RP Francophone League of Legends
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Fiora Laurent, Sublime bretteuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 11/03/2018
MessageSujet: Fiora Laurent, Sublime bretteuse   Jeu 15 Mar - 18:02




Fiora Laurent




› Sexe › Féminin

› Race › Humaine

› Âge › 28 ans

› Origine › Demacia

› Allégeance › Demacia

› Profession › Noble, dirigeante de la Maison Laurent, bretteuse

› Devise › "Talent, Honneur et discipline."





GENERALITES



Physique de Fiora


Depuis son enfance, Fiora s'entraine à l'art de l'escrime. Avec une volonté de fer et un entrainement acharné, elle dépassa rapidement ses semblables, et acquit par la même occasion un corps fin, élancé et musclé qui lui valu une agilité infaillible. De nature particulièrement honnête, noble et indépendante, elle montre sa droiture dans sa posture, ainsi que dans son art. Ses mouvements gracieux, contrôlés et précis ne font aucun doutes sur ses compétences.

Fiora est aussi une jeune femme au corps séduisant, et au visage bien proportionné. La majeure partie du temps, Fiora garde son habit de duel, blanc immaculé, qui lui arrive à mi-cuisse. Elle port en dessous un pantalon souple, qui épouse la forme de ses jambes galbées. Ses épaulières, imposantes et travaillées, sont tout de même adaptées à son costume optimisé, lui offrant aisance et agilité.

Fiora porte une coupe au carré brune très définie, ornée de quelques mèches rouge foncé. Celles-ci font ressortir ses grands yeux bleus en amande, qui, avec ses lèvres pulpeuses, semblent mettre valeur son nez légèrement retroussé. Son visage reste fin et sec, à l'image de son caractère. Ses pommettes saillantes et sa mâchoire définie sont de plus encadrées par ses longues mèches colorées qui accentuent la sévérité de son regard.

Elle arbore le plus souvent un air sérieux et froid, lui permettant de s'imposer à chaque entrée qu'elle effectue. Son mutisme facial et corporel en toutes circonstances passe la majeure partie du temps pour un manque cruel de sentiments, ou bien une arrogance à toute épreuve.




Mental de Fiora


Si Fiora n'affiche que rarement des visages expressifs, ses émotions n'en sont pas pour autant inexistantes. Son rôle depuis la mort de son père, ainsi que la responsabilité qu'elle s'est donnée lui imposent une solidité et une fermeté inébranlable, ainsi qu'un caractère tranché.

Ayant, durant son enfance, été vouée à une vie de château, pré-décidée, Fiora a dû s'imposer dès son adolescence afin de gagner le respect de ses frères aîné, et surtout celui de son père. Elle commença très vite à prendre des cours d'escrime en secret avec ceux-ci, déterminée à être aussi indépendante et forte qu'eux.

A l'étonnement général, Fiora apprit prodigieusement vite et dépassa très vite ses adversaires réguliers. A sa majorité, Fiora avait déjà atteint le rang de maître dans la pratique de l'escrime.

Avec ses progrès vinrent la confiance et l'assurance, la discipline et la rigueur. Fiora n'hésite donc pas aujourd'hui à mettre au défis ceux qui la sous-estiment ou la discréditent. De manière plus générale, elle est catégorique et ferme concernant tout manquement aux principes de Demacia. Néanmoins, malgré son intransigeance, elle offre toujours à chacun de ses adversaires une sentence plus douce, à défaut d'épargner leur honneur. Jusqu'ici, tous ont refusés, et aucun n'a survécu...

Son besoin d'indépendance, couplé à sa hargne naturelle et à la nécessité de s'affirmer en tant que femme lui firent aussi instinctivement adopter une posture défensive. A l'image de Demacia, Fiora reste en dehors des conflits et tend à se fermer face aux problèmes qui ne l'affecte pas. Par contre, au moindre risque qui puisse la toucher elle ou son entourage, Fiora sais réagir. Si elle fait, il lui suffit d'un battement de cil pour prendre la bonne décision, et contre-attaquer.

Fiora est aussi particulièrement procédurière. Elle a une confiance aveugle en la loi et se sent proche des traditions. La famille et les valeurs du sang sont pour elle une priorité absolue.

Aux yeux des démaciens, elle est une dirigeante avisée. Et si elle est particulièrement orgueilleuse, elle réussit néanmoins toutes ses entreprises, et manie le verbe aussi bien que l'épée.




