RP Francophone League of Legends
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Culture et Vie a Shurima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Admin
Messages : 210
Date d'inscription : 03/04/2016
Age : 30
Localisation : Noxus / Les iles obscures
MessageSujet: Culture et Vie a Shurima   Lun 11 Avr - 21:12


[Modifications à venir en raison du nouveau Lore de Shurima qui vient de sortir --']

Le territoire de Shurima est le grand désert au sud de Valoran, il est entouré par la grande barrière et jouxte les terres yordles à l'est, Kumungu au sud et le Mont Targon au Nord. Le moyen le plus simple pour s'y rendre est de prendre le passage de Mogron qui traverse la grande barrière, les autres passages au travers des montagnes s'avérant peu praticables.

Étant désertique l'environnement y est aride et brûlant, s'y trouver est une aventure en soit car c'est une terre rude et inhospitalière. Néanmoins ses étendues sont parcourues par des tribus nomades grâce aux points de relais que forment les oasis, et quelques villages ou avant-postes existant dans les zones un peu plus clémentes du pourtour.

Shurima est avant tout une terre d'histoire, de nombreuses ruines parsèment le désert renfermant moult secrets, et depuis peu des rumeurs circulent de plus en plus sur la renaissance de l'ancien Empire Shurimien, disparu voilà près d'un millier d'années.


 Croyances et mœurs  


D'une manière générale la vie à Shurima est dure et la mortalité élevée dans un environnement qui ne fait aucun cadeaux à ses habitants. Il existe de petits villages, mais l'essentiel de la population vient des tribus du désert, qui parcourent celui-ci en caravanes, à dos de chameaux. Ces caravanes très organisées, sont accompagnées d'Elujrav'i, des éclaireurs dont certain monté sur des chameaux munies d'une grosse cloche, avertissent de toute menace approchant. La population est d'une manière générale pauvre, parfois au point qu'il existe une pratique consistant à embaucher des Saih'kharash'i, des paysans qui accompagnent les caravanes à pied en échange de nourriture, et font office de diversion en cas d'attaque.

Les caravanes vivent essentiellement de marchandages et de l'élevage des chèvres (Eka'Sul) qui vivent en troupeaux et sont parmi les seules bêtes assez résistantes au climat. Beaucoup pratiquent également, a leurs risques et péril, le pillage des nombreuses ruines du désert, commerçant les artefacts récupérés en particulier avec Noxus. La monnaie de Shurima est appelée Securi, mais d'autres monnaies, en particuliers celles des grands royaumes proches sont tout aussi courantes.

Les shurimiens fournissent également les cités en mercenaires, les terres qui les ont vus voir le jour étant propices à la formation d'individus résistants et débrouillards.
Sans être un peuple de brigands, il est conseillé aux voyageurs d'être prudent car les escrocs/voleurs sont monnaie courante pour ceux qui ne se méfient pas, certains n'hésitent pas à égarer les visiteurs attirés par les perspectives de trésors dans les ruines, dans le territoire des 'Sai, pour les dévaliser une fois leur mort certaine.

Il n'y a pas vraiment de religion attitrée au peuple shurimien, en revanche il existe un vaste répertoire de légendes ayant trait à l'ancien empire Shurimien, disparus des centaines d'années plus tôt dans une catastrophe. Légendes d'ailleurs répandus dans tout Runeterra, mais dont seul les habitants du désert savent la véracité lorsqu’ils contemplent les restes parsemant leur territoire.


 Lois, justice, politique, armée  


Il n'y a pas de justice ou de loi à Shurima, chaque tribus vit celons ses propres règles, et celles du désert.

L'esclavage y est probablement légal, l'ancien empire shurimien y ayant recours, néanmoins il fut abolit juste avant sa chute. Les populations survivantes ont sans doute continuées à le pratiquer jusqu'à aujourd'hui, d'autant qu'elles peuvent revendre cette marchandise humaine à Noxus qui le pratique également.

La politique une fois de plus se résume aux individus et aux tribus auxquelles ils appartiennent.

L'armée est inexistante actuellement, certaines rumeurs font mention de soldats tout de sable ayant surgit du sol à l'appel d'une mystérieuse créature, mais dans les faits, Shurima n'étant pas un état à proprement parlé il ne possède pas d'armée véritable, seule quelques tribus pratiquant le mercenariat.


 Science et technologie  


Shurima ne possède pas de technologies, les tribus ayant rarement besoin de plus compliqué qu'un feu de camp et du manuel pour monter sa tente. On peut bien sûr y trouver des produits et de l'artisanat local, qui feront sans doute très bien dans votre salon mais ne vous apporteront pas les lumières de la science.
On peut supposer néanmoins que les shurimiens ont gardés un certain savoir-faire en ce qui concerne les techniques d’irrigation et de mise en valeur des terres arides autour des oasis.

