RP Francophone League of Legends
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 The Demon Within [PV Ahri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
HAMSTER DE MATHS
Messages : 44
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 24
MessageSujet: The Demon Within [PV Ahri]   Mer 31 Aoû - 0:23

Le soleil peinait à percer de ses rayons les épais feuillages de la forêt Ionienne. La faible luminosité, en règle générale, j'aimais ça. J'avais à cœur de rester invisible, caché, dissimulé autant que possible. En tant que ninja, je me devais d'être le plus discret possible. Cependant, je devais cette fois-ci faire un peu moins dans la dentelle. En me déplaçant si vite, en faisant appel à mon don, mes yeux devenaient violacés, et de petits arcs électriques étaient visibles autour de mes jambes. La clarté de l'électricité qui gravitait autour de moi tranchait de manière assez nette avec la pénombre ambiante, me rendant... Facile à repérer. Ce n'était pas quelque chose que j'aimais - et encore moins la base de ce que l'on avait enseigné - mais je me devais de remplir cette mission au plus vite. Quand on utilisait des termes comme ceux là, rien ne pouvait plus vous paraître urgent. Surtout quand ces mots venaient de l'Oeil du Crépuscule en lui-même.

"Kennen, as-tu un moment ?"

La voix. Sa voix. Elle résonnait encore dans ma tête. Lui qui avait un rapport si particulier avec ce monde, qui le comprenait mieux que quiconque, il savait que Shen ressentait une gêne. Qu'il y avait quelque chose qui, en quelque sorte, ne tournait plus rond. Même si le fils du Maître n'était pas facile à lire, il y avait encore quelques situations où le Yordle pouvait décrypter comme étant préoccupantes. Et là, sans doute aucun, c'était le cas.

Je quittais la zone environnant l'ancien village de Kiso, zone qui était depuis peu sous le contrôle de Noxus. L'armée avançait lentement, bloquée à certains endroits par l'armée Ionienne, mais la guerre était toujours difficile pour le peuple qui vénérait les forces de l'équilibre. Il était très difficile de voir Ionia sous une domination aussi brutale que celle de Noxus, et pourtant, l'étonnement aurait dû disparaître en sachant qu'ils étaient les seuls à pouvoir en arriver là.
Il y avait des corps partout. Eparpillés entre les arbres, mais... Ils étaient le fruit de la guerre, du massacre incessant des humains par les humains. Et ce n'était pas du tout ce qu'il cherchait ici.

"J'ai ressenti une grande frustration. Les esprits sont agîtés. Quelque chose s'est passé à Kiso."

Le village était détruit. Incendié. J'étais passé à proximité mais seuls des noxiens étaient présents. Plus de Ioniens. Une boucherie. Rien n'était bon là-dedans. Mais nous ne pouvions pas encore intervenir. La Cité-Etat insulaire n'était pas ma Terre Mère, mais je me sentais déchiré en voyant l'état de ma patrie d'adoption.

"Les esprits parlent d'âmes qui seraient anormalement abandonnées aux esprits de la Mort."

La Mort. La seule entité censée avoir le pouvoir de tout contrôler. Mais il semblait que quelque chose soit en mesure de retirer le plaisir de traquer au meilleur des chasseurs. J'étais intrigué. Une entité immortelle pouvait prétendre à tromper la mort mais... Comment pouvait-on... perturber la Mort ?
J'avançais du côté Ionien de la ligne de front. La forêt commençait à s'éclaircir, les branchages étant moins resserrés dans le type d'arbres que l'on trouvait dans le coin. Je restais néanmoins sur mes gardes. J'approchais du lieu que l'on m'avait désigné, et les troupes noxiennes pouvaient très bien tenter une infiltration ou une percée.

"Les esprits parlent d'Ojika. C'est là qu'il se trouve..."

Rien ne devait m'arrêter. Au rappel de ces mots, je sentais un frisson remonter mon échine. De Shen et Akali, j'étais le plus impressionnable des trois. Les esprits, je n'y avais jamais compris grand chose, si ce n'était qu'on ne pouvait vraiment les percevoir que lors de la nuit de la Lune de Sang. Sauf si on s'appelait Shen, bien entendu. Mais ce mot. Ce qu'il avait prononcé, cela m'avait remué. Ce n'était pas employé à la légère, et s'en était d'autant plus préoccupant. Je ne pouvais pas me permettre de me rater.

"... Le Démon."

Le Démon. Qu'est-ce que pouvait bien être un Démon ?! Il avait dit ça comme si la définition se faisait d'elle-même. Mais non, il n'en était rien. Je cherchais quelque chose d'anormal.C'était tout ce que je savais.
Ojika était tout proche. J'étais dans la portion de forêt qui entourait le village. Rien ne semblait perturber le calme du lieu. On pouvait ici encore croire que la guerre était lointaine. Les troupes ioniennes étaient peut-être présentes dans le village, mais la campagne environnante était pour le moins calme.
Je me stoppais net dans mon avancée. Quelques mètres plus loin, quelque chose... Quelqu'un observait. Pas moi, mais du côté du village. Un espion noxien ? Non, ces vêtements, quoi qu'un peu négligés, semblaient de bonne facture. Une femme, mais... Elle avait des queues de renard. Des queues de renard ?! Mais ce n'était donc pas un être hum...