Lieux de vie de Fiora


Fiora vit à Demacia depuis son enfance, et y tient ses fonctions de Maitresse de la Maison Laurent. Elle n'hésite cependant en aucun cas à aller à la rencontre des malchanceux qui osent salir son nom, et met un point d'honneur à régler ses affaires par ses propres moyens. Elle tient un siège aux côtés du Roi, et des familles influentes démaciennes.






RELATIONS ET LIENS



Jarvan IV - Comme cité plus haut, Fiora ne jure que par la loi et la justice. Il est donc tout naturel qu'elle se sente proche de ses représentants les plus emblématiques. Le prince de Demacia en est l'exemple le plus évident. Elle entretient vis-à-vis de lui un respect des plus profonds, et l'assiste dans ses tâches dès qu'elle en a l'occasion.



La famille Crownguard - Le scandale qui causa la mort du père de Fiora prend ses origines dans les relations avec la famille Crownguard. Les tensions qui les ont menés au duel à mort ne sont pas anodines, et si Fiora s'évertue à diriger avec sagesse, elle n'en oublie pas pour autant son passé commun avec les Crownguard. Elle limite donc au maximum ses interactions avec eux.



Les autres personnalités de Demacia - Fiora appartient à l'une des familles les plus influentes de Demacia. Il est donc évident que celles-ci se côtoient et se connaissent. (Les Buvelle, les Lightshield...). A noter néanmoins, elle n'est pas pour autant proche de ces derniers, si l'on prend en compte son caractère... Particulier...



Jax - Fiora est reconnue pour ses talents hors pairs de duelliste à Demacia. Jax, le maître d'arme, est lui un combattant itinérant en constante recherche d'adversaires à sa taille. Selon des sources sûres parmi les légions demaciennes, Fiora aurait affronté Jax, au sein même de ses terres à Demacia. Les détails de leur affrontement restent un mystère, et personne ne sait qui en est sortit vainqueur...






I'M A DUELLIST



Style de combat : >

Fiora est certainement l'une des meilleures duellistes (humains, bien entendu) de Runeterra. Elle combat à la rapière, en tant que bretteuse, et n'a jusqu'ici perdu aucun combat sérieux organisé (sa présence parmi les vivants en atteste). Fiora est particulièrement agile et véloce; et sa tactique de combat consiste à exploiter les points faibles de ses adversaires dès que ceux-ci les dévoilent, tout en restant particulièrement sur ses gardes.

Elle combat à la rapière, très légère - caractéristique des métaux démaciens - et très maniable. Lorsqu'elle combat à mort, elle utilise toujours la même, qui semble lui venir de son frère : Des rumeurs disent qu'elle la lui piqua lorsqu'elle commença l'escrime, et qu'elle l'utilisa lors de son duel face à son père.

Si la rapière est son arme de prédilection, Fiora peut très bien utiliser d'autres armes plus conventionnelles comme l'épée simple ou l'arc, qui sont des armes répandues et communes. Néanmoins, sa carrure et le poids plus imposant d'une épée lourde réduisent ses capacités en duel. De plus, ses adversaires étant majoritairement des hommes, plus forts et imposants, elle joue plus de son agilité et de sa précision - caractéristiques sublimées avec l'escrime - pour vaincre. Elle reste en somme une combattante très douée au corps à corps.

Aussi, la duelliste met un point d'honneur à écarter ses émotions lorsqu'elle combat: les sentiments sont pour elle un distraction fatale dans un duel.

Malgré tout, Fiora est très respectueuse des codes de courtoisies, et n'engage jamais de duels qu'elle ne considère pas justes où justifiés.

Elle a su rapidement faire taire son impétuosité lorsqu'elle a dû apprendre à faire preuve de tactique et de diplomatie, en prenant la tête de la maison Laurent.

Il faut aussi noter que Fiora, aussi talentueuse soit-elle, n'hésite pas à prendre de haut ses interlocuteurs, particulièrement lorsqu'elle les méprise. Exigeante avec elle-même, elle n'en attend pas moins des autres. Ces traits peuvent avoir tendance à provoquer chez eux une irritation pouvant devenir... Conflictuelle...






POST RP

L'homme qui me faisait face ne m'avait pas encore touchée, malgré ses nombreuses agressions. Je l'épiais.

Observer...

J'esquivai encore une offensive, et il perdit l'équilibre. Depuis le sol, il me foudroyait du regard. La foule autour de nous s'agita, et la Salle des Lames résonna.

Analyser...

