RP Francophone League of Legends
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Hanabusa "Hayate" Byakuren [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 1
Date d'inscription : 17/08/2018
Localisation : Au coeur de l'orage
MessageSujet: Hanabusa "Hayate" Byakuren [En cours]   Mar 2 Oct - 14:20




NOM & PRÉNOM



› Sexe › Féminin
› Race › Humaine à priori
› Origine › Ionia, région de Barhl, village côtier
› Allégeance › Noxus
› Profession › Militaire
› Devise › "Le papillon s'envolera toujours avant l'arrivée de l'ouragan."

GENERALITES


Physique -

La jeune femme leva lentement la tête afin de fixer son regard sur le petit miroir où son reflet s'étendait. Le rayon de soleil qui éclairait la petite pièce lui servant de seul source lumineuse ne lui permettait qu'à peine d'apercevoir la légère cicatrice fendant horizontalement sa pommette droite. Comme pour souligner son oeil à la teinte d'un ciel d'orage. La deuxième amande grise s'ouvrit pour que sa propriétaire puisse enfin se contempler totalement dans cet éclat radiant matinal.

Un visage à l'ovale presque prononcé, dont l'arête nasale n'était que peu visible malgré la courbure qu'elle décrivait. La pâleur de la peau, presque laiteuse malgré le léger rose habitant ses joues, tranchait avec la chevelure corneille qui encadrait le visage. Une chevelure descendant en cascades libres jusqu'au creux de ses reins, une longueur qui palliait presque à la petite taille de la demoiselle. A peine un petit mètre soixante, et encore. Il y avait pourtant quelque chose dans sa manière de se tenir qui pouvait laisser presque songeur. La manière de se tenir d'une jeune courtisane, avec son apparente fragilité, et ce, malgré une musculature finement travaillée que l'on devinait sous sa peau pâle, ainsi que la lame fine rangée dans son fourreau, et déposée juste à côté de son bac à ablutions. Lui appartenait seulement-elle...?
La demoiselle porta ses mains fines aux cals discrètes à sa longue chevelure pour remonter cette dernière sur sa nuque. Une queue de cheval haute pour toute coiffure lui était amplement suffisante, après tout, elle aimait sans doute laisser sa crinière flotter dans le vent. Une épingle, dont l'ornement ciselé en forme de papillon pour tenir sa queue de cheval assez haut sur son crâne fut ajouté par ces fines mains, avant que les étoffes ioniennes dont elle s'était ornée ne frémissent dans le léger courant d'air balayant la petite pièce. Elle frissonna un bref instant en se retournant vers la porte qui venait d'être ouverte.

"Capitaine. C'est l'heure."

Les mots n'avaient pas besoin d'être plus nombreux. Elle savait de quoi il en retournait. La jeune femme resserra un peu plus la large bande de soie traditionnelle lui servant de ceinture, avant de finir de se tourner vers celui qui venait de l'interpeller. Sans y regarder, elle se saisit de son arme au niveau du koiguchi, avant de l'attacher à son obi. Toujours en silence, elle suivit la silhouette en armure la dépassant d'une bonne tête et demi pour sortir de la bâtisse de bois.

Une fois à l'extérieur, elle leva son nez fin et légèrement en trompette vers le ciel, fermant les yeux, avant d'ouvrir sa bouche aux lèvres fines comme pour se nourrir une dernière fois du soleil matinal de ces terres. Qui sait quand elle pourra le revoir de nouveau après tout... Un grognement se fit entendre, pour lui rappeler que le temps pressait. Elle ouvrit les yeux pour rabaisser son menton un brin pointu, et fixer la monture dont on lui tendait les rennes. Toujours sans un mot, elle attrapa ces derniers pour grimper avec légèreté sur la selle qui ornait le dos dudit cheval. Elle grimaça. Les selles la dérangeaient légèrement, le peu d'animaux qu'elle avait jamais monté, l'avaient été à cru. Elle s'assura que ses armes soient bien accrochées comme elles le devaient, avant de claquer des talons sur les flancs de sa monture pour lancer cette dernière au petit trot derrière le soldat déjà partis, afin de le rattraper.

