RP Francophone League of Legends
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Elise - come to my web

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Admin
Messages : 210
Date d'inscription : 03/04/2016
Age : 30
Localisation : Noxus / Les iles obscures
MessageSujet: Elise - come to my web   Sam 23 Avr - 20:48



ELISE



› Sexe › Féminin
› Race › Humaine / Arachnide
› Origine › Noxus
› Allégeance › Noxus / Les îles Obscures (Vilemaw)
› Profession › Gourou
› Devise › "Only the spider is safe in her web" j'aime manger des yordles en gigots

GENERALITES


Physique

- Imposante et royale, tels pourraient être les deux adjectifs qui sautent aux lèvres lorsque l'on contemple pour la première fois la femme portant le nom d’Élise.
Imposante de par son physique, non pas que la dame soit grosse, bien que ses formes épanouies ne la placent certainement pas dans la catégorie des maigres, mais plutôt par sa grandeur: Environ 1m80 tout en jambes, prolongées par les talons vertigineux sur lesquels elle aime à se percher. Sa posture droite et gracieuse renforce l'effet qui vous fait vous sentir minuscule lorsque son étrange regard rouge fendu darde ses iris de sang dans les vôtres.
Et c'est là que le royal intervient, son visage lisse à la bouche gourmande, encadré par un carré de cheveux rouges et noirs est toujours parfaitement aristocratique, résultat de dizaines d'années (et peut être même bien plus) de vie passée dans les couches supérieures de la société noxienne, et en tant que grande prêtresse de sa propre religion.
Lors de ses déplacements, jamais pressés ni précipités, ses mouvements seront toujours parfaitement maîtrisés, manquant peut être un peu de naturel pourtant, comme s'ils résultaient d'une surveillance constante de son apparence en public.
Ses tenues, souvent dans les tons de rouges et de noirs, sont moulantes, décolletés, et mettent facilement en valeur les appâts de la dame qui n'hésite pas à jouer de son charisme pour vous attirer à elle. Vous pourrez alors contempler de près cette femme mystérieuse, au visage sans âge, aux délicats sourcils arqués, au sourire indolent et au regard ardent entre ses longs cils noir, et peut être même -qui sait?- Toucher la peau douce et pâle en privé... à vos risques et périls... car...
Le dernier adjectif s'appliquant à Élise est… inquiétante. Pour n'importe qui sachant écouter son instinct, le bref frémissement au bas de votre colonne vertébrale lorsque vous regardez cette plantureuse créature est bel et bien un avertissement du à cette sensation qu'elle doit être bien plus que ce qu'elle semble, qu'elle n'est jamais vraiment seule.... et pourtant... vous avez terriblement envie de l'approcher. D'autant plus que la voix chaude et sensuelle qui s'adresse à vous est assortie d'un sourire ravissant, un sourire qui ne découvre jamais les dents... curieux, et quel est cette chose qui semble grimper le long de son bras? Huit pattes? ... quelle horreur!

Mental

Personne ne sais qui est réellement l'araignée si ce n'est elle même, elle dissimule soigneusement ses pensées sous différentes facettes d'une personnalité complexe, offrant alternativement celle qui convient mieux à la situation dans laquelle elle se trouve.
Pour la plupart, elle est une dame d'une grande distinction quoiqu'un peu étrange, excentrique diront certains, car elle professe une religion dans un pays où il est considéré comme une faiblesse de remettre son sort aux mains d'un dieu.
Et pourtant elle semble n'en avoir cure et continue ses affaires à sa guise, à sa manière raffinée et discrète, ne faisant pas plus de vagues que nécessaire, charmant les uns et les autres, usant de son charisme animal, souriant brièvement aux critiques puis les retournant contre ses détracteurs d'une remarque habile et incisive.
Malgré un aspect légèrement intimidant, l'aborder n'est étrangement pas si difficile, et elle se montre la plupart du temps vraiment charmante, dégageant un attrait hypnotique pour qui lui semble intéressant, feignant de ne pas voir les moucherons qui l'agacent.
Sa noblesse transpire par tout ses pores, et son langage châtié ne fait que renforcer l'impression que vous parlez à une personne habituée à donner des… recommandations, et à les voir exécuter plus sûrement que si elles étaient des ordres hurlés par un général. Car oui, quoique l'enrobage soit doux et les mots sucrés au miel, la volonté inflexible reste présente sous le verni et ceux qui ont tenté de se mettre en travers du chemin de cette prédatrice au sourire ironique ont vite appris à leur dépends que son calme apparent n'est que main de chitine dans un gant de velours.
Implacable avec ses ennemis, loyale surtout envers elle-même, il n'est pourtant pas impossible de lier une relation d'amitié si vous prouvez que vous appartenez à cette catégorie de la population qui tisse plutôt que de s'engluer dans la toile des autres. Car bien que ses intérêts la mènent parfois loin des rivages de Valoran, elle reste noxienne de cœur et en tant que telle respecte la force quel que soit sa nature.