Il se releva, et enchaîna derechef sur une autre ruée. J'effectuai un bond arrière agile, et alors que mon regard se posait à nouveau sur lui, j'avais déjà décidé comment allait finir ce duel.

Je tendis devant moi ma lame, et lançai d'une voix froide et tranchante :

"Ce combat est terminé."

Sans lui laisser le temps de réagir, je m'élançai d'un pas rapide et ferme, portant un coup d'estoc en pleine poitrine dans une fente parfaite.

... et frapper.

Il para l'offensive, mais la soudaineté de mon attaque le fit chanceler. Sans répit, je réitérai l'assaut et exécutai successivement plusieurs battements afin de le désarmer. Le tintement clair et strident des fers se croisant me galvanisait, et chaque coup que je portais me laissait le dominer un peu plus.

Lorsque son sabre fut à terre, il ferma les yeux, vaincu. Le son du métal contre la pierre lisse, puissant et pur, retentit tel le glas. La fin approchait.

Je posai la pointe de mon arme sur son torse, tandis que mon adversaire s'agenouillait lentement, le visage grave.

"Avez-vous un quelconque dernier mot à prononcer ?" Dis-je solennellement.

Il leva ses yeux sur mon visage, et fit un geste horizontal net de la tête.

Je plissai les yeux, et son regard me fixait, attendant le moment fatidique de la fin.

Sans plus de cérémonies, et souhaitant abréger cette dure épreuve, j'enfonçai ma rapière dans sa chair.

Il laissa s'échapper un souffle bruyant, accompagné d'un gémissement de douleur. Tandis que l'homme à mes pieds suffoquait, quelques cris s'élevèrent parmi la foule. Après quelques secondes, un filet de sang s'échappa de ses lèvres entrouvertes.

Le mien pulsait dans mes tempes, comme à chaque fois, tel un tambour assourdissant. Son goût cuivré caractéristique se répandit dans ma bouche; je m'étais mordue.

Ne te déconcentre pas. Pas maintenant. Accomplis ton devoir.

Je pris une grande inspiration. Mes yeux toujours fixés aux siens écarquillés, je retirai la lame d'un mouvement sec et rapide, puis tournai les talons.

Je ne pris pas le temps de voir son corps s'échouer sur les dalles froides, je devais m'éloigner.


La foule s'agita, et se dispersa. J'entendais derrière moi les proches de mon adversaire le pleurer. Malgré cela, le regard droit et les jambes fermes, je me dirigeai vers la pièces qui serait mon répit. L'effervescence montante après ces duels me donnait toujours des vertiges.

Tandis que je traversais la salle, personne n'osa m'interpeller. Cette pensée amusante écarta momentanément ma migraine passagère.

Enfin seule, je pris mes aises et m'accordai un moment de calme. Je fermai les yeux, et tentai de chasser la scène que je venais de vivre de ma tête.

Ces combats sont justes, tu fais le bon choix. Tu n'as rien à te reprocher.

A chaque fois, mes sentiments refaisaient surface. Je m'assurais toujours de m'isoler afin de les chasser plus aisément, mais leur présence m'insupportait. Ces joutes étaient nécessaires.

Si tu ne le fais pas, qui défendra notre honneur ? Tu n'as pas le choix.

"Hum..." Tandis que mon esprit commençait à divaguer, un raclement de gorge me ramenai à la réalité.

Lentement, j'ouvris les yeux, et les posai sur mon vis-à-vis. Le jeune homme était droit, tendu. Sûrement un écuyer...

"Madame, votre escorte vous att..."

"Je sais tout cela. Ils attendront. Vous apporterez cette lame à mon frère Ammdar, qui en est le détenteur, lorsque j'aurais terminé mon ouvrage." Je m'étais relevée, et avais sorti ma lame dans le but de la nettoyer et de l'aiguiser. Les affaires prévues à cet effet avait été déposé ici au préalable. Alors que je me penchais, je sentis sa présence encore dans mon dos. D'un mouvement vif de la tête, je le fixai.

"Vous pouvez disposer." Dis-je sèchement.

Il sursauta instantanément et rougit en bafouillant. Sous mon regard toujours impassible, il se hâta de s'en aller.

Les soins que j'apportais à cette rapière représentaient l'un des moments les plus forts et intimes lors d'évènements pareils : cette lame était effectivement celle de mon frère. Depuis mes premiers balbutiements à l'art de l'escrime, cette rapière a été témoin de nombre de mes duels. Elle est pour moi une ancre dans le passé, et une main tendue vers le futur de notre famille.