Le village était encore calme à cette heure, du moins, si l'on excepte le tisserand déjà à l’œuvre devant sa boutique. Yatori Haza de son nom. La demoiselle s'en souvenait surtout car il aimait à tisser au lever du soleil en chantonnant comme maintenant, là ou elle même aimait à se lever pour effectuer quelques pas de danse en observant le soleil ionien. Une chose qu'elle ne pourrait pas refaire de si tôt si elle s'en tient à ce qu'on lui avait dit. Elle hocha brièvement la tête vers le tisserand, qui lui répondit d'un bref signe de la main comme pour lui souhaiter bon voyage de manière tacite. Il était comme elle. Un paria ailleurs en ces îles désormais. Son geste permit au visage à la teinte de porcelaine de se fendre d'un mince sourire. Un sourire qui disparu une fois passée la porte du village, en direction du port. Un port qui ne payait pas de mine à le voir de loin, du moins, si l'on ne tenait pas compte de l'imposant vaisseau de guerre noxien qui y mouillait. Enfin, imposant, pour la taille du port...

La puissance militaire impériale, certes mise en échec sur ces îles, était ceci dit clairement palpable à voir la frégate dont il était question. La proue à la figure de rapace semblait fondre sur la surface de l'eau, un faucon attrapant sa proie toutes serres dehors. La jeune femme n'eut qu'un regard bref pour la sculpture de bois prête à fendre les flots, ses yeux orageux étaient posés sur l'imposante silhouette sur le pont du navire. Elle déglutit en s'avançant sur le ponton d'embarquement pour suivre le soldat, lequel remit d'ailleurs un parchemin à la silhouette les attendant. Quelques mots furent échangés, avant que le colosse en armure sombre ne jette un bref coup d'oeil aux écrits, avant de finalement poser son unique oeil valide, d'un vert profond, sur la jeune femme, comme pour la détailler.

Elle ne possédait clairement pas une largeur d'épaule impressionnante. En fait, à l'observer, elle ressemblait beaucoup plus à une danseuse, toute en finesse et en courbes discrètes et gracieuses, qu'à une combattante aguerrie. Elle resta immobile, stoïque à observer le borgne qui la détaillait de haut en bas, comme s'il s'apprêtait à lui bondir dessus pour l'envoyer valser dans l'eau. Il n'en fit rien ceci dit, préférant s'écarter du ponton pour lui révéler l'accès au pont de la galère. Il la salua comme il l'aurait fait avec une supérieure, le poing au niveau du coeur.

La gracieuse ionienne lui rendit son salut d'un bref mouvement du menton, avant qu'un éclat de voix ne lui fasse vivement tourner la tête en accrochant un nouveau sourire radieux sur son visage à la peau laiteuse tranchant avec le noir de sa chevelure. Une voix tonitruante, frappant les tympans comme le tonnerre soulignant la foudre plantant son bras blanc dans la terre. Un homme à la carrure exceptionnellement large, plus encore que celle de l'imposant hallebardier au ponton, leva sa dextre bien haut pour la saluer, avant de frapper son torse armuré de bois durci au niveau du coeur par trois fois.

"Ta cabine est par ici Capitaine ! Parée pour ce long voyage ?!"

Avant même que la jeune demoiselle ne puisse répondre, le rire tonitruant de l'individu armé d'un simple tetsubo rompit le silence à peine tombée. Il semblait clairement heureux. Une joie à laquelle la voix mélodieuse de la jeune femme n'apporta qu'un peu plus de légèreté encore malgré ce que cela signifiait pour les ioniens présents sur ce navire.

"Oui Tanuki, je suis parée."

Mental -

Lentement, la jeune femme porta sa dextre au miroir lui faisant face, pour le toucher du bout des doigts. Elle plissa légèrement les yeux en effleurant ainsi son propre reflet.

Elle savait pertinemment ce que disaient beaucoup de peuple quant aux yeux. Qu'ils étaient le reflet de l'âme. Se contempler ainsi était-ce contempler son âme ? Il lui semblait en effet à force d'observation qu'elle arrivait à lire ce qu'elle était au fond d'elle même...

