RP Francophone League of Legends
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le temple de l'effroi [PV Ryze]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
HAMSTER DE MATHS
Messages : 52
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 24
MessageSujet: Le temple de l'effroi [PV Ryze]   Mar 12 Sep - 0:23

La guerre était là depuis bien longtemps. Trop longtemps. Les pertes étaient effroyables du côté Ionien, et il m'était presque impossible de faire pencher la balance. Et pour ne rien arranger, les hommes de Noxus n'étaient pas les seules préoccupations des troupes de l'île. Nous avions de nombreux problèmes internes, liés à des factions intestines, voire même à d'autres créatures vivant sur le territoie, mais un peu à l'écart des hommes. Mes patrouilles, comme d'habitudes, avaient pour but de m'assurer de la sûreté de certaines zones du territoire, et d'avertir les populations en cas de dangers imminents. Trop de morts, trop de sang qui avait coulé pour un pays qui n'avait jamais désiré autre chose que l'harmonie pure et simple. Un idéal, une utopie, même, mais force était de constater qu'on était très loin de ça. Très très loin.

J'étais cette fois-ci dans la partie sud-ouest de l'île, normalement encore sûre, mais je soupçonnais que quelque chose s'y tame, ce à quoi Shen m'avait répondu de suivre mon instinct et d'aller vérifier par moi-même. Après tout, il était possible que les troupes ennemies soient en train de tenter de contourner la ligne de front au Sud pour nous envahir plus facilement. Ce serait même relativement logique, pour ne pas dire normal. Nous avions sans doute des éclaireurs de l'armée qui étaient postés là-bas, mais... J'avais un besoin de vérifier ça de mes yeux.

Mon chemin était tranquille jusqu'à présent, alors que je voyageais depuis assez longtemps déjà, même pour moi. Il m'était difficile de ne pas faire d'innombrables détours, mais je voulais arriver près de la côte. Devant moi se dressait une petite montagne, pas franchement remarquable à côté des grands pins qui se trouvaient sur cette partie de l'île, aussi je me disais que la vue ne serait pas à proprement parler intéressante pour l'usage que j'aurais voulu en faire. Loin de là.

Alors que je progressais, un cri me stoppa net, tant dans ma course que dans le flot de mes pensées. Ce cri était porteur de peur, et de danger. Je m'approchais en vitesse de son origine, voyant arriver au loin un soldat noxien, semblant courir pour sa vie, une arme entre les mains. Je m'apprétais à lui couper la route, faisant mon devoir de Ionien dans une guerre comme celle-là. Cependant, ce qui suivit attira bien plus mon attention que l'homme qui progressait dans ma direction.

Et ce qui était derrière, là, c'était flippant. Vraiment. Du genre des histoires qui vous faisaient à peine peur quand vous étiez gosses. mais là, c'était pour de vrai. Un loup. Massif. Une couleur argentée trop vraie pour être réelle, et une aura menaçante. Déboulant d'un buisson, un bond prodigieux le fit atterrir juste derrière le Noxien qui se fit faucher les jambes l'instant suivant. La bête était rapide, très rapide. Je ne savais pas le pourquoi, mais je sentais quelque chose émanant d'elle. Comme si sa présence n'était... Qu'un avertissement. Je sortais mes shurikens, profitant de ma surprise, les chargeant en énergie électrique afin d'espérer le bloquer une seconde au moins. Sur mes deux lancers, l'un rata de peu la tête de l'animal, le second se plantant dans ja jonction entre son poitrail et son cou, tournant les yeux vers moi. Là où je venais de la toucher, une poussière scintillante tomba au sol. Qu'était-ce donc ?!

Si cette bête arrivait àla ville, ou dans un village, elle ferait un massacre. Ses yeux puaient une soif de sang inextinguible, et j'avais maintenant toute son attention.

"Toi contre moi, grosse bestiole."