Lieux de vie

- Un manoir des plus élégants dans les quartiers riches de Noxus, une demeure de belle taille et de bon goût, rien de trop tapageur, plus un endroit à l'élégance raffinée et discrète.

-Le temple du culte de l'araignée. Logé dans des quartiers peu recommandables, accessible sous terre et par les rues, un endroit sombre et mystérieux, d'aspect solide et neutre dehors, à la décoration chargée et très évocatrice de la divinité vénérée à l'intérieur.


RELATIONS ET LIENS



Emilia Leblanc - Evai…pardon, Emilia est une très vieille amie, savoir depuis combien de temps les deux dames se fréquentes est impossible ne serait-ce que par le soin qu'elles mettent à dissimuler ce qui les concernent personnellement. Leurs rapports sont cordiaux et nappés de bonnes manières, en tant que matrone de la rose noire, Leblanc est la supérieure d’Élise au sein de cet ordre connu uniquement de quelques initiés, et personne en dehors de celui-ci ne connaît ce lien les reliant. Parmi les êtres vivants de Runeterra, s'il y en a un qui peut se vanter de connaître les secrets de l'araignée, c'est tout de même bien Emilia. Et encore, dans un sens comme dans l'autre le goût de la discrétion empêche les dames de parler réellement de tout… mais jamais de rien.

Vladimir - L'étrange Hémomancien appartient à cette tranche de la société noble dans laquelle Élise évolue, se connaissaient-ils avant que ce dernier ne rejoigne la rose noire? Possible. Se fréquentaient-ils? Probablement pas. Toujours est-il qu'aujourd'hui il n'est pas impossible de croiser la prêtresse en compagnie de ce concitoyen, certain s’interrogeant sans doute sur l'origine de leur amitié, mais c'est un secret gardé par de sombres rosiers.




