisson, comme si le peuple lui même avait condamné cet homme. Garen n'avait aucune idée du crime de ce dernier. Peut-être était-il un meurtrier, un espion, un traître.. Il réfléchissait à toutes ces possibilités en voyant la tête rouler sur l'échafaud, rater maladroitement le panier ensanglanté et tomber au sol, dans un fracas tonitruant à ses oreilles. Il n'était pas dans l'attroupement, en revanche. A dos de cheval, il revenait de mission avec son détachement. Ils furent accueilli par ce spectacle morbide sur leur chemin, ignoré par la populace d'ordinaire joviale et heureuse de les voir. Mais aujourd'hui la soif de justice, de sang, de rétribution l'emportait sur les récits de gloire, et les promesses d'un avenir meilleur..

"Nous devons nous dépêcher de faire notre rapport, Commandant."

Garen acquiesça mollement, comme si il n'écoutait que distraitement. Il tourna de nouveau la tête sur la route principale, en direction du palais. La troupe de seulement dix hommes revenait, fière et droite. Visiblement, elle était victorieuse, et de nombreux récits, de nombreuses anecdotes allaient abreuver un tout autre type de soif ce soir, une que la bière et le vin ne pouvait étancher.

__________

"En somme, mon Roi, nous avons réussi à repousser les trolls qui rodaient dans la région. Il n'y a plus que quelques survivants, mais ils ne seront pas un problème dans l'immédiat.

-Dans l'immédiat? J'espère que vous avez une idée ou un plan, pour empêcher que cela recommence. J'aimerais avoir à éviter d'organiser une chasse aux trolls dans le nord du royaume, ce n'est pas le moment.

-Nous en avons mon Roi. Gabranth?"

Situé quelques mètres en retrait, les neuf hommes qui accompagnaient Garen attendaient, alignés comme des statues, marquant leur respect pour leur souverain. Le troisième en partant de la gauche se démarqua en effectuant quelques pas en avant, le dernier hésitant au moment de se mettre aux cotés de son commandant. Il s'inclina, et semblait avoir peur de parler lui même. Il jeta un coup d'œil à Garen qui lui souriait, en faisant un très discret mouvement de tête.

"Enlève ton casque. Tu vas parler à ton Roi."

Sa façon de le dire pouvait sembler froide, mais c'est parce que l'usage l'exigeait. Ces mots et ce visuel semblaient engaillardir  le jeune homme qui répondait au nom de Gabranth. Il retira son heaume, avant de se redresser, plein d'une assurance qu'il faisait paraître avec pourtant tant d'aisance d'habitude.

"Nous pensons que si les trolls ont commencé leurs raids dans la région de Fort-D'émeraude, c'est parce que quelque chose les à poussés à fuir leur habitat. Les habitants de la région n'ont jamais eu de problème avec eux, car nous n'avons jamais eu de troll sur ces terres. Ils ont donc migrés. Le meilleur moyen de régler ce problème serait donc d'identifier.. le leur."

Un silence se fit dans la salle. Les conseillers se regardaient, étonné dans un premier temps, puis semblaient offusqués, insulté alors que des murmures et chuchotements faisaient guise d'ambiance sonore dans la salle des doléances. Malgré sa grande taille et surtout sa hauteur, l'atmosphère se faisait pesante, ce qui pouvait rendre Gabranth nerveux, suite à ces paroles, sous entendant la solution pensée par ce dernier. Il avait eu la même discussion sur le chemin du retour. Parmi le groupuscule d'homme, les arguments ne manquaient pas. Mais au final, tous finirent d'accord. Pour le moment, ce ne fut pas le cas de la petite assemblée.

"Vous voudriez que nous aidions des trolls? Vous vous rendez compte de ce que vous dites, soldat ?
-Silence conseiller.
-Mais enfin, il propose de frayer avec ces animaux !"

Jarvan III tourna la tête vers le dit conseiller, étirant ses doigts avant de les refermer sur les accoudoirs qui supportaient ses avant bras, sans rien dire de plus. Le message était passé, et il reporta son attention sur le jeune, surement le plus jeune membre du détachement hardi.

"Et pourquoi devrions nous les aider, plutôt que leur faire comprendre qu'ils n'ont rien à faire ici?
-Ce sont des être intelligents, mon Roi. Ce ne sont pas des bêtes, même si ils vivent en tribu. Si nous ne faisons que les repousser ou les tuer à vu, ils ne feront que revenir, encore et encore. Si ils n'ont plus aucune raison de migrer vers le sud, ou de piller nos terres.. Ils ne le feront simplement plus.

-Et comment pouvez-vous être certains de cela?

-Je.."

Il cherchait ses mots, et finit par légèrement baisser la tête, hésitant. Garen reprit à son tour la parole, comme pour soutenir son camarade.

"Des bêtes sanguinaires ne chercheraient pas à fuir ou à se protéger mutuellement. Nous avons vu leur comportement, et il est bien loin de ce que l'on pouvait attendre d'eux. J'ose espérer que nous puissions trouver une solution avec le moins d'effusions de sang, et le moins de morts possible. En revanche, si il s'agit de la seule manière de mettre un terme aux attaques trolls, je n'hésiterais pas à faire ce qu'il faut, mon Roi."