Une fois de plus c'est le passé qui est le plus intéressant pour cette zone, l'ancien empire possédait une technologie/techmarturgie/magie? Permettant d'infuser un pouvoir immense dans une personne, faisant de lui un transfiguré, un demi dieu. Mais la technologie du Disque a disparue dans les sables avec la cité du même nom lors de la chute.

Shurima étant une zone très vaste et très riche en histoire, il faut également mentionner Urtistan, au sud-est du désert. Cette ancienne cité-état, perdue et devenue presque mythique, possède/ait, par le biais de son dernier représentant encore vivant, une technologie/magie basée sur le temps. On peut supposer qu'elle était assez avancée technologiquement par ailleurs, un peu comme Piltover, mais dorénavant la cité est détruite et Zilean qui garde la grande horloge souffre de chrono-dysplasie et de son échec pour empêcher la destruction de son peuple pendant la guerre.


 Géographie  


Le désert de Shurima est bordé par la grande barrière, véritable obstacle naturel montagneux qui sépare le nord et le Sud de Valoran. Pour qui désire s'y rendre, le chemin le plus sur passe par le passage de Mogron qui traverse la grande barrière au nord, prêt du Mont Targon.

Carte de Shurima gravée sur une pierre:
 

Le nord du territoire borde les frontières noxiennes et démaciennes, séparé de ces dernières par les montagnes, et le Mont Targon au centre, qui comprend entre autre les territoires des tribus rakkors.

Toujours au Nord, au sud du passage Mogron se trouve la Ville(age) de Bel'zhun qui est probablement ce qui se fait de plus gros en matière "d’agglomération" dans le désert. Elle sert de point de départ et de relais pour les caravanes et de comptoir pour les marchandises qui pourraient partir pour les autres contrées de Valoran.

Bel'zhun:
 

Au sud le territoire devient encore plus hostile, si toutefois une telle chose est possible. De l'ouest à l'est on peut trouver, les ruines de la cité-état disparue d'Urtistan, Fyrone flats, le 'Sai, les frontières de la jungle de Kumugu et des Jungles Pestiférés,  Icathia et les Monts Sablestone, prolongeant la grande barrière et servant de frontière aux terres yordles.

Le 'Sai, est un ensemble de plaines vallonnées de sable et de pierres tranchantes, où les Xer'sai, des créatures venues du néant ont élus domicile. La reine en particulier, Rek'sai représente un danger mortel pour tout voyageur s'approchant un peu trop prêt de son territoire de chasse. Les plus petits n'étant moins redoutables qu'en raison de leur taille, il est fortement déconseillé de s'aventurer dans la zone.

Vidéo faite pour la présentation de Rek'Sai, donne une bonne idée du danger dans cette zone du désert:
 

Cités disparues:

Urtistan: Comme mentionné plus haut la cité a fini en ruine durant une guerre runique, son dernier représentant Zilean, n'ayant pas réussi à stopper le funeste sort de son peuple.

Icathia: On sait très peu de choses sur la cité mythique, et certainement pas son emplacement, tous ceux qui y sont allés n'en sont jamais revenus et on ignore quels secrets elle renferme, enfin tous sauf deux personnes... Kassadin et Malzahar.

La cité du Disque: Ancienne capitale de l'empire shurimien, cette dernière a littéralement sombré dans le désert en très peu de temps lors de la chute. Située approximativement au centre du désert, elle fut oubliée pendant des centaines d'années jusqu'à ce que des évènements récents modifient la géographie de cet endroit. Pour le moment, elle n'est toujours que l'objet de légendes, et seules quelques personnes peuvent se vanter de l'avoir vue de leurs yeux.

La faune, quelques exemples:
 


 Histoire  


C'est l'histoire qui forme le vrai fond commun propre aux shurimiens, si aujourd'hui le désert n'est peuplé que de nomades et de bêtes, autrefois Shurima était un empire vaste et prospère, dont la culture rayonnait dans tout Runeterra. La chute de l'empire a eu lieu y il a un peu plus d'un millier d'années, et en une journée à peine une grande civilisation s'est éteinte. Même si personne ne sais réellement ce qui s'est passé ce jour-là, l'écho de la destruction de Shurima s'est réverbéré dans tout Runeterra, on raconte même qu'une constellation est apparue pour marquer cet événement tragique.