I'M A BIG AND DIGUSTING SPIDER


> Le terme de combattante n'est pas vraiment applicable à la reine araignée, celui de prédatrice en revanche colle parfaitement à la chitine brillante de la plus effrayante de ses apparences. Nul besoin pour l'arachnide d'utiliser une quelconque arme, car elle est déjà bien assez mortelle au naturel.
A Noxus et sous ses airs d'humaine, elle ne sera jamais la première à ouvrir le feu et tentera par tous les moyens de ruser et d'éviter l'affrontement brutal face à face. C'est avant tout la diplomatie, ma manipulation, l'argent, le poison, bref tous les moyens dont elle peut disposer en raison de son rang ou même de son sexe qui seront les premiers à être utilisés. Si d'aventure elle se retrouve face à une situation qui nécessite un combat physique, elle fuira plutôt que de se battre immédiatement. Mais ceux qui prendraient ça pour de la lâcheté feraient bien de se méfier, car ils risquent alors une grosse déconvenue en découvrant les pièges de soie d’Élise et de ses familiers.
Car il faut bien garder à l'esprit que la reine n'est jamais vraiment seule, et qu'elle dispose de toutes sortes de petites aides à huit pattes, prêtes à lui signaler des présences inopportunes, à surgir soudain au-dessus de votre tête, mandibules, et dards sortis, ou encore capables de tisser une toile collante à souhait dans laquelle s'engluer est signer son arrêt de mort. La suivre sur un terrain qu'elle connaît est sans doute la pire des idées si vous tenez un minimum à votre existence et pourtant vous serez tentés de le faire, attirés par le charisme dangereux se dégageant de l'arachnide.
Si vous vous retrouvez capturé par la dame, vous ne mourrez sans doute pas immédiatement, mais loin de vous réjouir de la chose vous feriez mieux de trembler, car ce sont des jours de longue agonie sous la douleur constante de poisons nécrosant et de neurotoxines qui vous attendent dans un douillet cocon, avant de servir de repas à la reine ou à ses consorts.
Dans le cas où vous confronteriez la dame sans espoir de replis, et chose exceptionnelle, seule, vous pourriez avoir la désagréable surprise de constater qu'elle dispose de membres surnuméraires mortels qui transpercent la chair aussi efficacement mais sans doute bien plus douloureusement qu'une dague d'acier. Amener Élise à se découvrir ainsi et l'obliger à montrer sa nature secrète vous garantit une mort rapide et immédiate, à moins que vous n'arriviez à la tuer... bonne chance.
La toute dernière forme de la dame est pratiquement impossible à voir, et ceux qui ont pu assister à la transformation finale ne sont jamais revenus pour raconter à quoi elle ressemble. Un tel honneur n'est réservé qu'à ceux qu'elle sacrifie à son dieu, et seul ce dernier est libre de contempler sans mourir Élise sous la forme animale qu'il lui a offert en échange de la chair sacrifiée.
Mais si vous tenez tant à savoir, imaginez l'araignée la plus mortelle que la terre ai portée, multipliez sa taille jusqu'à ce qu'elle soit plus grande qu'un humain, contemplez le rouge vermillon des zébrures de son corps, le noir brillant de ses pattes fines. Criez lorsque ses mandibules se mettent à claquer, courrez pour vous sauver, tombez les jambes prises dans une toile, souffrez lorsque le dard vous transperce et envoi son venin dans votre organisme... agonisez, mourrez, soyez mangés.

RP TEST


La prêtresse mit sa capuche sur son crâne, replaçant au passage une mèche rouge sang qui s'était échappée de sa coiffure sévère. Elle regarda d'un œil critique le visage lisse qui l'observait dans le miroir, parfaitement maquillé et sans aucune expressions, un sourire carnassier vint soudain l'éclairer, qui s'agrandit avec la satisfaction ne de pas voir une seule ride creuser la peau pale. La grande femme se retourna lentement pour prendre une petite bourse de velours contenant quelques valors, pièces de cuivres et d'argent qui serviraient à aider les plus infortunés des membres de sa congrégation, en attendant que ces derniers ne gagnent suffisamment d'influence pour lui rembourser au centuple son investissement, en or ou bien en chair lors du prochain Voyage.
Un bref frémissement de papier attira son attention, posé sur une mince table basse ouvragée, il portait la marque d'une rose stylisée et n'était pas là un instant plus tôt, une main fine aux longs doigts terminés par des griffes de métal pris possession de l'objet tandis que des yeux rouges sang s'occupaient de parcourir son contenu. Au fur et à mesure de la lecture une mince ligne d'inquiétude se creusa entre les deux sourcils... ainsi on était après elle... ainsi un moucheron tentait une rébellion... et comme il ne possédait pas lui-même le courage ou les moyens d'affronter celle qui l'avait pourtant accueilli en son sein quelques années auparavant, voilà qu'il faisait appel à un outil plus affûté... un assassin.
Élise froissa le parchemin et le jeta au feu d'un geste sec et précis, si le moucheron tentait une telle manœuvre c'est qu'elle avait vu juste lorsque des doutes avaient commencés à percer dans son esprit sur ce qu'il avait réellement appris sur sa personne. Les ailes des narines se dilatèrent un bref instant, ce n'était pas tant le danger d'une lame aiguisé qui l'inquiétait, mais plutôt les dégâts pouvant être causés par une langue acérée. Personne ne savait ce qu'elle était, ou du moins pas très longtemps, et la divulgation d'un tel secret, ou même de simples rumeurs insistantes sur ce sujet lui causeraient bien plus de dommages qu'une mort banale par overdose d'acier. Restait à savoir ce qu'il savait vraiment... L'insecte était malin, elle ne l'avait pas emmené en Voyage en raison de son potentiel justement, mais finalement c'était là commettre une imprudence. Trop de temps en sa présence, trop d’intérêts pour les secrets, les siens, ceux des autres, la mouche avait tissé une toile en parallèle dans la sienne, et voici à présent qu'elle tentait de couper le fil après s'être aperçue qu'elle était allée bien trop au centre de la soie.