"Démon"

Non-humain. Des traits animaux. C'était donc ça, le Démon ?! Pas très effrayant...
Je me figeais, les oreilles de renard de l'entité venant de bouger. Elle avait donc une ouïe développée. Je me cachais d'emblée derrière un arbre, ne voulant pas être repéré. J'étais tombé dessus par pure inadvertance, et j'allais devoir faire avec. Je grimpais à l'arbre, à l'aide de mes griffes, prenant un peu de hauteur. Elle était encore en contrebas. Je devais choisir vite. Avec son allure humaine frêle, je devais avouer qu'elle ne semblait pas représenter un grand danger.

"Démon"

Je secouais la tête. Je ne devais pas penser ainsi. Pas cette fois. Je pouvais sous-estimer certains adversaires. Là, adversaire ou pas, c'était hors de question.
Elle m'avait repéré. Ses yeux me fixaient, l'espace d'un instant, me laissant voir toute la beauté d'un visage qui aurait pu être humain.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
VlaD & CO / Admin
Messages : 12
Date d'inscription : 08/05/2016
MessageSujet: Re: The Demon Within [PV Ahri]   Mer 7 Sep - 22:02

Sourire rieur au visage, perchée bien à l'abri des regards dans les solides branches d'un frêne touffu, mes yeux balançaient rapidement de gauche à droite. Parfois même ma tête suivait ce mouvement, ce rythme rapide et mélodieux qui me parvenait, alors que plus loin par-là, les gens tournaient, tournoyaient, dansant en se tenant la main, riant au tempo de la musique populaire, venue de ces instruments locaux, qui ne m'étaient pas familiers, encore. Avec les horreurs quotidiennes, des tueurs, de la faim, de la menace que représentaient ces groupes d'hommes qui pénétraient toujours plus loin sur les terres pour tout détruire sur leur passage, voir les gens ainsi s'amuser simplement et profiter de leur vie me ravissait. Sans même l'avoir voulu, je pouvais sentir le bout de mes queues, réunies en une seule et grande touffe blanche, se balancer en rythme avec eux.

J'aurais aimé être en bas, avec eux, les rejoindre. Me mêler à ces hommes et ces femmes, à ces rires et ces notes.
Mais même cette pensée ne parvenait cette fois à me miner. Le soleil était encore bas dans le ciel, en cette matinée de fin d'été, mais l'atmosphère était et tiède, et la musique apaisante, attisant ce sourire apaisé qui reflétait mes sentiments.

Peu à peu, l'idée de profiter, tant que je le pouvais, de ce qui était présenté, s'imposait à moi. Je n'avais voyagé que quelques heures pour retrouver un village, de l'autre côté de la forêt même qui avait abrité le dernier que j'avais vu éclater en cendres la dernière fois. J'avais failli y laisser la vie, et ce sentiment que celle-ci pouvait m'être arrachée, ou que ce lieu, lui aussi, pouvait voler en éclats sous les cris de ces tueurs, s'était bien ancrée. Peut-être pourrais-je le protéger, lorsque cela arriverait. Peut-être n'arriveraient-ils jamais jusqu'ici. Mais peut-être celui-ci subirait-il le même sort, et dans ce cas... Il fallait profiter de ces chants, de ces jeux, de cette paix tant qu'elle était présente.

Un craquement derrière moi me fit soudainement tourner l'oreille dans cette direction. J'humais par reflexe l'air alentour. Sans grand succès. L'odeur du bois et des feuilles était trop présente, et je n'étais plus capable, désormais, de distinguer des odeurs plus précises. Voila donc pourquoi les humains ne semblaient jamais se servir de leur nez pour pister. L'oreille tendue, je me désintéressai peu à peu de ce bruit, avant d'entendre de nouveau un grattement, trop bruyant pour être celui d'un écureuil.
Par prudence, je tournai la tête. Mon perchoir n'était pas vraiment adapté pour regarder dans le sens opposé du village, mais les événements récents me poussaient à la vigilance. Bondissant de ma branche vers le tronc, je me remis debout pour guetter, cherchant des yeux ce qui pouvait être le signe de cette présence, espérant ne trouver qu'un animal.

Rien. Etrange. J'humais de nouveau l'air, me concentrant. Une odeur me parvint, vague. Elle ne me disait rien. Cherchant des yeux, un long moment, je finis par déceler une couleur étrange. Du violet dans un arbre ? Il s'agissait d'une couleur humaine, de ce que j'en connaissais.
L'espace d'un instant, un frisson de peur me parcouru. Et si un des villageois m'avait repéré ? S'il donnait l'alerte, ouvrait la chasse au démon ? Je ne m'étais pas encore beaucoup attachée à eux, mais l'idée de devoir fuir, voir même en tuer certain, ne me plaisait pas. Ne me plaisait plus. Je n'aimais plus tuer ces hommes et ces femmes, et ce sentiment de sentir l'humanité progresser lorsque je me nourrissais de leur essence n'était plus suffisante pour me faire oublier à quel point il était inhumain de tuer ainsi ces gens qui, même s'ils ne me connaissaient pas, me fascinaient dans leur vie de tous les jours.