Je n'en menais pas large, clairement. Mes shurikens étaient en quantité limitée, et mon ninjâto m'exposait face à cette créature.
je déglutissais alors que la bête s'élançait vers moi, vite, très vite. La bataille de vitesse était lancée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bébé du fofo
Messages : 32
Date d'inscription : 07/10/2016
MessageSujet: Re: Le temple de l'effroi [PV Ryze]   Jeu 21 Sep - 0:37

Depuis le début de l'invasion Noxienne en Ionia, je gardais un oeil sur cette île. Même si je devais adopter une façon de pensée neutre par rapport à la lourde tâche que je devais accomplir, je ne pouvais renier ma nature et voyais d'un mauvais oeil l'expansion systématique de Noxus, malheureusement pour les Ioniens, je ne devais pas intervenir dans des conflits entre mortels, s'ils ne concernaient pas ma quête. Au vu du fort risque que des runes telluriques soient utilisés dans cette guerre, j'essay d'être le plus présent sur le territoire, car c'est dans ces moments qu'une guerre runique peut revoir le jour. J'avais pour habitude de rester quelques mois dans Ionia, parcourant ses terres, ses ouvrages, ses mythes et ses légendes pour déceler le moindre indice pouvant me mener à un endroit caché contenant un ou plusieurs artefacts dangereux entre des mains inexpertes ou malveillantes. Après quelques mois, je rejoignais Valoran pendant quelques temps pour ne pas rater une bribe d'information pouvant m'être utile. Les Noxiens m'ont rendue ma tâche plus ardue, mais je dois l'avouer, ça n'était pas pour me déplaire, j'étais beaucoup plus actif et ça me permettait de parler avec les populations locales. Je connaissais encore très mal Ionia et j'avais saisi cette occasion pour en savoir bien plus sur leur culture qui intéressait grandement l'érudit en quête de connaissance que j'étais.

J'étais à Ionia depuis quelques mois déjà, situé dans un assez grand village entouré de culture, on pouvait y voir les traces de la guerre sur les visages des femmes et des enfants, ne restant plus en guise d'hommes que ceux ne pouvant plus se battre, comme des personnes au grand-âge ou des blessés. Peu d'ouvrages étaient à disposition dans cet endroit, c'est majoritairement de discussion que j'animais mes journées et beaucoup me parlaient du malheur que leur infligeait cette guerre avec la fausse promesse du retour des hommes enrôlés pour combattre l'invasion Noxienne ou du rationnement de nourriture imposé. Je les laissais me parler de ces choses là, même si ce n'était pas vraiment important pour moi,  je ne pouvais pas ignorer ces témoignages car même si je ne prenais pas parti durant ce conflit, je voulais connaître les ravages de cette guerre et cela leur permettait d'avoir confiance en moi, me racontant parfois certaines rumeurs que je n'avais pas entendues. L'une d'entre-elles m'intriguait particulièrement, assez loin du village se tenait un campement Noxien que des enfants avaient découvert malgré les interdictions des mères de s'aventurer dans la forêt car trop dangereuse.

Le campement se situait près d'une montagne et faisant office de mine pour les Noxiens, cependant les doyens du village m'avaient avoués que ce que les soldats prenaient pour une entrée de mine était en réalité l'entrée d'un vieux temple isolé dédié à d'antiques dieux d'Ionia, temple scellé pour une obscure raison. Personne n'y aurait mit les pieds depuis des lustres, mais ce qui était certain pour moi c'est que ce temple avait été fermé pour une bonne raison, les mortels n'avaient pas le droit d'y entrer. Cette raison était suffisante pour que j'aille y jeter un oeil , je quittais le village rapidement après qu'ils m'aient indiqué la direction où aller et après les avoir remercié pour leur hospitalité, cette semaine passée avec eux avait étanché ma soif de discussion.

Je commençais à entrer dans la jungle Ionienne en pleine après-midi et faisait très attention où je marchais, les habitants du village m'avait prévenu que la jungle était dangereuse, et contrairement aux enfants qui avaient trouvé le campement Noxien, je n'habitais pas ici et ne connaissait rien de cette jungle. Au fur-et-à-mesure que j'avançais dans cet océan de verdure, l'obscurité commençait doucement à s'installer me faisant perdre tout repère pour retourner au village, je devais continuellement avancer jusqu'au camp Noxien où jusqu'à ce que je ressente un flux magique. Et comme par magie, si je puis dire, je ressentais un corps magique qui se déplaçait rapidement, un peu surpris par cette apparition, je m'étais arrêté pendant quelques instants pour finalement me diriger vers le corps magique avec une marche plus rapide. Je m'approchais de plus en plus du flux magique et entendit un cri, je savais que je m'approchais et continuait à marcher pour finalement sentir le corps chargé de magie s'arrêter pendant quelques instants, mais sa course reprit.