*Une chose après l'autre, rien ne sert de courir quand on peut piéger, reste sur tes gardes, assure toi de ta sécurité ce soir et les autres, et puis trouve le, et règle définitivement l'inconvénient... de toute manière il doit s'y attendre. Trouver un assassin prêt à exécuter un tel contrat... il a dû passer tout ce qu'il avait dans le premier versement de la prime, au fond c'est s'offrir un suicide de luxe pour sa personne en même temps que ton trépas.*

Une petite heure plus tard, la grande prêtresse ôtait la capuche de son crâne pour débuter la cérémonie, scandant ces gestes milles et maintes fois répétés avec chaleur comme de coutume, elle parvenait à installer la motivation dans ses mensonges, savourant l'effet de son charisme sur la petite foule. Mais ce soir c'était un tout autre genre de proie qu'elle cherchait parmi les visages tendus et psalmodiant, il n'était pas question de repérer qui aurait l'insigne honneur de faire partie du banc des privilégiés à la cape bordeaux, mais bien plutôt de trouver un accro dans la toile, une personne qui n'aurait pas dû se trouver là, si d'aventure l'assassin avait eu l'outrecuidance d'aller jusqu'à venir au temple… très mauvais choix stratégique.
La cérémonie atteignait son dénouement par le passage d'un calice rempli d'un liquide rouge que l'on pouvait qualifier de vin, lorsqu'elle repéra enfin la dissonance dans la mélodie. La petite silhouette avais une manière de se tenir, une manière de suivre qui n'était pas celle perdue d'un nouveau, non il s'agissait d’imiter, de se fondre, mais une certaine tension dans le port et les épaules dénotait une appréhension et une attention de tous les instants qui n'avait rien à voir avec le stress d'une brebis perdue, sans compter qu'aucun parrainage ne couvait cette silhouette du regard… bien.
La fin des dévotions arriva et la prêtresse passa de petits groupes en petits groupes pour renforcer la fidélité par des mots choisis, trouvant à chaque fois l’expression juste pour apaiser, encourager, attirer un peu plus encore ceux qui la regardait souvent comme leur sauveuse. Sa main finit par se poser sur l'épaule de la silhouette repérée plus tôt.

"Bonsoir."

Récoltant un bonsoir aussi glacial que le sien était chaleureux l’araignée étira son sourire lorsque sa cible poussa l’inconvenance jusqu’à ôter sa main de l’épaule comme s’il s’agissait d’une pellicule disgracieuse. Ses yeux carmins dardèrent leur regard intense sur l’invité malpolie et l’étudièrent de haut en bas, il n’y avait d’ailleurs pas bien haut à regarder, surtout pour une femme de sa propre taille, néanmoins il ne fallait pas être imprudente et négliger le danger potentiel d’une personne plus petite, avoir survécu aussi longtemps se méritait, il ne fallait pas gaspiller tant d’efforts et de sacrifices par une témérité mal placée.

"Ainsi donc voici une nouvelle venue... c'est toujours un plaisir de voir un nouveau visage partager notre intérêt pour l'Arachné."  Sa voix était douce, roulante, distinguée et gourmande, tel un velours on avait envie de s'y lover, tout en ignorant encore le métal qui se cachait dessous. "Venez, j'aime à faire un peu connaissance avec les nouveaux croyants, allons discuter dans un endroit un peu plus tranquille."

Elise désigna un couloir à moitié dissimulé derrière une tapisserie de forme et de motifs très caractéristiques de la décoration générale du temple, le chiffre huit s’y retrouvait à foison, de même que huit étaient les pattes des petits yeux accrochés à la cape de la nouvelle venue, ou encore huit celles des mâles consort de la prêtresse, hors de portée pour le moment, mais attendant patiemment que leur bien aimée reine apporte leur pâture. Cela étant, pour le moment l’Arachné ne se souciait que de faire passer son invitée devant elle, tout en scrutant ses moindres gestes et en maîtrisant les siens à la perfection.
Et il fallait bien cette maîtrise pour ne pas broncher lorsque le calice sacré finit entre les mains de la silhouette qui semblait vouloir battre le record d’impolitesse toutes catégories confondues, s’il n’était s’agit d’une gêneuse, mais plutôt d’une nouvelle ouaille, elle lui aurait appris les bases du respect, au lieu de quoi elle se contentât de poursuivre ses caresses dans le sens du poil.