La silhouette semblait trop petite pour être celle d'un humain. Un enfant ? Je pouvais apercevoir ses yeux, mais pas plus. S'il s'agissait d'un enfant, peut-être pourrais-je le rassurer, le convaincre de ne rien dire. De garder ce secret. Doucement, j'avançai sur l'une des branches, me rapprochant légèrement de la petite silhouette dans un arbre plus loin. En lui souriant doucement, usant d'un charme léger pour le pousser à ne pas s'effrayer, mais se captiver. Et lançai d'une voix douce

"Bonjour, petit. N'ai pas peur"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HAMSTER DE MATHS
Messages : 44
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 24
MessageSujet: Re: The Demon Within [PV Ahri]   Dim 25 Sep - 17:53

Je la fixais. Je ne pouvais pas détourner les yeux. Pas une seule foutue seconde. Non pas à cause de cette beauté déconcertante, ni même de son allure étonnante. Mais si l'expérience m'avait bien appris une chose cruciale, c'était qu'il ne fallait jamais perdre son ennemi du regard, surtout lorsqu'il pouvait se montrer imprévisible. Et ce que j'avais en face de moi, j'avais tout sauf l'impression d'en connaître les capacités.
La voilà qui se mettait à bouger. Progressant le long de sa branche, elle s'approchait petit à petit. Les deux arbres couvraient une surface en commun, et elle pouvait bien réussir à me rejoindre, d'ici. Je reculais très légèrement, en la gardant toujours bien en face de moi. Ah, et pourquoi Shen ne m'avait rien dit sur les Démons, aussi ?! J'en étais réduit à attendre de voir ce qu'elle pouvait faire, ce qu'elle voulait et ça me rendait malade. Elle était à présent assez proche pour que je discerne sans difficultés son visage, marqué de trois traits sur le haut des joues. Comme des... moustaches ? C'était étrange, au final. Elle était donc un mélange de renard et d'humain ? Elle y ressemblait beaucoup, en tous cas.
J'entendis nettement le son de sa voix, bien que le tout soit dit d'une manière très calme, comme si l'on venait de démarrer une conversation que nul autre ne devait entendre. Petit... Elle me prenait donc pour un enfant humain ? C'était possible, au vu de ma taille, et contrairement à moi, elle ne voyait pas mon visage. Seulement mes deux yeux bleus. Elle tentait de me rassurer... Elle savait que j'étais sur mes gardes ou... Était-ce autre chose ? Comme...

"Un démon, vraiment ?"

Non. La peur. Je jetais un coup d’œil vers le village, que l'on ne voyait pas trop mal d'ici, comprenant sans doute ce qui la motivait. Elle espionnait les humains et ne voulait pas qu'il la remarque. Elle serait donc... Pacifique ? Amicale ? Je me laissais emporter par cette idée, décidément trop intrigué par sa présence ici et... surtout elle. Je m'approchais lentement à mon tour, et elle devait être capable de voir la fourrure sur mes mains, mes griffes, mes oreilles... Pour dissiper tout doute, sans pour autant dévoiler mon visage, j'entrepris de remettre les choses à plat.

"Ne vous fiez pas aux apparences, je ne suis ni un enfant, et encore moins humain. Je suis d'une toute autre espèce, appelée Yordle. Et je crois que de nous deux, vous avez plus peur que moi, je me trompe ?"

Je me sentais horriblement tendu. Comme si mon propre corps exerçait une pression énorme sur moi. C'est vrai, avec une personne qui semblait si amicale, si...
Quoi ? Je venais de dire... Amicale ? Non, non, Kennen, il fallait rester concentré ! Même si elle ne semblait pas bien méchante et qu'elle n'avait rien tenté contre toi, ce n'était pas pour ça qu'elle était loin d'être un danger. Je ne pouvais m'expliquer ce comportement étrange qui venait de me faire perdre mes moyens une fraction de seconde, mais mon corps m'avait rappelé à l'ordre. Tentons une approche cordiale, mais ne jamais baisser sa garde. Jamais.

"Et vous, par ailleurs, vous n'êtes pas humaine non plus, à ce que j'en vois. Du moins pas totalement. Puis-je savoir... Ce que vous êtes, exactement ? Je suis véritablement intrigué. J'ai beau vivre aux côtés des humains depuis toutes ces années, je n'ai jamais vu une personne comme vous."