Une vie était en danger et le fait de savoir ça accéléra mon pas, j'arrivais à distinguer à l'aide de mes oreilles un combat qui se produisait. Enfin arrivé, je voyais à la lueur de la pleine lune se battre une petite forme violette qui était beaucoup trop rapide pour que je puisse savoir ce que c'était, et de l'autre côté se tenait ce qui semblait être un très grand loup argenté, qui était à l'origine de la source magique que je ressentais. Impressionné par la vitesse de la silhouette violette, je restais à l'écart afin de contempler le combat se déroulant. La silhouette s'arrêta finalement, révélant un yordle ayant un habit à la couleur violette couvrant quasiment l'intégralité de son corps. Je savais que le yordle, bien que très rapide, ne pouvait gagner le combat, il s'épuiserait bien trop vite. Je pris donc part à la bataille contre le loup argenté en l'enfermant simplement dans une prison incanté à l'aide de ma magie runique. Je renforçais la prison runique, je ne voulais prendre aucun risque et ne voulait pas tuer l'énorme bête. Je me tournais vers le yordle qui semblait être surpris par mon intervention digne du plus grand des hasards, mais il essayait tout de même de rester sur ses gardes.

Je m'approchais du Yordle les bras croisés et lui dit:

-Bonsoir, vous pouvez avoir confiance en moi, mes intentions ne sont pas mauvaises. Vous ne risquez rien du tout, je recherchais simplement un campement Noxien installé proche d'un vieux temple. Mon but est simplement de protéger de potentiels dangers, et je crois savoir que cet énorme loup est bien un danger, l'animal gorgé de magie ne cessait de tenter de sortir de la prison runique.

-Ne vous inquiétez pas à propos de l'animal, je l'ai enfermé et il ne risque pas de sortir sans ma permission. Après notre discussion, j'irais l'étudier pour comprendre sa nature. Maintenant j'aimerais que vous me disiez ce que vous êtes venus faire ici et si cela est possible, m'aider à trouver le campement Noxien, je vous ai révélé mes intentions, ce serait aimable à vous que vous en fassiez de même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HAMSTER DE MATHS
Messages : 52
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 24
MessageSujet: Re: Le temple de l'effroi [PV Ryze]   Sam 30 Sep - 16:28

J'étais clairement en position de désavantage pour le coup. Cette espèce de grosse bestiole était hautement endurante et bon sang... J'avais presque épuisé mon stock de shurikens... Même en en ramassant quelques uns, en plus... Et ça ne faisait rien. A la rigueur une petite gêne de rien du tout, mais vraiment rien de renversant, c'était presque décourageant. Je ne voyais pas vraiment de traces de blessures, à considérer que ce truc puisse réellement être blessé. Je stoppais ma course, fixant la bête du regard. Il y avait toujours cette lueur sanguine dans ses yeux, et cela me confortait dans ma volonté de l'arrêter. Je mettais ma main sur le ninjâto, prêt à dégainer pour entreprendre un combat bien plus serré, au corps à corps. Un seul coup de la bête et j'étais fini. J'allais devoir être très prudent.

De coin de l'oeil, je vis une silhouette se découper, bleue, et la monstre se vit enfermer dans une espèce de prison magique, contraignant ses mouvements. Je ne cachais pas ma surprise et me tournais vers le nouveau venu, une personne très... Différente de ce à quoi j'étais habitué. Ouaip, il y avait vraiement quelque chose de différent avec lui. Et c'était sans parler de sa peau violettes, des marques dessus ou encore de ses yeux étranges... Je ne ressentais pas d'animosité, et fort heureusement, car en voyant ce qu'il avait fait à la bête, il aurait été assez simple pour lui de m'avoir.

Alors qu'il m'expliquait la raison de sa venue, je me détendais un peu. Vu le bonhomme, pas besoin de mentir. J'étais donc tombé sur lui par un hasard bien heureux. Clairement. J'aurais bien pu mourir en fait, si j'étais resté seul face au gros loup. Mais le hasard en avait fait autrement. Et je n'allais pas m'en plaindre. J'avançais donc vers lui, détendu.