"Je vois que vous êtes pressée de faire vos preuves..."

Les mots avaient pour avantage de fonctionner pour les apparences et la réalité, un frisson parcourut d’ailleurs les plaques chitineuses de la tenue de la dame, prémices de ce qui était sur le point de se jouer, elle était consciente de la fatuité de l’existence et du peu de choses nécessaires pour la faire arriver à son terme et quoiqu’assurée de sa force sur son propre terrain, ne méjugeait pas les capacités de celle qui lui faisait face.
Le couloir était un peu sombre malgré l'éclairage ponctuel par des appliques à huile de forme décidément très commune en ces lieux néanmoins, de là ou elles étaient on pouvait apercevoir un mur de pierres nues et le coin de l'angle droit qui disparaissait dans les ténèbres. La prêtresse qui avait jusqu'ici pris le soin de rester derrière, dépassa son invité de quelques unes de ses grandes enjambées, faisant sonner le glas des ses talons haut sur le granit du sol, puis disparue de la vue des mortels en suivant l'architecture labyrinthique.
Le but n'était pas de perdre la capuche, non, elle escomptait bien que cette dernière viendrait gentiment se prendre dans le piège qui l'attendait patiemment, tendus entre les murs, épaisse, collante, d'une couleur crème délicate, la toile était tissée de frais, et sitôt la guêpe entre ses rais, deux mâles affamés fondrait sur l'origine des vibrations de leur œuvre pour empoisonner le corps et se délecter plus tard de la chair.

"Je ne crois pas que s'aventurer dans les recoins sombres de votre temple soit ma passion, Élise. Si vous avez quelque chose à me dire, dites le maintenant"

L'araignée poussa un bref soupir face à se manque de coopération flagrant, ne pouvait-on en finir rapidement? Ce serait un soulagement pour tous le monde, décidément les insectes n'étaient plus ce qu'ils étaient, mais soit, elle ne se démonterait pas pour un si petit imprévu. Ses orbes rubis contemplèrent un instant les émeraudes luisantes qui lui faisait face, une bien belle et venimeuse couleur qui ressortait plus que de coutume dans le noir, tel les yeux d'un félin, puis elle se dégagea de l'ombre pour réapparaître, plus souriante, charismatique et dangereuse que jamais.

"Je pensais que ta passion était plus personnelle... et pour ça rien de tel que les coins sombres, à moins bien sûr que tu ne sois réellement là pour prier... dans ce cas ... nous sommes également au bon endroit."

Ne pas s'approcher trop, l'attirer plutôt que de tomber, la ligne de démarcation était mince, il ne fallait pas faire un pas de trop, en avant, ou en arrière... L'araignée choisie de faire un pas en avant, c’était s'exposer, mais c'était aussi pousser l'autre au recul et peut être à la faute. La voix chaude et sensuelle susurra de nouvelles paroles, le ton caressant cachait en partie la véritable signification des mots, l'intonation n’appelait pas à la méfiance alors que tous le reste n'était que menace voilée de soie.

"Pourquoi ne pas boire au calice jusqu'à la lie? Puis-ce que nous sommes ici."

Elle était prête, et non loin d'elle ses consorts attendaient, une seule pensée et l'assassin découvrirait bien vite qu'elle n'était pas seule, qu'elle ne l'était jamais, d'étranges petits cliquètements retentissaient derrière la dame, claquettes funèbres de mandibules prêtes à mordre. C'était dans un cocon que ce corps sortirait d'ici, et il irait pendre loin au dessous parmi les os de tant d'autres qui avaient osés s'attaquer à plus forte.
Et pourtant… la lumière fut! Surprise par la lueur soudaine de la flamme, Élise se recroquevilla presque, des chuintements sourds retentirent derrière elle, semblant prolonger son geste par des sons qui n'étaient pas des échos. Mais sa réaction de surprise n'était rien face au dégoût manifeste de son vis à vis qui voyait enfin quel était réellement son environnement immédiat, voilà qui avait de quoi amuser hautement l'Arachnée, peu de gens étaient capable d'apprécier à leur juste valeur les créations de ses cher petits.