Avec ces informations, je serai déjà en mesure de la cerner un peu plus. J'avais du mal à croire qu'elle tue volontairement des gens.
Enfin, Shen n'avait pas parlé d'assassinat ou autre, au final. Il avait seulement parlé d'âmes livrées de manière inhabituelle aux esprits de la mort. Cela arrivait au même moment que la destruction pure et simple de Kiso. Y avait-il au final un réel rapport entre elle les récents événements ? Ou n'était-ce qu'une coïncidence ? Étrangement, sans le savoir pourquoi, j'avais envie de l'innocenter.
Une seule vraie question devait trouver réponse désormais.

"Y a-t-il de bons Démons ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
VlaD & CO / Admin
Messages : 12
Date d'inscription : 08/05/2016
MessageSujet: Re: The Demon Within [PV Ahri]   Lun 17 Oct - 17:31

La petite voix aussi rapide qu'aigue sortant de cette toute petite créature me fit coucher les oreilles. Son discours, en tout cas, n'était pas celui d'un enfant... Alors quoi ? Je n'avais pas la moindre idée de ce qu'un Yordle pouvait être, mais l'idée d'une autre créature intelligente me charmait. Même si mon cas était différent. Mes actes me métamorphosaient, et j'avais acquis cette intelligence au fil de ma vie, pour me rapprocher d'un idéal humain. Restait que savoir que d'autres espèces puissent posséder une culture me plaisait, et attisait ma curiosité.

"Je n'ai pas peur, je ne veux juste pas me faire voir"
répondis-je, le plus naturellement du monde, comme si je m'adressai soudainement à quelqu'un de semblable, venu observer discrètement lui aussi. Après tout, je l'avais bien trouvé perché dans un arbre et dissimulé dans les branchages.
Sa question suivante me laissa un instant perplexe. A vrai dire... On n'avait jamais eu l'occasion de me la poser. Bien entendu je me l'étais moi même posée, souvent d'ailleurs, et elle me laissait à chaque fois dans de longues heures de réflexion, suivi de passages de tristesse, dans l'incompréhension de ma propre condition. Je n'étais plus une renarde, mais je n'étais pas une humaine non plus. Alors quoi ? Quelque chose, à cheval entre les deux, condamné à tenter de se rapprocher d'un idéal, avec une progression de plus en plus complexe à gérer.

"Je ne sais pas" fut la seule réponse que je parvins à donner à la réponse à sa question, d'une voix empreinte de tristesse, les oreilles tristement couchées vers les côtés. Néanmoins, les hommes que j'avais croisé m'avaient parfois attribué des noms en me voyant. Même en me cachant au maximum, il m'était arrivé de me faire voir, et particulièrement des personnes que j'avais pu tuer. Aussi, je finis, après quelques instants de réflexion, par redresser les oreilles et compléter ma première réponse

"Les gens m'appellent souvent Kumiho ici. Les étrangers tueurs me donnent d'autres noms, mais je ne comprends pas leurs mots"

Tout en parlant, je m'étais un peu rapprochée, observant avec curiosité cette créature vêtue de violet, souriant à ses grandes oreilles pointues. J'avais parfois du mal à comprendre les expressions faciales humaines, sans les oreilles pour aider à indiquer les sentiments. J'espérai qu'avec cette espèce là, je n'aurais pas ce problème. Et puis, il y avait si longtemps que je n'avais pas eu une conversation... A vrai dire, je ne m'en souvenais pas en avoir eu, si ce n'était quelques mots pour condamner ceux à qui je prenais la vie. Les conversations étaient un privilège d'humain, de société, que j'enviais et admirai sans m'en lasser, me nourrissant de ces discussions villageoises qui me parvenaient. Avoir la possibilité d'en tenir une moi-même était un cadeau des plus précieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HAMSTER DE MATHS
Messages : 44
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 24
MessageSujet: Re: The Demon Within [PV Ahri]   Sam 22 Oct - 19:33

La réponse n'avait pas tardé. Et je devais avouer être quelque peu désarçonné par son attitude à mon égard. Je m'étais attendu à plus de méfiance après m'être dévoilé, mais... Non, je ne ressentais aucune appréhension venant d'elle. Pas de peur non plus. La situation était étrange. Elle semblait presque soulagée. Elle craignait donc tant que ça d'être vue par les humains ? Que cela cachait-il ? Elle se cachait pour une raison particulière... Seulement la peur de leur différence ? Non... Connaissant les humains et leur mentalité, il n'était pas très étonnant qu'ils puissent la craindre pour son apparence étrange. De la même manière que leur réaction à mon égard était parfois étonnante. Si les Yordles formaient un race à part entière, ils restaient très rares ici, à Ionia. Nous étions tous deux des monstres au regard des humains...

"Un Démon aux yeux des humains est-il un Démon aux yeux des esprits ?"

Je la regardais fixement, voyant son visage aux traits si particuliers se déformer légèrement, quittant cette expression de neutralité positive pour m'évoquer une certaine tristesse. Si j'étais très habitué aux émotions humaines, j'avais bien plus de mal à ressentir les émotions seulement par son visage. Mais sa voix, le ton employé, la position des oreilles, tout ceci venait me confirmer qu'elle était presque malheureuse de na pas savoir ce qu'elle était. Elle semblait presque perdue, en réalité, et je ne savais pas quoi lui dire là-dessus. A mi-chemin entre renard et humain, instinct et sapience, elle semblait former une entité unique.