"Enchanté, mage. Je pense avoir à vous remercier pour avoir bloqué cette.. créature. Et si vous êtes là pour protéger le monde d'un danger, nous sommes deux. J'enquête actuellement sur une possible présence noxienne dans les environs, aussi je pense que nous pourrions en venir à une entente."

Je montrais la direction depuis laquelle j'avais vu venir le loup, étant sans doute celle depuis laquelle le noxien venait.

"Il y avait un noxien qui était poursuivi, par ici. C'est ses cris qui m'ont alerté et j'ai vu cet énorme loup après lui. Il était blessé à la jambe, mais sans doute encore vivant. Je pense donc qu'il pourrait nous... aiguiller pour trouver leur campement de base. Ce serait un bon début. Et au pire, leur présence par ici laisse tout simplement présager qu'ils se sont établis dans le coin, donc on ne devrait pas être si loin que ça de toutes manières. Et bien entendu, je me bats pour Ionia, donc contre Noxus. Si vous vous posez la question."

Je me mis à rebrousser chemin, voulant trouver le pauvre Noxien qui s'était fait courser comme jamais. Avec les dégâts occasionnés sur le sol par mon poursuivant, il était impossible de s'y perdre. C'était comme si un ours massif avait chargé, toutes griffes sorties. Même les noxiens étaient plus discrets. C'était dire. Je l'invitais à me suivre alors que je finissais par reconnaître l'endroit où j'avais vu le noxien tomber.

"Si je puis me permettre, qui êtes vous ? Vous êtes... Inhabituel. Même avec les choses qui arrivent ici, et seuls les kamis savent à quel point cette île est pleine de surprise, vous êtes... en décalage. Avec tout le reste... Je vous oblige pas à y répondre, je comprends aussi la nécessité de protéger son identité. Mais j'avoue que vous piquez ma curiosité."

Je terminais ma phrase alors que nous arrivions près du corps du soldat... Et il était blème. Le sang coulait de sa plaie à la jambe. Je n'étais pas un expert, mais l'artère fémorale était toujours un peu critique quand il s'agissait d'une blessure...

"Ah... Il me semble en très mauvais état..."

Je regardais dans la direction d'où il venait.

"Si vous pouvez faire quelque chose avec lui... Faites... Sinon, on peut partir dans ce sens, ça devrait nous y mener, je pense..."

J'attendais de voir s'il avait quelque chose de plus à montrer. Il avait l'air si... puissant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bébé du fofo
Messages : 32
Date d'inscription : 07/10/2016
MessageSujet: Re: Le temple de l'effroi [PV Ryze]   Sam 7 Oct - 22:36

Bien que le sort invoqué plutôt n'était pas très puissant par rapport à ce que je pouvais faire, j'avais fait forte impression a l'Ionien qui m'avait invité à le suivre. Le yordle me posait tout un tas de questions auxquelles je ne répondais pas tout de suite, c'est bien après, quand on a retrouvé le Noxien poursuivi par la bête, que je suis sorti de mon mutisme. Tout en enlevant la cape que je portais ouverte, je lui répondis:

-C'est étrange, cela fait depuis plus de cinq ans que j'ai commencé à faire de nombreux allers-et-retours entre Ionia et le continent pour éviter des catastrophes runiques et pourtant nous ne nous sommes jamais rencontré.

Je réussis enfin à me débarrasser de la cape et des nombreux sacs qui m'encombraient et ouvrit le livre pour me rappeler de la prononciation exacte d'un sort de soin puissant, une mauvaise prononciation et c'est un tout autre effet qui pourrait apparaître. Remarquant qu'il contemplait mes tatouages runiques, je repris:

-Je peux effectivement faire quelque chose pour lui, mais je ne suis pas expert en guérison, j'ai besoin de plus de concentration pour ce sort-ci. D'ailleurs, j'ai failli oublier un détail important de la politesse, je me prénomme Ryze et je parcours le monde à la recherche de runes telluriques. J'ai déjà réussi à ôter à de nombreux Noxiens et même Ioniens des runes telluriques évitant ainsi un retour aux horreurs des guerres runiques.