Par précaution, je fermai la porte à clé.

Une fois que j'eus terminé, je me rééquipai de ma propre lame, et choisissai la porte arrière. Les dérangements intempestifs des badauds du peuple étaient insupportables.

Devant la bâtisse où avait eu lieu le combat, ma cavalerie attendait. Le soleil était haut dans le ciel depuis plusieurs heures déjà. Les cinq soldats qui la composait étaient des officiers très qualifiés de l'armée démacienne; noblesse oblige. Très clairement, je n'en ai jamais eu besoin, mais s'opposer à cela, c'est s'opposer aux lois de Demacia. Alors j'ai accepté.

"Rentrons." Dis-je en enfourchant ma monture. J'avais au préalable accomplit toutes les tâches qui me retenaient à la capitale.

Alors que je prenais la tête de la troupe, l'un d'entre eux se mit à mon niveau :

"Dame Laurent, pendant votre duel, une missive nous a été remise."

"L'avez-vous lue ?"

"Non, le messager a toutefois évoqué un noble de vos connaissances."

"Je m'en occuperai. Je vous remercie." dis-je en tendant la main pour recevoir la lettre.

Il me la donna, tandis que nous nous dirigions vers la porte Est de la cité. Arrivés aux limites de la Grande Ville, Le soleil déclinait. Nous primes la décision de nous arrêter à la prochaine auberge.

La route menant jusqu'aux terres de la Famille Laurent n'était pas la plus longue, mais la route était monotone, et le temps semblait ralentir plus que partout ailleurs. Ainsi, le trajet mit trois semaines entières et deux journées avant d'arriver à terme, ce qui me parut facilement deux mois entiers.


Sur les derniers jours, nous avions cavalés en minimisant le nombre d'arrêts. Nos nuits étaient courtes. Mon corps était éreinté, et mon attention s'amenuisait peu à peu.

Lorsque la grande demeure des Laurent fut en vue, le soleil commençait à disparaître derrière les reliefs au loin. Les reflets roses du ciel caressaient les feuillages riches des arbres à l'horizon. le vent frais qui les agitait s'engouffra dans mon col et souleva mes cheveux sur mon visage.

Cette sensation, ce paysage... Sont d'une beauté époustouflante...

"...Madame ?" l'interpellation me fit sortir de ma transe.

Sans m'en rendre compte, j'avais arrêté ma monture le temps de ma contemplation.

Impassible, je repris la tête du groupe.

"Dépêchons, la nuit tombe."


Une fois rentrés, mes affaires furent rangées, et je pus enfin me laver en bonne et due forme. La soirée avait été entamée, et les servantes préparaient le dîner. Dans le salon où j'étais seule, le bruit du feu crépitant dans l'antre de pierre me détendait lentement. A la fenêtre, les yeux rivés sur les dernières lueurs rayonnantes du soleil, je repensais à ma journée. La lettre, que j'avais ouverte sur le chemin, était posée sur le rebord de la cheminée et m'informait du décès du fils d'un noble voisin. Je m'étais interdite d'y penser avant mon retour. C'était pour moi la perte d'un ami de longue date, et d'un adversaire de valeur.

Je soupirai longuement, les yeux à présent fermés. Il y a des périodes définitivement bien trop fatigantes émotionnellement...

"Madame, puis-je vous être utile ?" La petite voix me tira de mes pensées. Je pourrais la reconnaître entre mille.

"Merci, Elvire." Répondis-je. "Ca ira..." murmurai-je plus doucement.

Elvire avait toujours été ma domestique, du plus loin que je m'en souvienne. Petite, elle était très souvent présente pour m'écouter et s'occuper de moi. Elle est aujourd'hui l'unique personne à qui je me peux me dévoiler. Elle me connaît aussi mieux que mes propres frères.

je la sentis s'approcher.

"Vos pensées sont-elles troublées ?" continua-t-elle doucement.

Un silence confortable s'installa. Ma respiration s'accéléra légèrement.

"Avez-vous déjà regardé quelqu'un mourir, Elvire ?" Lançai-je finalement dans un souffle.

"Non." Encore un silence. "Madame, vous êtes une femme juste. N'en doutez jamais. Soyez-en même convaincue, de la même manière que je le suis, car rien n'est plus juste que de lutter pour sa famille."

Face à mon mutisme persistant, Elvire se retira.

Les derniers éclats irisés du soleil s'éteignaient, dessinant des arabesques fantasques sur les plateaux lointains.