"Un Démon... En quoi ? On dirait plus une âme errante à la recherche de son identité..."



Puis elle se reprit, me disant qu'elle se faisait appeler par les humains... Kumiho... Les étrangers tueurs étaient sans nul doute les Noxiens, normal donc qu'elle ne les comprenne pas... Même moi après quelques années de guerre, je ne pouvais tirer que quelques mots de leur langue gutturale. Et...
Je me stoppais. Subitement. Mon cerveau venait de trouver une correspondance. Ce mot, Kumiho, désignait une entité à la croisée d'une humaine et d'un renard, une créature censée être maléfique se nourrissant de chair humaine... Mais elle avait l'air d'être si craintive... Et...

"Kumiho. Démon."

Elle s'était rapprochée, un petit peu, mais j'étais figé. Que devais-je faire. J'avais envie de croire en son innocence, mais il y avait encore toutes ces légendes, et ce qu'avait dit Shen, et son attitude craintive d'être découverte, comment pouvais-je...
Je reculais d'un pas, clairement sur la défensive. Je ne pouvais pas me faire avoir, même si les humains semblaient bien plus être intéressant que les yordles de ce que j'en avais entendu... Encore que, avec le peu de Yordles à Ionia, la légende ait bien pu se construire sans qu'ils ne soient mentionnés...
Pour m'avoir dit ça, enfin... elle devait être innocente, ce serait si débile de m'avouer sa nature si...

"Attends, arrête toi. Je ne sais pas qui tu es ni quelles sont tes intentions. Kumiho désigne une créature aux traits de l'humain et du renard, malfaisante. Un Démon."

"Démon."

J'avais dit cela sur un ton ferme. Elle ne voyait toujours pas mon visage, impassible, mes yeux qui la fixaient afin de ne rater aucun de ses mouvements, et mes oreilles, immobiles. Je n'avais pas peur. Et je ne devais pas avoir peur. Je devais juste contrôler la situation au mieux jusqu'à savoir de quel côté elle était vraiment.

"Dis-moi, quel est ton nom ? Et quelles sont tes intentions à l'égard des humains ? A les épier, et essayer d'attirer à toi ceux qui te découvrent. Y a-t-il des humains qui te connaissent et sont... encore de ce monde ?"

J'était peut-être un peu direct, mais la diplomacie n'était pas mon point fort, et la pression était insupportable. Je faisais face pour la première fois à ce type de... personne... et c'était inconfortable.
Mais je ne montrais pas d'hostilité. Juste que la confiance, il fallait la gagner.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
VlaD & CO / Admin
Messages : 12
Date d'inscription : 08/05/2016
MessageSujet: Re: The Demon Within [PV Ahri]   Jeu 15 Déc - 20:53

Elle se stoppa net en entendant, plus que les mots, le ton employé par la petite créature toute de violet vêtue. Démon ?

Elle ne savait pas vraiment ce que ça signifiait. Oui, elle l’avait déjà entendu et avait été désignée comme ça, effectivement, mais sans savoir ce que cela voulait dire. Mais « malfaisant », ça, elle le comprenait mieux. Ce n’était pas bon. C’était les envahisseurs qui brulaient les villages, qui étaient ainsi.

Ses oreilles se rabaissèrent en arrière, le bout de ses queues, regroupées en une seule, fouettant l’air matinal. Toute trace de gaité et de bonne humeur effacée de ses traits, qui se teintaient de méfiance et de dureté. Elle semblait plus proche de l’animal, soudainement.
La suite la fit frémir. Ses oreilles, plaquées en arrière, s’affaissèrent tristement à la dernière question du yordle. Des humains la connaissant encore de ce monde…

Ses pensées s’égarèrent. A ceux qu’elle avait connus, sans qu’eux ne la remarquent. Tous ceux dont elle avait observé l’existence jour après jour. A la petite Lyra, ses cheveux en bataille, et ses yeux implorants un miracle lorsqu’ils s’étaient posés dans les siens… Trop tard pour faire quoi que ce soit. A ceux qui avaient précédés. A tous ceux dont elle avait arraché l’âme du corps pour se nourrir de leur essence, tel un prédateur sans remords, avant que son humanité ne s’éveille aux sentiments de pitié, d’attachement. Elle ferma les yeux, perturbée. Voilà que cette sensation dans ses yeux recommençait, comme lors de sa dernière fuite. Elle ne la comprenait pas. Pourquoi cette impression d’un nœud dans sa gorge, cette respiration qui voulait se saccader ? Qu’est-ce que cela signifiait ? Elle déglutit, refoulant ce besoin étrange de son corps. Et murmura d'un ton lourd

« Je m’appelle Ahri »

Ce nom. Qui lui avait été donné par le premier humain à avoir pu lui adresser la parole. Un de rares souvenirs du passé qu’il lui restait, perdu au milieu de tout ce qu’elle avait oublié, de l’époque où sa conscience n’était pas aussi éveillée. Non, ou qu’elle cherche dans ses souvenirs, tous ceux qu’elle avait croisé avaient succombés, de sa main, ou de celle de… Démons ? Oui, sans doute qu’elle pouvait les appeler comme ça, ces hommes qui venaient briser cette douce routine.
« J’aimerai vivre avec eux. Un jour » ajouta-t-elle en tournant de nouveau les yeux vers le village. Quelques jeunes s’amusaient à mimer un marché. Un spectacle radieux.