Après avoir fini de parler, je tenais le livre ouvert de la main gauche à la page d'un puissant sort de guérison, je mis ma main droite ouverte contre le tatouage runique sur mon torse tout en gardant mes yeux sur la page du livre. Je récitais le puissant sort de guérison doucement pour ne pas me tromper sur la prononciation, le tatouage commençait à briller d'une lueur violette et des rayons bleus sortaient de ma main toujours collée au tatouage runique. Le tatouage runique s'est arrêté de briller dès que j'eus fini de réciter le sort de guérison, j'amenais aussitôt ma main droite débordant de puissance magique à la jambe du blessé. Les plaies se refermèrent en l'espace de quelques secondes seulement et plus aucune trace d'affrontement n'était visible sur sa jambe. Cependant le Noxien était très affaibli, beaucoup de sang avait coulé, mais au moins il était en vie. Je reprenais mes affaires et croisa le regard impressionné du Yordle, tout en mettant ma cape, je lui dis:

-Je n'ai pas pour habitude de sauver des vies, car j'estime les runes telluriques plus importantes mais celui-ci peut nous indiquer la direction de son camp, j'espère juste qu'ils ne seront pas trop hostiles.

Le soldat nous indiqua que son camp a été rasé par plusieurs énormes bêtes semblables au loup géant que j'avais enfermé. Les idiots avaient forcé l'entrée condamnée du temple qui se situait dans une grotte, ils ont dû activer un mécanisme qui a insufflé de la magie dans des statues. J'avais déjà vu à Ionia ce genre de pièges pour contrer les pilleurs de tombes, mais je dois avouer que je n'avais jamais vu d'aussi grandes créatures dans ce genre, un tel travail mérite du respect pour ses créateurs, même de ma part.

J'incantais une bulle de protection autour du Noxien, car ayant perdu trop de sang et la majeure partie de ses camarades étant mort, il ne pouvait pas se protéger tout seul, et ça serait dommage d'avoir gaspillé un puissant sort de guérison sur quelqu'un qui va mourir quelques sort ensuite. Sans me retourner, je dis au yordle qui me regardait silencieusement:

-Je sais que vous vous inquiétez pour les villageois, vous n'avez rien pu faire contre ce loup et vous apprenez que d'autres existent et sont en liberté. Rassurez-vous je connais le mécanisme que les Noxiens ont activé et je sais comment rendre aux statues animées leur inertie, mais il va falloir entrer dans le temple et être très attentif à tout ce qui pourrait se passer. De ce que j'ai appris du dernier village que j'ai visité, ce sanctuaire a été érigé en l'honneur d'un vieux culte avec une rumeur circulant sur un trésor d'une valeur inestimable, il m'est avis que cet endroit est rempli de pièges.

Je pris une courte pause dans mon monologue, puis repris en me retournant et en le fixant du regard:

-Êtes-vous prêt à me suivre?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HAMSTER DE MATHS
Messages : 52
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 24
MessageSujet: Re: Le temple de l'effroi [PV Ryze]   Mar 17 Oct - 14:32

Cela faisait donc si longtemps qu'il passait par ici ? Hm, je n'avais jamais eu l'occasion de le croiser, et un tel personnage ne devrait pas passer aussi inaperçu. Notre surveillance de l'île était loin d'être parfaite, surtout avec les évènements de ces dernières années. Et en plus, il y avait une menace supplémentaire ? On en apprenait tous les jours, décidément. Je n'avais jamais eu vent de ces runes telluriques. Mais vu la façon dont il en parlait... La pression sur les épaules du Kinkou ne faisait que croitre. Jamais nous ne serions débarrassés de nos vieux ennemis, alors même que de nouveaux se faisaient connaître. Et cet homme, était-il seul dans sa quête de protection face à la puissance de ces... runes ? Je n'avais jamais été très doué pour la magie à vrai dire. Mon peuple y était lié mais je ne... m'étais jamais vraiment senti comme eux, de toute évidence.