"Joli décor."

Une telle maîtrise avait de quoi rendre admirative celle qui était l'une de ses ferventes pratiquantes, le ton n'était guère plaisant, méfiant, agressif, sarcastique, mais la jeune proie ne se laissait toujours pas démonter, courage ou témérité?

"Je ne sais pas pourquoi vous m'avez amenée dans vos... tapisseries, mais je crains de ne pas en aimer la couleur. Alors je vais suggérer que nous mettions fin à cette entrevue, que je retourne au milieu des autres et que je finisse mon travail ici. Et que vous ne buviez pas dans cette coupe empoisonnée"

*Du poison? Alors... le véritable chasseur n'est guère malin... mais que veux-tu ma chère, il ne peut savoir que ta nature particulière te rend peu sensible pour ne pas dire immunisée contre le genre de substances qui donneraient la mort au commun des mortels.*

Élise se redresse de toute sa hauteur, se laissant le temps de reprendre contenance et d'intégrer totalement la surprise. La lumière l'avait rendue vulnérable, mettant au jour ses pièges, cela dit c'était sans importance compte tenue de la méprise, amusant s'il on y songeait. Le deuxième assassin était très probablement un cadeau dépêché par une rose épineuse qui gardait les siens avec grand soin. La prêtresse s'accorda un dernier frisson d'adrénaline et sourit sans découvrir ses canines à la dangereuse petite silhouette.

"Je vois, un chat pour en chasser un autre.... intéressant..."


BEHIND THE SCENE




› Prénom ou Pseudo › Aurélie

› Âge ›29

› Expérience RP › Datant d'il y a au moins 12 ans pour les premiers, a abandonné pendant longtemps, repris il y a un an grosso modo. JDR à coté depuis de nombreuses années.

› Comment avez-vous connu Path of Valoran ? › En tapant P.O.V. dans une recherche ;p

› Autres ›  et ron et ron petit patapon.

_________________


Dernière édition par Elise Kythera-Zaavan le Dim 30 Avr - 20:24, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miss suggestions
Messages : 43
Date d'inscription : 12/05/2016
Age : 26
Localisation : Shurima & Valoran
MessageSujet: Re: Elise - come to my web   Lun 30 Mai - 2:28

Hâte de lire ton rp *o*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 210
Date d'inscription : 03/04/2016
Age : 30
Localisation : Noxus / Les iles obscures
MessageSujet: Re: Elise - come to my web   Mer 1 Juin - 12:47

Up et fin (enfin!)
Régale toi donc Taliyah.
Kata, je te laisse juger de mon interprétation de notre prose ^^.
Et les autres aussi of course.

Edit:

Pour ceux que ça intéresse, la version vu par les yeux de Katarina est disponible sur sa fiche.
Héééé oui quitte à faire un test Rp on aime partir dans la difficulté.

Edit: la fin du rpcb en spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Elise Kythera-Zaavan le Lun 28 Nov - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 109
Date d'inscription : 20/02/2015
MessageSujet: Re: Elise - come to my web   Mer 1 Juin - 13:46

Au nom du forum, de l'écriture et du saint lore, je te juge digne d'être acceptée sur ce forum !

Puisse tes RP t'être favorables. Puisse ce test RP continuer et fleurir jusque dans les tréfonds des grottes les plus sombres, et puisse-tu ne pas trouver Katarina trop malpolie quand même... même si elle l'est.

Et en effet, je viens de terminer ma propre fiche, offrant du point de vue de Katarina cette même scène ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 210
Date d'inscription : 03/04/2016
Age : 30
Localisation : Noxus / Les iles obscures
MessageSujet: Re: Elise - come to my web   Mer 1 Juin - 13:53

Amen!
Je file de ce pas faire de même sur ta fiche et nous déplacer dans l'antre douillette des fiches acceptées.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Elise - come to my web   

Revenir en haut Aller en bas
 

Elise - come to my web

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans un hôtel de luxe, nuit de noce ![Délire, PV ELISE xD]
» Elise vient prendre des nouvelles de Nathan [Pv.]
» Daniel Elise
» Luna et Elise[PV Elise]
» Elise Carmin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Path of Valoran :: Personnage :: Présentations :: Présentations Validées-