BEHIND THE SCENE





› Prénom ou Pseudo : Lamouchedu6 (don't judge)


› Âge : 18 ans


› Expérience RP : Aucune !


› Comment avez-vous connu Path of Valoran ? : Grâce à la pub du forum de LoL


› Autres : Heu... DEMACIA !



Dernière édition par Fiora le Ven 6 Avr - 18:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 149
Date d'inscription : 20/02/2015
MessageSujet: Re: Fiora Laurent, Sublime bretteuse   Jeu 15 Mar - 18:44

Petit topo en détail, à coupler avec ce que je t'ai dit sur discord :

- C'est un peu trop court. Le physique, le mental, et l'histoire, méritent quelques ajouts. Par exemple pour le physique, tu peux parler du côté très anguleux et "pointu" de ses traits rappelant la rapière, etc.

- Parlant de rapière justement, c'est l'arme que manie Fiora, une rapière et non un fleuret. Rapière qui a une origine dont on aimerait bien que tu parles un peu justement.

- Pour le lieu de vie, tu passes complètement sur les terres, dont elle est pourtant dirigeante puisqu'à la tête d'une grande famille noble. Tu pourras trouver des infos là dessus sur la petite histoire entre Jax et Fiora...

- ...Qui d'ailleurs permettra d'être plus précis sur la relation qu'ils ont, plutôt que de simplement prendre des "on sait pas trop ancien lore".

- Parlant de relation... Les familles Laurent et Crownguard sont rivales, et je ne pense pas qu'elle fréquente Garen avec grand plaisir...

- Ta façon d'aborder le comportement de la noblesse est assez peu cohérent. On ne dit pas "dame Fiora", on dit "dame Laurent". Un noble (donc susceptible de se faire défier en duel...), on le voit mal supplier parce qu'il s'est fait désarmer, ce n'est pas vraiment la mentalité démacienne. De même que l'attitude du chevalier plus tard. Il y en a bien sûr qui parlent mal de sa famille, mais il ne faut pas imaginer non plus qu'elle en entende trois par jour. C'est une idée intéressante pour son histoire, que de faire ce genre de rencontre, mais disons que là, c'est un peu trop expéditif dans l'attitude, un peu trop manichéen. En bref, ça mériterait d'être développé un peu plus, faire l'histoire un peu plus longue pour la rendre moins artificielle

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 11/03/2018
MessageSujet: Re: Fiora Laurent, Sublime bretteuse   Mer 4 Avr - 14:55

Voila ! J'ai modifié tout les petits soucis, et retouché quelques trucs par ci par la, surtout dans le RP, où j'ai précisé certaines étapes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 32
Date d'inscription : 21/05/2016
MessageSujet: Re: Fiora Laurent, Sublime bretteuse   Ven 6 Avr - 16:01

Hello, moi j'ai juste une petite remarque mais sinon les corrections me semblent faites et je ne vois pas de raison de s'opposer à valider tout ça.

"Aux yeux des démaciens, elle est une dirigeante avisée. Et si elle est particulièrement orgueilleuse, elle réussit néanmoins toutes ses entreprises, et manie le verbe aussi bien que l'épée." => Je suis d’accord sur la dernière partie mais pas vraiment sur la première, Fiora n’est pas spécialement bien vu donc de là à la qualifier « d’avisée » Compétente oui (encore qu’un chouilla trop perso à mon gout :3 mais bon j'aime pas Fiora xD), mais bon si elle avait été avisée aurait-elle refusée le mariage et causée tout ces déboires à sa famille et à elle-même ?

Je laisse kat jetter un oeil pour voir si les corrections demandées sur discord sont faites et puis je pense qu'on pourra acceuillir ma meilleure ennemi :p

(une ch'ite relecture peu être bien aussi, y a pas beaucoup de fautes mais il en reste un peu. Attention aussi aux répétitions et à la concordance des temps... oui je suis chiante avec ça ^^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 16
Date d'inscription : 11/03/2018
MessageSujet: Re: Fiora Laurent, Sublime bretteuse   Ven 6 Avr - 18:07

Fait !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Fiora Laurent, Sublime bretteuse   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fiora Laurent, Sublime bretteuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bienvenue Laurent
» Laurent Delahousse
» Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo arrêté
» Laurent Marion [Tremere]
» Haïti - Économie : Laurent Lamothe veut 168 missions d'affaires par an

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Path of Valoran :: Personnage :: Présentations :: Présentations Validées-