Là encore, après avoir montré un signe positif, à savoir pouvoir faire quelque chose pour le soldat noxien, et s'être présenté, il disait se battre pour empêcher une catastrophe comme les guerres runiques d'arriver de nouveau. Ces mots me glacèrent les sangs. Ionia était sujet à bien trop de catastrophes, en rajouter encore serait une véritable calamité pour ses habitants. Surtout d'une telle ampleur. Mais ces runes, si elles étaient si puissantes... Pouvaient-elles être maitrisées ? Pouvait-on canaliser leur puissance ? Ce serait un avantage indéniable si un pouvoir comme celui-ci venait... protéger l'Harmonie de l'île...

Voyant qu'il se concentrait sur son grimoire, je gerdais au fond de mon esprit ces questionnements. Mieux vallait le laisser faire les choses prioritaires et ensuite s'enquérir du reste. C'était presque avec étonnement que je le regardait faire, comme si jamais je n'avais vu quelqu'un user de magie. Mais la sienne... Etait différente. Ses tatouages, cela exhultait de puissance, j'eus même un frisson dans le dos en en ressentant la puissance. La jambe du noxien disparut dans la lumière, et quand celle-ci s'estompa, plus rien n'était visible. Cette jambe n'avait jamais été blessée. Jamais mordue. La peau était sans marque aucune, même si le soldat restait affabli. Il avait l'air tout aussi étonné que moi de ce qui venait d'arriver. Je ne m'attendais pas à un résultat aussi propre et aussi rapide. La magie dont il bénéficiait n'était pas à prendre à la légère. Même si son utilisations semblait ardue, le pouvoir qui en découlait était... conséquent.

Après l'interrogatoire du soldat, nous étions déjà un pu plus renseignés. Il y avait donc un vieux temple dans le coin, disposant de son lot de pièges. De quoi en effrayer plus d'un. Surtout si les monstres étaient tels que celui sue l'on venait de croiser. Même moi j'étais impuissant face à ce type de créature, alors... Peu de personnes pouvaient passer. Que pouvait renfermer ce famaux temple pour que cela vaille de tels protecteurs ? Ryze semblait s'y connaître pas mal et s'être d'autant plus renseigné à ce sujet. Alors, quand il décida de me demander si j'étais prêt, je répondis d'une voix ferme et assurée.

"Bien entendu que j'en suis. Protéger l'île est une de mes missions, et cela rentre dans le périmètre, à mon sens. J'aurais sans doute quelques questions à vous poser à propos des runes, justement. Ionia a beaucoup d'ennemis, internes comme externes, et laisser les choses ainsi ne me convient pas. Occupons nous de ce soucis, et nous verrons ensuite... Ces runes telluriques semblent être monstrueuses, mais maîtrisées, j'ai comme l'impression qu'un grand potentiel existe pour elles. Ne vous en déplaise, c'est juste que l'Ordre Kinkou fait face à de trop nombreuses menaces, et parfois un peu plus de puissance de feu ne serait pas de refus. Vraiment. Et au passage, comme vous vous êtes présenté, sachez que je me nomme Kennen."

Je repensais encore à Zed et à ce qu'il avait fait pour gagner rapidement en puissance. Vendre son corps aux ténèbres l'avait rendu bien plus puissant, mais encore plus aveugle qu'avant. Aveuglé par la puissance et l'envie d'en avoir toujours plus. Etait-ce la même chose avec ces runes ? Rendaient-elles... Fou ?

Alors que nous arrivions au camp, il était déplorable de voir à quel point le soldat avait eu raison. Le chaos lui-même aurait eu du mal à s'y retrouver. Des tentes déchirées, des piquets de bois débités, et même quelques poteaux métalliques de soutien qui avaient des marques de griffures conséquentes. La moindre attaque de la bête qui me touchait directement m'aurait condamnée. J'était bien content d'avoir eu un peu de soutien, justement. S'il y avait quelques soldats, le camp avait l'air d'être surtout peuplé de mineurs au vu du matériel qui traînait, désormais abandonné. Quelques sacs de minerais métalliques confirmaient cette version des choses. Ils étaient donc venu piller les ressources naturelles de l'île ? Sans doute en vue de renforcer leurs avant-postes et ainsi gagner plus rapidement en puissance. En quelques sortes, leur découverte avait été une punition, pour eux, et pour nous. A nous de réparer les choses, maintenant.

"Bon, il semblerait que nous n'ayons de rien de bien convaincant à trouver ici. Autant nous diriger vers le temple sans plus tarder. Après tout, je préfère voir ces bêtes hors d'état de nuire s'il y en a d'autres."