Quant à la dernière question du yordle, qui avait occupé ses pensées durant de longs instants, elle choisit simplement de ne pas y répondre. Son ton lourd, ses oreilles sur les côtés, et ses queues retombées sans énergie, apportaient une réponse amplement suffisante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HAMSTER DE MATHS
Messages : 44
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 24
MessageSujet: Re: The Demon Within [PV Ahri]   Lun 2 Jan - 22:29

Je refoulais une vague de sympathie et de compassion à son égard. Je l'avais vu, cet éclat dans les yeux de la femme. Cette envie, de toucher l'innocence de ces enfants, d'aller à leur rencontre, de ne plus se cacher. A cet instant précis, je comprenais une chose. Si elle était un Démon, alors ils avaient leurs sentiments et n'étaient pas mauvais. Il n'y avait qu'une seule pensée qui me traversait l'esprit : elle enviait les humains, et elle souhaitait seulement les rejoindre. Ce n'était cependant pas facile, et je pouvais bien l'imaginer. Ce qui n'était pas humain pouvait avoir la vie dure à cause des croyances locales, notamment en ce qui concernait les êtres partiellement humains. J'avais déjà eu beaucoup de mal à me faire ma place en arrivant au Kinkou, et je ne pouvais que trop bien savoir à quel point les hommes étaient capables d'atrocités morales quand il s'agissait d'un être... différent de ce qu'ils pouvaient connaître.
Suite à mes dernières remarques, elle sembla cependant moins avenante. Avais-je réellement touché un point sensible, quelque chose qu'elle souhaitait me cacher, ou était-ce simplement un agacement lié à la vérité que portaient mes paroles ? Ceci, je ne pouvais pas le savoir.

Elle me fit l'immense plaisir de me donner son nom. Avoir un nom, c'était un droit à exister. Le fait qu'elle en ait un était positif à mes yeux. Ahri... Soit, je préférais largement ceci à Démon, ou Kumiho. De très loin, cela laissait loin derrière la partie démoniaque qu'on lui reprochait de porter. Confirmant ensuite ma pensée, à savoir une volonté de s'intégrer au monde des hommes, elle laissait cependant en suspens ma dernière question. Celle qui touchait aux humains encore en vie.

"Nul survivant, hein ?"

"Démon... Malédiction... Serait-ce ton fardeau à toi, rester seule au milieu de ceux que tu voudrais considérer comme les tiens ?"

Je prenais une inspiration afin d'entamer un sujet un peu plus délicat. Je devais faire attention, autant pour elle que pour moi.

"Cela dit... Je comprends que ça puisse être le cas. Avec ce qui est arrivé. Si dans l'autre village, tu connaissais des gens, ils sont sans doute morts à cause des troupes Noxiennes, venues envahir le pays. Ce n'est pas agréable de voir cela arriver, même pour moi dont Ionia est la terre d'adoption. Mais qui sait, peut-être que le sgens t'ont nommé Démon car sans forcément le vouloir, tu pouvais attirer les mauvais présages..."


Je ne devais pas finir là-dessus, car je ne souhaitais pas l'offenser. Je pris donc une nouvelle inspiration, jetant un regard au village non loin. J'avais abandonné la vie normale chez les miens. Son problème à elle était un peu l'inverse.

"Toujours est-il que tu ne me semble pas forcément responsable des massacres effectués par les hommes de Noxus. Je voudrais seulement m'assurer que tu n'es dangereuse pour personne, ici. Ou du moins, que si tu le sois, tu ne sois pas hostile. Cela semble être le cas mais des... Personnes pensent que tu irais interférer avec le processus naturel de la mort."

"Comment peut-on interférer avec la Faucheuse... Qui en aurait le pouvoir ?"

J'avais préféré dire personnes... Car esprits, c'était un peu... flou, comme notion. Je décidais de retirer mon masque, le laissant pendre autour de mon cou, alors que je retirais aussi ma capuche, dévoilant ma tête et la mettant un peu plus en évidence.

"Je suis Kennen, pour ma part. Je travaille à faire régner un semblant d'équilibre et d'harmonie en ces terres... Enfin, à essayer, au vu de la situation actuelle. Me voir est un présent que je te fais. La grande majorité des humains ne sait pas que je travaille à les protéger dans l'ombre."

Maintenant que j'étais ainsi exposé, présenté et dévoilé, je devais en venir à des explications de sa part. Pourquoi les esprits parlaient-ils d'elle ainsi ? Je reprenais donc, n'affichant aucune émotion particulière.