La première chose qui pouvait lui sauter aux yeux était son opportunisme. Là ou certains étaient impatients de voir arriver les choses, elle, était de ceux qui savent attendre. La bonne occasion pour faire les choses qui devaient être faites, ou qu'elle voulait voir se faire. Elle n'avait pas besoin de provoquer les évènements, non, elle était plutôt du genre à savoir lire dans ces derniers ce qu'elle pouvait faire pour les tirer à son avantage, en témoignait d'ailleurs son allégeance à Noxus lorsque la guerre fut déclarée. C'était cet opportunisme qui lui avait fait apercevoir les possibilités qu'ouvrait cette guerre quant à ses désirs profonds. Un bref rictus satisfait tordit ses lèvres épurées l'espace d'un instant. Oui. Elle avait su profiter de la guerre pour se hisser à une place qu'elle n'aurait jamais pu avoir autrement. Sauf en fuyant son foyer et tout ceux qu'elle connaissait. Oh, c'était peut-être une autre forme de fuite il est vrai, mais une fuite vers une autre vie commençant, et non pour en fuir une qui n'avait pas de sens à ses yeux. Son père avait-il raté son éducation ? Pourtant non... Oui, elle cherchait l'Harmonie, comme tous les ioniens, mais ladite Harmonie était-elle atteignable pour qui se voilait la face à refuser le combat, comme l'avait fait son peuple ? Pas pour elle.
Voilà ce qui ressortait à son regard désormais. Cet aspect farouche et combattif. Oh, ça oui, elle l'était. Son entrainement l'avait ainsi forgé. Comme un artisan tord le métal chauffé à blanc, l'apprentissage martial qu'elle avait d'abord subit, avant de l'embrasser pleinement, avait fait d'elle une combattante. Une combattante qui s'était indignée de voir les siens ne pas réagir face à l'envahisseur, à peine élever les armes en prétextant que cela ne ferait que briser l'Harmonie ambiante. Une aberration pour elle. C'était ce pacifisme presque extrême qui l'avait dégoutée. Elle n'était pas, pacifique, et plutôt que de se plier dans un carcan qui ne lui convenait pas... Autant en rejoindre un dans lequel elle pourrait se lover parfaitement. Elle avait été formé à combattre après tout, alors quoi de mieux que de ranger sous la bannière de ceux qui révèrent cela ?

Lieux de vie - Vous pouvez ici nous décrire le ou les endroits ou réside votre personnage, et son adaptation à ces lieux.

RELATIONS ET LIENS


Tanuki "Yama" Mishimoto - Ami d'enfance de Hanabusa. Elle le traite comme un frère. Un peu benêt, il n'en reste pas moins loyal à la jeune femme, sans doute parce que sa famille l'a jadis recueilli et élevé comme leur fils. [Vivant]

Fubuki "Yubi" Onoaka - Magicienne talentueuse, elle prit le partie de ne pas se battre lors du conflit armé. Elle désapprouva le choix de Hanabusa lorsque cette dernière rejoignit les rangs noxiens malgré l'amitié la lien à cette dernière, s'érigeant en ennemie peu après. [Portée disparue]

Masamitsu "Aki" Byakuren - Père de Hanabusa et maître d'arme, c'est lui qui l'a formé au maniement de ses deux armes de prédilection, le katana, et la lance. Réputé pour lier à la fois la magie au maniement des armes, il forma sa fille dans ce sens. [Mort]

Naoko "Nansei" Byakuren - Mère de Hanabusa. Pêcheuse et bonne poétesse, elle ne pu supporter l'accouchement de leur second né et premier fils. [Morte]

Aiichiro "Nabasu" Byakuren - Frère de Hanabusa. De sept ans son cadet, lui aussi fut entraîné par leur père dans une moindre mesure. Préférant de loin crapahuter dans la montagne et peindre, il choisit de partir vivre à Navori dès qu'il fut en âge d'entreprendre le voyage seul. [Vivant]


I'M A "RÔLE"


Style de combat : >
Décrivez comment et avec quoi votre personnage se bat, lorsqu'il est amené à le faire. Tous les combats n'ont pas à être armés, et vous pouvez aussi faire une description du mental : s'il a tendance à éviter le combat en usant de discrétion, d'intimidation, de persuasion, de marchandage, ou s'il s'arrange tout simplement pour ne pas avoir de raison de se mettre qui que ce soit à dos... Laissez libre cours à votre imagination.


HISTOIRE OU POST RP

Pour les personnages tirés du jeu, vous écrivez ici un Post Rp en guise de test afin de nous démontrer si vous avez bien cerné le personnage.
Pour les personnages originaux, ou inventés, vous devez écrire ici leur histoire.


BEHIND THE SCENE




› Prénom ou Pseudo › Morgannah (ou Morg')

› Âge › Un quart de siècle au moment d'écrire ceci

› Expérience RP › 11 ans d'expérience dans le RP Forum/écrit, quasiment 15 pour ce qui est du JdR dans son ensemble le plus large. (GN compris)

› Comment avez-vous connu Path of Valoran ? › A cause de la rouquine à la cicatrice dans le staff.

› Autres › J'aime les chips. Ça compte ?

_________________
"Lame tranchant le pétale,
Pluie dansante,
Harmonie."
Revenir en haut Aller en bas
 

Hanabusa "Hayate" Byakuren [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
» cours de dysenterie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Path of Valoran :: Personnage :: Présentations :: Présentations en cours-