Le chemin vers le tunnel n'était pas long, et nous pûmes rapidement nous rendre compte qu'en effet, ils avaient dû tomber sur la cavité qui menait au temple en creusant la roche. Maintenant apparente, quelques torches éclairaient l'intérieur, aussi je m'y engouffrais le premier, bien déterminé à trouver comment stopper les statues animées.

"Un peu de courage, ce n'est pas un vieux temple qui va nous stopper. Vous et moi avons encore des choses à accomplir. Alors occupons-nous de ça sans plus tarder."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bébé du fofo
Messages : 32
Date d'inscription : 07/10/2016
MessageSujet: Re: Le temple de l'effroi [PV Ryze]   Mar 31 Oct - 2:08

Les Noxiens ont dû se douter que ce sur quoi ils étaient tombés n'était pas simplement une mine abandonnée, mais ils étaient très loin de se douter ce que cachait vraiment cet endroit. Je n'avais pas avoué mes craintes à l'ionien, Kennen, je supposait que l'énorme bête que j'ai enfermé dans une prison runique était faible comparé à ce qui nous attendait, pour moi ça n'était pas véritablement un problème, je ne voulais juste pas faire peur à l'ionien qui essayait de se donner du courage.

La fin du tunnel donnait sur une porte forcée par les Noxiens, par terre étaient allongés quelques uns d'entre eux, un autre adossé  contre un mur, tous étaient morts. Cependant les blessures n'avaient pas pour origine des morsures d'animaux, le sang coulait encore des nombreuses entailles sur les cadavres des soldats. Derrière la porte à moitié détruite par les Noxiens nous attendait l'obscurité, seules quelques torches allumées par ces pilleurs de tombes éclairaient le tunnel. Voyant qu'on ne pouvait pas prendre les torches car fixées au mur du tunnel, je me préparais pour un sort. Je collais l'extrémité de mes mains tout en gardant un petit espace entre mes deux paumes, je prononçais ensuite un sort:
- Pyr-E-Tygar
Après un court instant, les flammes des deux torches fixées au mur s'étaient éteintes, nous plongeant tous deux dans le noir complet, je prononçais enfin le deuxième sort.
- Pyr-A-Closar
Les flammes capturées avaient toutes deux fusionnées pour former une petite bulle lévitant autour de moi, en étant encore plus lumineuse que les flammes des torches.

Je marchais ensuite en direction de la porte à moitié détruite, évitant soigneusement les cadavres Noxiens. Une fois sorti du tunnel, Kennen et moi-même découvrîmes l'immense entrée d'un temple construit dans une très grande ouverture à l'intérieur de la montagne. Plusieurs colonnes noires soutenaient le toit triangulaire sombre du temple, de roches très foncées, il contrastait avec le style architecturale d'Ionia à cette époque, les couleurs utilisées n'étaient pas les mêmes et les gravures étaient imparfaites et maladroites. Je décidais de monter les escaliers de couleur très sombre, tout en restant vigilant au moindre mouvement, la bulle de flamme qui me suivais ne rendait pas la tache facile, elle faisait bouger les ombres des piliers, en plus de cela , ça ajoutait un aspect un peu effrayant au temple.

Arrivé en haut des escaliers, le chemin indiqué par d'autres piliers menait sur un autre tunnel, les grandes portes en métal à l'entrée du tunnel avaient,elles aussi, été forcées par les Noxiens, c'était sûrement à ce moment-là que le point de non-retour avait été franchi. Devant l'entrée du tunnel, on pouvait apercevoir une statue peu rassurante, un homme en robe longue armé d'une épée courbe et montant un loup géant, comme celui que j'avais enfermé plus tôt. Je chuchotais à Kennen d'être très prudent à partir de maintenant, on avançait sans faire de bruits jusqu'au tunnel, celui-ci était rempli d’inscriptions et de gravures en tout genre, je n'arrivais pas à lire cette langue, c'était sûrement une vieille langue que peut-être plus personne ne connaissait. Cependant j'arrivais à comprendre la signification des nombreux dessins peuplant le mur du tunnel, à l'aide de ces gravures j'ai put comprendre que le temple avait une religion très forte, ils possédaient de nombreux adorateurs à leur apogée. En continuant le chemin, je remarquait derrière moi l'Ionien tentant lui aussi de comprendre les dessins sur le mur, et plus loin, je compris que quelque chose tuait lentement les adeptes de cette religion, comme si quelque chose corrompait l'âme de ces personnes. Encore un plus loin, je pouvais voir sur les gravures un homme pointant du doigt d'autres personnes. Je comprenais rapidement en voyant la suite que cette homme accusait certains adeptes de quelque chose, de quelque chose leurs faisant mériter la mort.