Comparatif avec notre monde:
 

"Un nuage de destruction fumante stagne dans le ciel nocturne.
C'est la Chute de Shurima.
Les Anciens avancent aveuglément dans l'obscurité, menaçant de percer le tissu même de la création de leur orgueil.
Les nobles shurimiens qui ont été élus trouvent un fil en vrac dans la tapisserie de l'univers et tirent dessus.
La vulgarité de leur ambition consume des milliers de vies innocentes et met fin à un âge d'or.
Tel fut le destin de la puissante Shurima et des hommes qui ont voulu devenir des dieux."

Un conteur Ionien


Vie et Société ancienne.

L'empire était essentiellement Héliocentriste, à savoir que même si son rayonnement qu'il soit culturel, politique ou même militaire s'étendait bien au-delà de ses frontières, l'essentiel de son activité et de sa culture était centralisées à la capitale qui abritait de nombreuses écoles, marchés etc... Les provinces elles étaient gouvernées par des seigneurs féodaux qui dépendaient du pouvoir de l'empereur qui siégeait à la cité du disque.

Shurima avait une armée permanente avant sa chute. Au moins 10.000 guerriers d'élite qui gardaient l'empereur, à ceux-ci s'ajoutait des créatures extrêmement puissantes connues sous le nom de transfigurés. Ces hommes, choisis parmi les héros de l'empire, subissaient le rituel de l'ascension lorsque ce dernier était menacé, et recevait une puissance phénoménale du Disque, permettant de vaincre les dangers contre la civilisation shurimienne.

L'esclavagisme était légal dans l'ancien Shurima, l'empire s'est même construit en grande partie sur la force de travail représenté par les esclaves. Pour autant ces derniers n'étaient pas forcément maltraité, et pouvaient être affranchi et accéder à de hautes fonctions ensuite. Peu avant la chute, l'empereur Azir aboli cependant cette pratique, hélas ce changement n'eut guère le loisir de durer.

Parenthèse sur les vêtements et le style shurimien:
 

La cité du Disque

La cité toute entière est un immense oasis, elle se trouve dans un profond cratère entièrement aménagé en districts formés par des anneaux, les habitations étant également réparties sur plusieurs niveaux. Elle possède le système d’irrigation le plus avancé, jamais surpassé jusqu’aux temps modernes, qui permet d'entretenir des jardins flottants décorés de palmiers et de toute sortes de végétaux et de fleurs protégeant les nombreuses terrasses du soleil brûlant.

La ville est construite autour de l'immense Disque solaire qui flotte au-dessus du centre, c'est un artéfact mystique construit dans les temps immémoriaux par l'empire, et qui renferme une puissance phénoménale. Tout comme le soleil dont il est la reproduction, sa place au sein de la culture shurimienne est très importante et il n'est pas impossible qu'un véritable culte lui ait été rendu.

De fait, la répartition de la population dans la ville reflète l'importance de ce dernier car au centre, directement sous lui, se trouve le Cercle de l'ascension, le palais impérial, le Grand Temple, et l'oasis de l'aurore. Les plus riches habitants vivent au plus près du centre et les classes moyennes ou basse s'échelonnent dans les anneaux extérieurs. Les plus pauvres habitent les maisons construites sur les côtés ou à même les falaises rocheuses des cercles extérieurs ainsi que les niveaux inférieurs de la cité.

Le Cercle de l'Ascension: Localisé au centre de la cité, au-dessus du Grand Temple, de l’Oasis de l’Aurore et du Palais Impérial, le Cercle de l’Ascension est l'endroit où les rituels exploitant le pouvoir du Disque solaire sont exécutés, notamment le plus important d'entre tous, celui de l'ascension. Le Cercle est accessible (aux élus) par les Escaliers de l’Ascension et par le Chemin de l’Empereur, la plus importante route de la ville.

La Tombe des Empereurs: A côté de l'oasis de la vie, son nom décris son usage, immense caveau souterrain hérissé de pièges et gardé par la statue enchantée d'un immense serpent, c'est dans ce lieu que reposent les anciens empereurs de Shurima et les trésors qui les accompagnent dans la mort.

L'Oasis de l'Aurore: Décrite comme la Mère de la Vie, c’est la principale source d’eau fraîche de la ville et probablement l'origine de la fondation d'une cité à cet endroit. En profondeur son eau possède des propriétés magiques inconnues et un immense pouvoir de guérison.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

Culture et Vie a Shurima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La culture française s'exporte
» La culture UMP
» Test de culture générale...
» Culture littéraire
» Un peu de culture générale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Path of Valoran :: Sud du continent :: Désert de Shurima :: Cité du disque-