RP Francophone League of Legends
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Reconnaître l'ennemi (Kayn/Kled)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 18
Date d'inscription : 04/12/2017
MessageSujet: Reconnaître l'ennemi (Kayn/Kled)   Dim 31 Déc - 12:09

C'est long...

Rhaast s'impatientait. Exactement la réaction qu'il prévoyait. Il jugeait avoir cédé un peu facilement à ses caprices les premiers jours, emporté par l'enthousiasme et la puissance de sa nouvelle arme. Mais il était temps que le darkin comprenne qui était le maître. L'assassin ne tuait pas aveuglément, et choisissait ses cibles avec soin.
Ensemble, ils avaient fait suffisamment de grabuge dans ce coin de Vindor pour que la prudence lui impose de rester dans l'ombre quelque temps, et changer de lieu. Il avait repéré là quelques positions stratégiques qu'il serait bon de mettre à mal, mais il pourrait toujours y revenir plus tard. Et son intérêt se portait actuellement sur un sujet bien plus trivial mais tout aussi vital. Ses vivres s'amenuisaient, il fallait qu'il se ravitaille. Sa prochaine attaque serait menée dans ce but.

Tu pourrais marcher plus vite.

Cela faisait quelques jours qu'il marchait à l'écart de toute civilisation. Il avait rationné ses réserves, et son expédition n'était pas punitive. Il n'avait nul besoin de se presser. Si le darkin devinait qu'il utilisait sciemment sa lame pour éplucher des écrevisses, il n'en laissait rien deviner. Tout aussi fier que lui, il n'admettrait pas une faiblesse.
Les pensées de Rhaast lui étaient hermétiques, mais il en allait de même pour lui. Il avait vite appris à fermer son esprit, et laissait filtrer seulement les pensées qui le servaient. L'arme essayait toujours de le manipuler, et il ressentait cette soif de sang jusqu'au fond de son être. S'il avait été plus faible, ou plus sot, il aurait pu aisément croire que ce manque venait de lui-même, et se mettre en devoir de l'assouvir.
A défaut de pouvoir influencer efficacement son ressenti et ses actions, le darkin pouvait toujours lui faire comprendre à quel point son comportement l'exaspérait.

Pourquoi ne cours-tu pas dans les ombres ?

Cette remarque fit sourire Kayn. Évidemment, la faux geignait encore pour qu'il se dépêche. Il avait raison, se déplacer dans les ombres était plus rapide et moins fatiguant. Outre l'utilisation de magie. Mais qu'il réclame l'utilisation de cette technique qu'il moquait depuis le premier jour était révélateur. Il soupçonnait Rhaast d'apprécier autant que lui la sensation de liberté qu'elle lui procurait.

Toujours dans l'amusement, le jeune homme mis sa main en visière. Ses pas avaient ralenti jusqu'à s'arrêter. Il essayait de voir au-delà du contrejour. Il marchait à couvert depuis le début, loin des routes tout en suivant leur tracé. Il avait évité quelques villages, car malgré l'insistance de Rhaast, ce genre de cibles ne l'intéressait pas.

Tu veux des adversaires à ta mesure, non ?

L'envie de massacre de l'arme devenait plus forte que sa fureur de combattre. C'est pourquoi à cette réflexion, la voix spectrale s'était tue. Donner raison à l'humain aurait été admettre une défaite. Et lui n'était pas dépourvu ou désespéré au point de devoir piller des civils.

Les contours qu'il discernait vaguement, encore trop loin pour les rendre identifiables, appartenaient très certainement à une structure militaire. De taille modeste, sans doute un avant-poste ou une garnison provisoire. Il en saurait plus en se rapprochant.

Pourquoi t'es-tu arrêté ?

La main agile fit tourner l'arme, afin de placer son œil unique dans la bonne direction. Kayn adressa un sourire à Rhaast, sans savoir si ce dernier percevrait son humour.

Nous sommes presque arrivés.

L'excitation le gagnait. Son humeur s'améliorait en conséquence, jusque là nettement plombée par la morosité du darkin. Ce dernier était en train de faire la même observation que lui, il en était certain, et il ignorait si l'appréhension qu'il ressentait provenait de lui ou de son compagnon. Des deux probablement. Cela n'avait aucune espèce d'importance car dans ces cas-là, ils se complétaient parfaitement.

Tu as raison, il est temps d'accélérer un peu.

Dans un éclat de rire, il emporta la faux avec lui dans l'ombre, et courut d'arbre en arbre jusqu'à la lisière de la forêt. La route débouchait sur un espace dégagé dont il était maintenant tout proche. Il choisit son poste d'observation derrière un arbre massif, où même son arme restait dissimulée.
Rhaast ne souhaitait qu'une chose, entrer dans le bastion et faire le plus de victimes possible, mais l'assassin ne s'élancerait pas sans un plan d'attaque. C'était comme un jeu vis-à-vis du darkin, où Kayn s'amusait encore et toujours à tester les limites de sa patience. Et il n'y avait rien qu'il puisse faire contre ça. Toute la force de son babillage n'y changerait rien, pour établir un plan de bataille la concentration du stratège était absolue.

Toutefois le camp n'était pas aussi paisible que le disciple de l'ombre l'avait espéré. Vu sa situation, il n'y avait aucune raison pour que les soldats en poste aient besoin de mener bataille, si ce n'était contre des bandits de grand chemin. Poste d'observation et maintien de l'ordre étaient vraisemblablement l'objectif premier du site.
Pourtant derrière les palissades, Kayn entendait des vociférations et le bruit du métal qui s'entrechoque. Un son assez familier. Une voix se détachait de la masse, haut-perchée, presque stridente, employant, et c'était peu de le dire, un langage particulièrement fleuri. Il n'en fallait pas moins pour éveiller sa curiosité.
Assurant ses arrières, il pénétra dans le camp et resta derrière les bâtiments pour observer la scène. Sentant venir une réflexion de Rhaast, il lui intima le silence. Ils agiraient très certainement dans un délai assez court, mais pouvaient communiquer sans parole. Ce n'était pas le moment de se faire repérer.
Revenir en haut Aller en bas
 

Reconnaître l'ennemi (Kayn/Kled)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il faut parfois frapper fort pour desarconner son ennemi.
» On reconnaît la passion à l'interdit qu'elle jette sur le plaisir
» [Ennemi] Galaad
» L'amour vrai suscite la haine. On le reconnaît à cela [Dany]
» Comment réagir face à l'ennemi [Pv Nuage de Vigne ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Path of Valoran :: Valoran :: Empire de Noxus :: Routes et campagnes-