Ce compromis semblait calmer les conseillers et spectateurs les plus réticents, alors que les mots firent mouche aux oreilles de Jarvan III. Ce dernier se leva au bout de quelques secondes, et fit signe d'approcher à une femme dans la force de l'âge, qui apportait de quoi écrire.

"Gabranth, je vous charge de découvrir pourquoi ces incursions ont lieu. Dans un premier temps. Par la suite, et selon les besoins, vous jugerez vous même des actions nécessaire, le tout bien entendu sous l'autorité et l'approbation du Commandant Crownguard."

__________

"Tu peux souffler maintenant tu sais ?"

C'est dans un rire collégial que le groupe répondit à ces mots, alors que Gabranth semblait soupirer le poids du monde. Garen l'avait encouragé à présenter lui même son analyse et son point de vue de la situation, alors que le jeune homme comptait sur son commandant pour le faire. Après tout, n'était-ce pas son rôle? Peut-être. Mais il voulait le pousser à le faire. Il manquait d'assurance, malgré son parcourt étonnant et prometteur, et il tremblait de peur à l'idée de parler lui même à la principauté, comme si il n'en était pas digne. Garen voulait effacer ce trait de personnalité chez lui. Lui faire gagner de la confiance, de l'assurance. Toutefois, il espérait ne pas avoir à lui apprendre le juste milieu. Quoi qu'il en soit, Garen lâcha un sourire en voyant tout le monde le charrier, alors qu'ils se dirigeaient tous vers le hall des braves.

C'est un rituel que Garen avait imposé à chaque retour de mission. Il avait ordonné ce devoir de mémoire à ses hommes, autant qu'à lui. Et lorsqu'ils entrèrent dans le hall imposant et immaculé, un silence solennelle se fit. L'endroit était reposant, et inspirant. Les quelques gardes dans le dôme de pétricite les observaient entrer, les saluant lors de leur passage avec la plus grande des formalités. Leurs lances claquaient au sol et leurs armures cliquetaient, alors qu'ils reprenaient leur ronde, ou retournaient au repos, dans un manège répété encore et encore tout au long de la sainte journée.

Tous dans le détachement hardi connaissaient quelqu'un dont le nom avait été prononcé lors d'une des trop nombreuses cérémonies. Tous ici pouvaient dire ou se trouvait le nom, sur quelle registre, quelle stèle, de la personne aimé, ou de leur modèle, de leur symbole. Chacun se dispersa après une minute de silence, effectuée en cercle, arme au clair, lame vers le bas, droit devant eux. En revanche, point de sanglots ou de tristesse n'étaient visible ou audible. Un silence religieux, ponctué par l'arrivée ou le départ d'autres se recueillant, était la compagne de chacun. Garen regarda de nombreux noms, comme pour honorer la mémoire de tous. Bien entendu, il ne les connaissait pas personnellement. Certains étaient morts depuis des décennies. Mais plus il marchait, plus il se rapprochait du présent. Un présent bien mortel et gourmand en vie humaine. Il reconnaissait maintenant, en plus des héros des temps passés, des camarades et des amis. Puis un nom. Le nom de son héro, de son modèle. Il passa le pouce sur ce dernier avec un demi sourire, ses lèvres remuant à peine.

"Vous avez dit quelque chose, commandant?"

Il avait encore passé trop de temps ici. Tous étaient derrière leur commandant, et effectuait la même fin de "trajet" que lui. Le même recueil. Le même devoir. Les plus vieux, et même bien plus vieux que Garen riaient encore et toujours en le voyant faire, mais ne pouvaient que le respecter et admirer pour tant de dévotion. Il se retourna pour tous leur faire face. Il les pointa du doigt, un air sévère contrastant avec son sourire naissant.

"Je vous interdis de vous retrouver parmi ces noms. Quand nous serons arrivés à enfin apporter la paix en ces terres, vous finirez vos jours avec vos familles, en retraite bien méritée. J'espère m'être bien fait comprendre, soldats."

Tous finirent par rire, scandant une acceptation de l'ordre, et avec joie. Garen regarda une dernière fois la grande stèle, puis les statues imposantes, dos à dos au centre de la salle. Leur veille éternelle est comme celle des défunt, pensait-il. Puissent-ils leur apporter un futur radieux, un futur pour lequel ils ont combattu, pour lequel ils sont morts. Il pensa une dernière fois à son oncle, qui persisterait pour toujours dans le marbre de cette salle, et dans sa mémoire. Et encore une fois, il se répéta, réitérant les mots qui lui avaient échappés quelques instants plutôt.

"Je me demande si tu serais fier de moi."


BEHIND THE SCENE




› Prénom ou Pseudo › You know who I am !

› Âge › 23 ans

› Expérience RP › Une dizaine d'années

› Comment avez-vous connu Path of Valoran ? › Say what bitch?

› Autres ›  POUR DEMACIA ! POUR NARNIA ! POUR LE ROHAN !


Dernière édition par Garen Crownguard le Mar 10 Oct - 0:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 235
Date d'inscription : 03/04/2016
Age : 31
Localisation : Noxus / Les iles obscures
MessageSujet: Re: Garen Crownguard   Lun 9 Oct - 19:39

HE BEN PUTAIN PAS TROP TÔT!

je veux dire
ciel
une fiche de garen

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

Garen Crownguard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Path of Valoran :: Personnage :: Présentations :: Présentations en cours-