"Cela étant, Ahri, je ne comprends pas. Tu pourrais vivre avec eux, tu es... contrairement à moi, proche des traits humains. Pourquoi ne pas tenter ta chance ? Est-ce seulement la peur, ou... Attends-tu quelque chose de bien précis ? Aide moi à comprendre. Si tu veux le bien des habitants de Ionia, nous pourrions sans doute arriver à un arrangement."


Je devais savoir. Avait-elle vraiment tué des humains ? Ou s'était-elle défendue alors que Noxus attaquait ? Je devais savoir.
Je devais savoir...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
VlaD & CO / Admin
Messages : 12
Date d'inscription : 08/05/2016
MessageSujet: Re: The Demon Within [PV Ahri]   Jeu 9 Fév - 12:33

Drole de créature. Des oreilles démesurément grandes par rapport à sa petite taille, une petite voix aigue comme un oiseau, mais qui discutait comme un humain pressé. Ahri avait suivi les premiers mots, puis rapidement, s’était mise à agiter doucement les oreilles, écoutant plutôt les sons que les paroles qu’il prononçait, abandonnant l’idée d’en suivre le sens.
Il parlait trop vite pour sa maîtrise de la langue, et des concepts humains, comme ceux de « pays », de « troupes », ou bien d’autres encore, lui étaient difficiles à appréhender pour l’instant. Non pas qu’elle ne puisse pas les comprendre, mais elle ne les avait encore jamais entendu dans un contexte qui le lui permette. Mais elle aimait entendre parler cette langue, aussi, elle ferma doucement les yeux en écoutant simplement cette tonalité mélodieuse, comme elle le faisait avec les humains qu’elle espionnait, le bout de ses queues se balançant doucement comme pour marquer le rythme. Un rythme plus rapide que la plupart des humains, notait-elle. Un peu comme les enfants.

C’était amusant. Elle avait envie de lui courir après pour jouer lorsqu’il aurait terminé.

Son attention fut de nouveau attirée, lui faisant redresser les oreilles vers l’avant avec curiosté, lorsque le… Yordle avait-il dit ? Retira les vêtements qui cachaient son visage. Il s’appelait donc Kennen. Elle tenta de le répéter très rapidement, plusieurs fois de suite, dans sa tête, pour mieux faire coller ce nom à ce qu’elle voyait de la personnalité de petite boule d’énergie qu’elle avait en face d’elle. Il lui faisait penser aux feux follets qu’elle créait, et instinctivement, ces derniers se mirent à s’agiter et se rapprocher du Yordle de l’ombre pour venir lui tourner autour en éclairant son visage.

Les questions suivantes l’intriguaient. Et la rendaient un peu triste, aussi. Elle rabaissa de nouveau les oreilles, ses émotions venant plus vite que le cours de sa pensée.

« Je leur ressemble, mais je ne suis pas comme eux. Pas encore assez. Mais j’ai un problème. Jusque là, mon apparence se rapprochait de plus en plus d’eux mais… Je ne peux plus »

Le reste était difficile à dire. Pourquoi sentait-elle cette boule dans sa gorge qui coinçait ses mots ? Elle n’avait pourtant rien avalé de travers. Mais c’est comme si ce qu’elle devait révéler était tellement grand, tellement massif, qu’elle n’arrivait pas à le faire sortir. Et pourtant, en tâtant sa gorge, elle ne sentait rien. Etrange. Elle reprit donc, pesant ses mots.

« J’ai gagné en humanité en agissant à l’instinct, en chassant et en dévorant. Maintenant, je suis assez proche d’eux pour… ressentir la pitié, la compassion. Je devrais tuer pour gagner en humanité, mais le faire serait inhumain. Sauf si je tue ceux qui viennent tuer et brûler ces terres. Ceux là ne méritent pas l’humanité qu’ils portent »

Ces assassins, envahisseurs, qui tuaient, brulaient, semaient la mort et les cendres, n’avaient rien d’humains à ses yeux, si ce n’était les traits. Leur essence lui permettait, à elle, de se rapprocher de son idéal, alors même qu’ils ne méritaient pas ce qu’ils avaient, monstres à l’apparence humaine sans le comportement. Pour ceux-là, elle n’avait pas de compassion ni d’hésitation, et ses grands yeux jaunes s’étaient faits plus durs à leur évocation, en fixant ceux du Yordle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HAMSTER DE MATHS
Messages : 44
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 24
MessageSujet: Re: The Demon Within [PV Ahri]   Lun 17 Avr - 15:03

Sa réaction était inattendue. J'avais vu ces petits orbes, faits de flammes bleues, s'approcher doucement, au point que je ressente presque de la peur. mais j'étais aussi fasciné par cette... Personne, et par ce qu'elle pouvait faire. C'était... Sublime. Ces flammes bleutée luisaient tel le feu dans le foyer de la maison, à Bandle, lors des nuits les plus froides. Leurs légères ondulations me rappelaient ces rares moments où je n'étais pas parti à courir et me promener, à droite ou à gauche. Fort heureusement, ces orbes se stoppèrent à quelques centimètres de moi, alors qu'elle me dévisageait. D'où pouvait-elle tenir de tels pouvoirs ? Je sentais que jamais je n'aurais cette réponse, mais c'était là un tout autre mystère. Je ne pouvais m'empêcher de sourire alors que mon regard se baladait de balle de lumière en balle de lumière. Ils se mirent en rotation lente autour de moi. Ne serait-ce que pour cette délicieuse vision, je devais la remercier. Si Ionia était en proie aux ombres et à la guerre, nul doute que ses merveilles en valaient la peine. La peine de se battre.