Je voulais en savoir plus, je marchais de plus en plus rapidement pour voir la suite des événements, au point même de courir. Je ne faisais plus attention à ne pas faire de bruit, parce que j'étais intimement certain que cette fameuse corruption était dû à une rune tellurique. Dans les gravures suivantes, je pouvais voir le même cycle d'accusation et de condamnation à mort de certains adeptes, et l'autre cycle de corruption d'âme. Un autre dessin sur le mur montrait le déclin de la religion, qui avait sûrement eu une très mauvaise réputation après toutes ces mises à mort, les adeptes se faisaient de plus en plus rare au fil des gravures. L'homme qui accusait les personnes était revenu dans une gravure différente, on pouvait l'apercevoir lui avec d'autres adeptes prier devant une grande pierre. On arrivait finalement à la fin du tunnel, les deux derniers dessins montraient plusieurs lumières pointant sur des statues à l'intérieur du temple, puis la fin de la religion, indiquée par la mort de l'homme supposément à l'origine du culte entouré par les adeptes.

J'avais vu juste, et je pense que le culte est né par la découverte de la puissance de la rune tellurique, ne sachant pas ce que la pierre était vraiment, ils l'avaient prise pour un cadeau des dieux. Cet endroit était très précieux pour une personne curieuse comme moi, riche d'information sur ce qu'a jour été Ionia, on pouvait y comprendre beaucoup de moments effacés de l'histoire. J'avais très envie d'y passer de longs mois après avoir neutralisé la puissance magique qui faisait vivre les statues.

Sortant du tunnel aux nombreuses gravures et inscriptions, on découvrait un long escalier descendant plus sombre encore que les escaliers à l'entrée du temple, aux bords de l'escalier, le vide. On ne pouvait pas apercevoir le fond du gouffre même avec la forte lumière qui se dégageait de la bulle enflammée. L'atmosphère qui se dégageait de cet endroit me mettait mal à l'aise, alors si même un archimage millénaire aussi puissant que moi n'était pas rassuré, je n'osait pas imaginer l'état d'esprit de l'Ionien. J'essayait de lui donner du courage en lui disant que je pouvais grandement améliorer temporairement sa puissance de frappe, mais je doute que cela puisse le soulager.

Nous continuâmes notre longue descente dans une obscurité très peu rassurante, jusqu'à ce qu'on puisse enfin apercevoir le bout du sombre escaliers. Nous arrivâmes à un petit plateau donnant sur trois tunnels, au milieu du plateau se trouvait une fontaine vide. Une atmosphère pesante flottait dans l'air, je ne pourrais dire pourquoi, mais c'était comme si je ressentais les sentiments mélangés de la peur, de la haine, de la tristesse et de la honte. C'était comme si les âmes victimes de leur lente corruption étaient enfermés ici, à jamais prisonnières du temple de leur culte. La mort des adeptes a peut-être été causée par une maladie très violente, mais certainement pas par la rune tellurique. Ces pierres ne donnent pas la mort, par leur puissance elles corrompent l'âme, elles invitent les personnes à les utiliser et créent l'égoïsme de tout individu. Je me tournais vers Kennen et lui dit:

-Je te laisse la lourde tache de choisir par quel tunnel nous commencerons notre exploration. Je suis certain que les créatures peuvent se mouvoir grâce à la rune tellurique, elle peut se trouver n'importe où.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le temple de l'effroi [PV Ryze]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le temple de l'effroi [PV Ryze]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» Temple Zen du Thé sacré de Kami-sama [libre et pas sérieux]
» Temple de Danava
» [Evènement] : L'Assaut du Temple
» Temple of forgetfulness...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Path of Valoran :: Ionia :: Autres provinces-