Cependant, son changement d'attitude vers une triste mine m'indiquait que pour elle, mes questions n'étaient pas si aisées que je l'aurais voulu. Elle ne pouvait pas vraiment s'approcher d'eux car elle n'était pas encore... Assez proche ? Physiquement parlant, qu'elle entendait ? Oh, si elle avait la possibilité de s'en rapprocher, je voyais bien où cela allait nous mener. Et la suite ne fit que confirmer mes pensées. Elle devait tuer et extraire l'énergie vitales d'humains pour pouvoir se rapprocher d'eux. C'était donc là le petit trick. J'écoutais attentivement, ne voulant rater aucun détail. Que ce soit sur la façon dont sa puisse fonctionner ou sur sa mentalité vis-à-vis de ça. Bon, déjà, je savais que je ne lui servirais à rien, n'étant pas humain, et c'était une bonne chose au cas où elle change subitement de camp. Mais au-delà de ça, je voyais et comprenais parfaitement son cheminement. Il était... L'inverse du mien, en fait. Là où le Kinkou nous apprenait à rester de marbre, stoïque, et indépendant de la morale, elle en était de plus en plus investie et avait de plus en plus de difficultés à s'y soustraire. Et la conclusion était un blocage dans sa quête d'humanité. Si elle ne pouvait plus tuer d'humains pour se rapprocher d'eux, il lui était alors impossible d'atteindre son objectif.

Je fus pris d'un pincement au cœur. Elle n'était pas face à un choix facile, la morale étant toujours un facteur important à prendre en compte chez les êtres intelligents. Même moi, après ma formation au Kinkou, si j'étais mis sur un pied d'égalité avec Shen et Akali, il y avait nombre de choses que je ne pouvais pas supporter de voir. Peut-être que les Yordles, eux, ne pouvaient pas totalement se soustraire de cette limite morale dans leurs actions. néanmoins les soldats noxiens représentaient une solution à son problème. Je pouvais quand même lui rappeler que des soldats n'étaient forcément mauvais à la base, mais... Elle défendait Ionia, en faisant cela. Je ne pouvais pas lui en vouloir.

Voyant son expression qui s'était endurcie, je me mis à sourire. Il était possible de faire un espèce de pacte, alors. Elle avait les moyens et les motivations de faire ce que je voulais faire depuis bien longtemps. Bouter les noxiens, petit à petit, hors de cette île. Hors de... Notre, île.

"Ahri, je comprends bien ces problèmes de morale. Et je suis ravi de te rencontrer maintenant, puisqu'auparavant, les choses auraient pu se dérouler bien différemment. Je suis ici pour protéger les humains, non, le peuple de Ionia. Je ne t'apprends rien en te disant que ces soldats venus de Noxus ne cherchent que la destruction et la mort de ce que nous aimons tous les deux. Tes pouvoirs sont impressionnants. Que dirais-tu de les utiliser pour défendre ces humains que tu chéris tant ? Avec de la chance, tu pourras t'approprier assez de l'essence des soldats pour atteindre un stade assez proche de l'humain et pouvoir enfin te fondre dans la masse."

Je ne savais pas vraiment quelle était l'étendue réelle de ses capacités, mais c'était toujours ça de pris dans uen guerre contre une superpuissance comme l'Empire de Noxus. Saccager, brûler et piller les villages de pauvres civils, ce n'était pas faire la guerre.
Et pour ça, ils méritaient une punition.

Je repris un air très sérieux, m'approchant d'elle, juste assez près pour que nous puissions nous toucher du bout des doigts, alors que je plongeais mon regard dans le sien.

"Qu'en dis-tu ? Pourrais-tu travailler avec moi à protéger ces gens ? A montrer aux soldats inhumains de Noxus que s'approprier les terres des plus faibles, ce n'est pas acceptable à Ionia ? Et en échange, gagner ton humanité ? Y aurait-il plus belle manière de la gagner qu'en leur servant de bouclier..."

Je baissais ensuite les yeux... Hum... je devais seulement paraître ridicule. Je laissais les beaux discours à Shen, et ce n'était pas pour rien...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The Demon Within [PV Ahri]   

Revenir en haut Aller en bas
 

The Demon Within [PV Ahri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» le trone du seigneur demon!
» Le Demon Du Rire
» Plein de demon du chaos a vendre
» Golden Demon: Games Day
» Projet Golden Demon Allemand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Path of Valoran :: Îles alentours :: Ionia :: Navori-